Ce site web utilise des cookies afin d'assurer le confort d'utilisation de celui-ci.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies sur votre ordinateur/téléphone.

Touhou-Online recherche activement des contributeurs pour la communauté. Nous cherchons:

- Rédacteurs (rédaction d'actualité, infolettres, blogues) / - Documentalistes (rédaction de l'Encyclopédie)
- Attachés Communautaire (administration/édition de page Facebook, Twitter ou Google+)

- Gestionnaire HakureiCon Shop (gestion des tâches, supervision, assistance aux Adminisrateurs)
- Webdesigners/Infographistes (CSS, HTML, PHP)

Motivés à contribuer à la communauté Touhou, vous êtes intéressés? Candidature ici ! Tout le monde est le bienvenue.

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Là où les livres et l'Histoire sont écrits...
Et ici, nous écrivons des fanfictions et des histoires sur la terre des Illusions !

SUJET : La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI)

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 4 mois 3 semaines #33038

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 91
Le maître et l'élève

Tom, Olivier et Marisa continuait leur ascension vers le sommet. Le sommet était de plus en plus sombre, le nuage noir ne cessant de s'épaissir et de se rapprocher du sommet de la montagne. Il faisait de plus en plus froid et les éclairs rose embrassaient le ciel. Occasionnellement, il se mettait à pleuvoir de la cendre qui commençait à recouvrir le sol. Le trio était fatigué par l'ascension, peu habitué à devoir faire de si longue période de marche, à l'exception d'Olivier. Celui-ci ouvrait désormais la marche, son revolver en main, prêt à ouvrir le feu sur le moindre ennemi. Le groupe était resté silencieux depuis qu'ils avaient laissé leurs amies derrière eux.
Quand ils arrivèrent enfin sur un terrain plus plat, ils découvrirent un ancien observatoire à l'abandon. Dans un premier temps Marisa demanda aux deux autres une petite pause. Cependant, elle changea rapidement de souhait, exprimant sa vive volonté de quitter ce lieu. Tom tenta de la rassurer mais elle se fit encore plus inquiète.

– Nous devons quitter cet endroit, tout de suite !
– Mais pourquoi ?! Protesta le jeune humain.
– Ce lieu... je ne le sens pas... il y a quelque chose ici de pas bon...
– Tu sais c'est quoi ?
– C'est... j'ai déjà connu ça... il y a longtemps... c'est le passé ça, on doit y aller, vite !
– Marisa ! Calme-toi une seconde et dit-moi ce que tu ressens.
– C'est personnel ! Et très ancien...
– Attention ! S'écria Olivier.

A cet instant, Tom attrapa Marisa et ils se jetèrent sur le côté, esquivant une gigantesque boule de feu qui s'écrasa violemment au sol. Quand le jeune humain releva la tête, il vit une vague ombre se promener le long de la rambarde de l’observatoire. Olivier avait déjà mis la cible en joue, malgré le fait qu'il la voyait à peine. Tom aida Marisa et dégaina son sabre alors que celle-ci teint fermement son balai et afficha une expression mi-combative mi-craintive. Cependant, la crainte commença doucement à la submergée alors que cette ombre, probable émettrice de l'orbe de feu, se déplaça sur le chemin de ronde, passant de l'ombre à la lumière. Quand elle fut dévoilée par les derniers rayons du soleil qui parvenaient encore à percer, Marisa se figea nette. Tom lui attrapa alors la main et la serra fort, tentant vainement de la rassurer. L'ennemi s'envola légèrement au-dessus de la rambarde avant de très lentement se diriger vers le sol. Olivier ouvrit alors aussitôt le feu. Cependant, chaque tir furent arrêtés nets par l'arme de la créature, un bâton ayant une extrémité en forme de croissant de lune. Voyant que cela ne marchait pas, il commença alors à réciter le nom d'une incantation. Malheureusement, la créature se posa au sol, tendit son bâton vers lui, projetant un puissant arc noir sur lui, qu'il parvint à esquiver mais pas suffisamment. Son épaule gauche fut violemment frappé et le cloua quasiment au sol, le faisant tordre de douleur.
En voyant son ami à terre, Tom allait se diriger vers la créature mais ce fut au tour de la main de Marisa d'attraper la sienne, afin cette fois-ci, de le retenir. Il se retourna vers elle, contrarié d'être retenu et tentant de cacher une certaine colère que la jeune femme amoureuse de lui pouvait malgré tout voir. Elle l'attrapa par le col de sa chemise et l'embrassa de force. Surpris par son comportement, il ne sut quoi répondre et se laissa faire jusqu'à qu'elle cesse son baiser.

– Tom... tu dois monter jusqu'au sommet et tuer Corruption. C'est mon combat pas le tiens.
– Marisa... Tu sais bien ce qu'elle est capable. Elle va te tuer ! Je ne pourrais pas supporter de te perdre.
– Le plus important, c'est que tu le détruises et que tu sauves notre monde.
– Je le sauverai avec toi.
– Non, c'est à toi de le faire, et à toi seul.
– J'ai déjà laissé trop d'amis en arrière. Je ne supporterai pas de te perdre.
– Tu ne me perdras pas, après tout, je suis une extraordinaire apprentie magicienne, affirma-t-elle afin d'alléger l'atmosphère bien lourde.
– Marisa...
– Tu dois y aller.
– Si on s'en sort... voudras-tu...
– C'est mignon ça, affirma une voix derrière lui sur un ton déplaisant.
– Mima, lui répondit-il sur un ton austère.
– Utiliser ses compagnons afin de passer pour venir affronter Corruption. Je ne sais pas comment on peut qualifier cela. De la lâcheté ?
– Leur sacrifice ne sera pas vain !
– C'est toujours le cas. Tu veux voir ?

A cet instant, l'esprit maléfique fit apparaître une sorte de miroir dans l'espace vide du croissant de son arme. Dans celui-ci, il put voir Sanae, Sakuya Mamizou, Reisen et Youmu en grande difficulté contre leurs divers ennemis. Face à cette vision, il perdit son sang-froid et donna un puissant coup vertical avec son sabre, paré sans difficulté par le manche de l'arme de Mima. Il retira son arme et recula vers Marisa qui se trouvait dans son dos.

– Tom, va chercher ton ami et montes en haut de la montagne, demanda Marisa sur un ton étrangement sombre.
– Quoi ?
– Je t'ordonne de m’obéir. Ton destin est en haut de la montagne, pas ici.
– Je ne peux...
– Tu vas arrêter de pleurnicher, oui ?! Va chercher ton pote et monte cette foutue montagne ! Il est grand temps que je m’occupe d’elle, personnellement.

Face au comportement de celle qu'il aimait, il s'exécuta et alla chercher Olivier qui se tordait encore de douleur et le prit sous son épaule et ils continuèrent difficilement l'ascension. Mima se retourna vers eux et pointa son bâton dans leur direction. Là, elle se reçut une puissante déflagration dans le dos. Elle se retourna et vit une Marisa en colère, les yeux assassins et prête à affronter son ancien maître. Mima croisa alors les bras et regarda son ancienne apprentie d'un air fier.

– J'ai toujours cru en ce regard. Un regard de colère, de haine. Le rouge te convient parfaitement.
– Je suis en colère contre toi mais surtout amoureuse de lui. Je ne te laisserai pas le toucher !
– Est-ce de la jalousie ? De la possessivité ? Non, c'est vraiment de l'amour, dit-elle en riant légèrement.
– Je vais te détruire. Ta dernière heure est arrivée !
– Cet ultime combat, on l'attendait toutes les deux, et cela, depuis fort longtemps.
– Tu as peut-être été mon maître et c’est toi qui m’a apprise la magie mais ce n’est pas pour autant que je vais t’épargner !
– Tu crois que toi, mon élève, tu as surpassé moi, ton maître ?
– Il n'y a qu'une seule façon de le savoir.
– C'est bien vrai, ma petite.
– Où est le bouquin ?
– De quoi tu parles ?
– Du Necronomicon ?
– Je suis étonnée que tu y penses.
– Où il est ?
– En lieu sûr, avec Corruption.
– Quoi ?!
– Sa puissance combinée avec ce livre lui permettra à la fois de vaincre Tom et son ami et d'invoquer les forces qui anéantiront l'humanité.
– De toute façon, tu ne verras pas ce jour car je vais te détruire. Ensuite, j'irai le prévenir.
– Adieu, ma chère.

A cet instant, elle tendit son arme vers Marisa et un puissant arc noir en fut émis. L'apprentie magicienne sauta en arrière, s'assit sur son balai et fonça vers la droite de l'esprit maléfique alors qu'elle tendit sa main gauche vers elle. De celle-ci, un puissant flot de projectile en formes d'étoiles de toutes les couleurs se dispersèrent en direction de son ennemie. La concernée balaya son bras de droite à gauche, formant une protection contre laquelle les faibles attaques de Marisa ne purent traverser. Voyant l’inefficacité de son attaque, elle cessa et s'envola juste au-dessus des arbres, tentant de rester en dessous des éclairs qui parsemaient le ciel. Mima se mit alors à la poursuivre, la bombardant de ses éclairs noirs et de projectiles de la même couleur. Savant qu'elle était pourchassée, elle devait piéger son poursuivant. Malheureusement, Mima ne tarda pas à perdre patience et s'arrêta net avant de s’élever légèrement vers le ciel, tendant son bâton vers le nuage noir et les éclairs roses. Un puis deux puis trois éclairs frappèrent l'extrémité du bâton avant que des centaines d'arcs électriques et magiques fassent de même. Là, après avoir accumulée une quantité d'énergie incommensurable, elle la projeta au-dessus d'elle. Les arcs électro-magique se dirigèrent alors progressivement vers le sol depuis leur même point d'origine et rapidement, une cage se forma, emprisonnant ceux qui s'y trouvait : Marisa et Mima. L'humaine dut esquiver la paroi de la cage en formation au dernier moment mais cela ne marcha pas. L'extrémité des poils de son balai entrèrent en contact avec la surface et elle fut violemment projetée vers l'arrière. Elle réduisit l'intensité du choc grâce au feuillage d'un arbre qu'elle traversa et grâce à la reprise de contrôle sur son balai aux derniers instants avant de choc. Malgré tout, elle percuta le sol et roula dessus avant de s'arrêter sur le ventre, son balai s'écrasant à côté d'elle.
Alors qu'elle tentait de se relever, Mima redescendit vers elle avec un air supérieur. Marisa se redressa légèrement mais d'un coup de son bâton, l'esprit maléfique l'écrasa de nouveau au sol et parvint à la maintenir. Dans une expression qui mêla l'arrogance et la désolation, elle força sur son arme dans le dos de la jeune humaine, provoquant de puissantes décharges électriques et magiques. Elle les arrêta et les répéta par intermittence à plusieurs reprises jusqu'à que le corps de son ancienne élève ne commence à émettre une légère fumée. Malgré ces chocs d’une douleur atroce, elle continua de résister et de tenter de se relever. Mima releva alors bien haut son arme et s'apprêta à l'abattre de nouveau dans le dos de Marisa. Tentant une nouvelle tactique, elle parvint à attraper une sorte de petit flacon contenant un liquide bleu qu'elle cachait dans son tablier et le jeta au sol sous elle, brisant le contenant. A cet instant, un puissant flash de lumière bleu se produisit, si intense que l'esprit maléfique dut reculer de plusieurs mètres afin d'éviter d'être totalement aveuglée. Quand elle rouvrit ses yeux, elle lui fallut de nombreux secondes avoir de pouvoir voir correctement. Là, devant elle, se tenait Marisa, malmenée par ce combat mais encore prête à affronter la puissance qui semblait illimitée de Mima et de sa nouvelle foudre rose qu'elle puisait grâce à son arme depuis directement le ciel. Alors que l'humaine s'apprêtait à se battre de nouveau, son ancien maître l’arrêta…

– Tu es si ingénieuse, si forte. Tu es douée, ma petite.
– Tu peux les garder tes compliments !
– Ecoute-moi Marisa, je te l'ai déjà dit. A nous deux, on peut vaincre et renverser ce démon et prendre sa place. Nous régnerons sur ce monde, sur ces mondes, comme maître et élève.
– Je m'en fous de ce que tu peux dire. Je te combattrai.
– J'ai le pouvoir de sauver tes amies. J'ai le pouvoir de sauver celui que t'aime.
– Tu... tu ne le feras jamais de toute façon !
– Comment peux-tu en être aussi sûre ?
– Tu ne cesses de mentir ! Tu mens à tout le monde ! A Corruption, à Tom... à moi... Tu m'as toujours menti !
– Je ne mens pas quand je dis que j'ai de l'affection pour toi !
– Comment quelqu’un pourrait te croire ?! Après tout tes mensonges, qui pourrait te croire ?!
– Tu m'obliges à devoir dire quelque chose que je refuse de dire alors...
– Quoi ? Que tu voulais m'utiliser depuis le jour de notre rencontre ? Me sacrifier pour l'un de tes sorts ? C'est le moment de tout mettre sur la table !
– Non, ce n'est pas ça. Marisa, je t'ai aimée.
– Quoi ?! C'est une blague ?! Je n'y crois pas !
– Souviens-toi de nos moments passé ensemble, souviens-toi de tout ça. Je fini par me rendre compte que je te considérais comme ma propre fille.
– Non ! Tu mens encore une fois ! Tu essaies de m'embrouiller ! Arrête tes conneries !
– Regarde dans ton cœur, tu verras que c'était le cas. Et que c'est encore, le cas.

Devant l'esprit maléfique qui affichait une expression que Marisa n'arrivait pas à reconnaître, celle-ci, tordue par le doute et une profonde douleur interne poussa un terrible cri de délivrance, provoquant dans le même temps, une décharge magique autour d'elle, obligeant Mima à considérablement s'éloigner d'elle jusqu'à que sa colère baisse légèrement et que la déflagration s'arrête. A cet instant-là, elle tomba à genoux et commença à pleurer des larmes abondantes et douloureuses. Elle maudit Mima et sa rage ne fit que s’accroître. Elle retira son chapeau et en sortit son mini-hakkero et le pointa sans hésiter vers Mima. La visée ne semblait guère impressionnée et se désola de la réaction qu'elle jugeait « infantile » de Marisa. Cependant, cela n'empêcha pas la concernée de prononcer le nom de son attaque signature : Master Spark.
A cet instant, un puissant faisceau lumineux fut émis du boîtier octogonal dans un vrombissement terrible. Le puissant rayon de lumière traversa la courte distance qui sépara Marisa de Mima avant de l'atteindre. Cependant, elle parvint à esquiver le tir de peu, devant se jeter au sol afin de l'éviter. Une fois à terre, Marisa cessa le tir immédiatement et se précipita sur l'esprit maléfique qui commençait à se relever. Elle tendit son poing gauche vers l'arrière et le décocha quand elle fut à portée de son ancien maître. Le poing partit alors à toute vitesse et frappa son ennemie en plein dans la joue droite. Le choc, violent, repoussa Mima et la fit légèrement se balancer sur elle-même avant de se ressaisir et de fondre sur Marisa, la lame croissant en avant. L'apprentie magicienne se décala de peu et laissa passer la lame avant de donner un puissant coup avec sa main droite. Au moment de l'impact du boîtier en bois sur le front de l'esprit maléfique, elle s'écria une nouvelle fois Master Spark. Le puissant rayon de lumière souffla littéralement son ennemie qui était au contact direct de l'objet. Emportée par le rayon, elle fut entraînée jusqu'à la cage énergétique sur laquelle elle se percuta, provoquant de nouvelles douleurs atroces avant qu'une explosion ne se produise.

Alors qu’un nuage de fumée s'éleva dans le ciel, Marisa s’affaissa sur elle-même, fatiguée par ce qu'elle venait de faire. Elle souriait d'avoir réussi à la battre mais elle se souvint qu'elle devait aller prévenir Tom et Olivier le plus vite possible. Elle se dirigea vers son balai quand une nouvelle explosion eut lieu là où Mima était. Toutes les énergies environnantes furent attirées vers ce point et un léger vent se leva qui convergèrent tous vers ce même point, caché par de très nombreux arbres. Soudain, un arc électrique noir fondit sur Marisa avant de se séparer en deux et de l’entourer, enfermant la jeune humaine dans un cercle de feu formé par les décharges magiques de l'arc noir. Marisa comprit qu'elle avait loin d'en avoir fini avec Mima.
Là, elle put voir une forme s'élever doucement dans le ciel. Les vents s'accélérèrent alors et remontèrent d'en dessous d'elle avant de se disperser une fois à son niveau. Elle tendit son bâton vers le ciel et la cage d’énergie émit de gigantesques éclairs qui percutèrent la partie en forme de croissant de lune de son arme. Elle était en train d'accumuler une quantité immédiate de magie. Marisa n'eut aucun mal à reconnaître son ancien maître. Cependant, elle reconnut également qu'elle n'était plus dans son état « ordinaire ». Elle avait désormais deux gigantesques ailes noires dans le dos. Marisa savait très bien ce que cela voulait dire: Mima avait décidé de prendre ce combat au « sérieux ».
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 4 mois 2 semaines #33059

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 92
La chute sera plus dure

Le combat s'éternisait. Aucune d'elles ne voulaient abandonner. L’héroïne avait un genou à terre alors que son adversaire était debout, devant elle, et se rapprochait tranquillement, prête à porter un coup fatal une fois à bonne distance. Sa manche gauche était totalement arrachée et un léger filet de sang s'écouler d'une blessure sur le haut du bras. De son cou, un autre filet de sang s'écoulait, résultat d'une parade trop tardive qui avait conduit son ennemie à l'atteindre à ce niveau-là. Elle respira avec force tout en essayant de se relever, prenant appui sur l'un de ses objets les plus précieux. Face à elle, son adversaire fut encore étonnée de la voir en état de se battre encore. Elle pensait que son dernier coup de pied dans l'estomac l'avait mise à terre. Alors que la concernée se relevait, elle se tint le ventre encore douloureux tout en se mettant en garde. Elle avait beau regardé son opposante, elle ne semblait pas souffrir d'aucune véritable blessure. Sa capacité combative l'avait beaucoup impressionnée et elle ignorait si elle parviendrait à la faire tomber et à rejoindre les autres. La oni se gratta la nuque tout en demandant à son adversaire si elle voulait arrêter le combat. Là, l'amie de Tom vit une fenêtre d'action. La garde de la créature étant moins ferme à cet instant, elle pouvait espérer se rapprocher suffisamment et un porter un véritable coup. Non loin d'elle, son alliée, et maîtresse, se relevait difficilement. Les deux se regardèrent, et sans parler, elle sut ce qu'elle devait faire. La créature fantomatique se releva et s'éleva à trois mètres au-dessus du sol avant de commencer à bombarder son ennemie de projectiles. Cela permit à Youmu de passer sur le côté gauche de la créature infernale, de bondir et de fondre à une vitesse incroyable sur elle. Masaru parvint cependant à parer le coup en tenant son sabre que d'une main. Quand Youmu se rendit compte que l'autre bras allait finir se s'abattre, sur elle, il fut trop tard. Malgré son dégagement, le coup la toucha et le projeta dans les airs. Yuyuko se précipita vers elle afin de la réceptionner et de stopper sa course folle. Alors qu'elle reprenait lentement ses esprits, la dame de la tour blanche redescendit avec le sol. Quand elle reposa les pieds sur terre, elle tangua, manquant de peu de s'effondrer au sol. Youmu était à la limite de ce qu'elle pouvait faire. De plus, sa carte s'évapora et Yuyuko disparu lentement. En la voyant disparaître de la sorte, Youmu s'écria le nom de sa maîtresse, en vain. Cependant, malgré l'inquiétude de sa disparition, et des douleurs, elle devait continuer et achever ce combat. Elle savait très bien que sa vitesse n'était pas suffisante pour passer sa défense. Elle eut alors une idée.
Masaru s'impatienta. Malgré la bonne appréciation de ce combat et sa victoire prochaine, elle voulait en finir. A cet instant, la demi-humaine se projeta de nouveau vers la oni. Désespérée de voir son adversaire utiliser sans cesse la même technique, elle promit que cette fois, cela serait la dernière. Elle se prépara alors que Youmu lui fonce dessus. D'un coup, sans prévenir, Masaru se jeta sur elle et d'un puissant coup horizontal, trancha la jeune femme en deux au niveau de la taille. Le corps désarticuler tomba en arrière puis disparut d'un coup. A la place, se tenait la partie spectrale de Youmu. Se rendant compte de son erreur, la oni se retourna mais trop tard. Venant de derrière elle, l'épéiste du Royaume des Morts frappa un puissant coup oblique. La corne fêlée de la créature vola en éclat, une gigantesque marque se forma sur le corps de la créature d'où en sortit un puissant flot de sang. La créature tomba alors à genoux avant de poser ses mains à terre. Alors que Youmu se tenait sur ses gardes, elle ressentit une violente douleur la traverser de part-en-part et la faire tomber au sol. Elle ne pouvait plus bouger et attendait que Masaru se relève pour l’achever. Cependant, cela ne se passa pas.

– Épéiste du clan Konpaku... tu mérites bien ton nom, ton rang et ton titre... Moi, Masaru Torakuma, je me déclare vaincue.
– Pourquoi...
– Tu as été la dernière debout à l'issue de ce combat. Peu importe que tu le restes ou que tu t'effondre après moi, c'est moi qui suis tombée la première pour ne pas me relever...
– Je ne sais pas si... je me sens partir...
– Ne t'inquiète pas Konapku... les membres de ton clan sont solides tout en restant insaisissable... Tu ne vas pas mourir, pas aujourd'hui en tout cas... par contre moi... dit-elle en se relevant avant de s’asseoir en position seiza et se prendre son arme, de la briser avant de la tourner vers elle.
– Attends ! Qu'est-ce que tu fais ?!
– Mon honneur a été bafouée. J'ai échoué à faire de mon peuple ce qu'il devait être. Il ne me reste plus que cette solution-là.
– Non, arrête...

A cet instant, la oni se transperça l’abdomen dans un silence total avant de s'effondre sur place. Alors que Youmu s'étonna de la mort de la oni malgré la faible puissance du coup qu'elle s'était auto-infligée, elle sombra dans l'inconscience.

Plus haut dans la montagne, une nouvelle explosion eut lieu, ébranlant celle-ci. Marisa avait un genou à terre et respirait avec force. Dans le ciel, face à elle, il y avait Mima sous sa forme supérieure, bien décidée à empêcher son ancienne apprentie de rejoindre les autres. Elle pointa son bâton dans sa direction et l'extrémité de celle-ci, son croissant en métal, se mit à l'illuminer d’un puissant éclat. Le rayon partit d'un coup sans prévenir droit vers l'humaine. Cependant, celle-ci avait plus d'un tour dans son sac. Elle prit appui avec son balai et se jeta sur le côté. Mais dans le même temps, elle plaça son balai entre elle le sol et posa son corps dessus avant voler au ras du sol pour remonter juste sous Mima et d'accélérer à ce moment-là. L'esprit maléfique l'ayant vue arriver n'eut aucun mal à l'esquiver. Cependant, elle se rendit compte qu'elle s'était fait avoir. Marisa continua son ascension sur son balai mais dans sa main droite, elle tenait son mini-hakkero qu'elle pointa l'espace d'un instant sur elle. Elle prononça alors une très courte incantation : Déflagration!
Là, une puissante explosion en provenance du réacteur hakkero eut lieu en direction de Mima. L'esprit maléfique se trouvait beaucoup trop près pour esquiver l'attaque de Marisa et fut soufflée par celle-ci. Elle traversa le ciel zébré d'éclair avant de s'arrêter nette. De son corps fumant, se mit à dégager une aura sombre, ténébreuse. Marisa se trouvait à plus d'une centaine de mètre d'elle et se tenait prête à se défendre face à ce que son ancien maître était en train de prévoir.
Mima laissa quelques instant avant de se préparer à son tour. Elle tendit son arme vers Marisa avant de dessiner un large cercle devant elle avant de toucher le centre de celui-ci avec l'extrémité métallique de son arme. Là, le cercle se mit à grandir de façon phénoménale. En moins de quelques instants, il faisait plusieurs dizaines de mètres de large. Marisa sentit alors comme un vent se diriger vers le centre de ce cercle où à l'intérieur, il commença à s'inscrire un gigantesque sceau ésotérique. Face à la taille de la prochaine attaque, Marisa savait qu'elle ne pourrait pas la contrer. Elle chercha dans ses affaires afin de trouver quelque chose qui pourrait l'aider, sans résultat jusqu'à qu'elle sortit la dernière chose qu'elle avait. Il s'agissait d'une carte de sort particulière donnée par Tom et créée par Yukari. Elle pouvait lire dessus « Fleur du soleil ».
Son regard fut cependant attiré par ce qui se passait devant elle. Toute la magie autour d'elles étaient en train d'être aspirée par le gigantesque sceau qui devenait de plus en plus lumineux. Hésitant l'espace d'un instant, Marisa se résolut à le faire. Elle leva son bras droit vers le ciel, dans laquelle elle tenait sa carte de sort et incanta son nom.
A cet instant, la carte s'illumina et une colonne de lumière s'en dégageant allant vers le ciel, formant rapidement une colonne reliant le bras tendu de Marisa et les nuages de Corruption. Le faisceau de lumière commença alors à s'élargirent progressivement avant que quelque chose ne soit perceptible à l'intérieur. Cette forme s'en dégagea alors que le faisceau perdit en intensité jusqu'à disparaître totalement. La chose qui s'était extraite de la lumière chuta vers le sol avant de se retourner et de percuter violemment la terre. Au point d'impact, il restait un cratère. En son centre, il se tenait une personne. Marisa comme Mima la reconnurent, c'était Yuuza Kazami.
La youkai, un genou à terre et le poing légèrement enfoncé dans le sol se releva. Elle craqua légèrement sa nuque avant de regarder au-dessus d'elle. Elle reconnut sans difficulté les deux personnes présentes. Elle s'envola alors jusqu'à la hauteur de Marisa, la regardant silencieusement. Mal à l'aise face à ce silence, Marisa fut la première à parler.

– Je suis un peu surprise que cela soit... toi qui sois venue... tenta de dire Marisa en tentant de mentir.
– Avec un nom pareil, tu t'attendais à qui d'autre ? Lui rétorque sur un ton inquiétant la youkai.
– Comment tu… Tu vas donc.. m'aider à battre... Mima ?
– Je le sais. Et c'est cela. C'est la raison de ta carte et ma venue.
– Qu'est-ce... on fait quoi ?
– Mima, c'est moi, Yuuka ! Tu sais, ta gardienne !
– C'est quoi cette histoire ?
– Après la dernière fois que Reimu a enfermé Mima, elle a demandé de garder le hokora dans lequel elle est était scellée. C'est ce que j'ai fait, jusqu'au jour où ton petit copain m'a fracassée contre celui-ci, la délivrant.
– Tu tentes de la recapturer ?
– Ne raconte pas de bêtise, c'est pas mon boulot. C'est celui de ton amie, à moins que tu ne sois capable de la sceller comme le ferait une prêtresse.
– Je ne sais pas faire ça, lui répondit Marisa en affichant un sourire gêné.
– On va s'occuper d'elle. Ecoute moi bien attentivement. Tu vas faire exactement comme moi.

Au même moment, le sceau magique était totalement lumineux. C'était une lumière qui dépasser largement celle du soleil et qui semblait être utilisée pour attaquer Marisa et Yuuka. Celle-ci se tint en face du rayon à côté de Marisa. Elle pointa son ombrelle refermée vers sa cible. Elle demanda alors à sa coéquipière de diriger son réacteur hakkeo vers la cible également. Marisa protesta. Elle estimait que leur puissance ne pourrait pas être suffisante.

– C'est à moi que tu me dis ça ? Aurais-tu oublié à qui tu as pris ton master spark ?
– Toi...
– Je suis bien plus puissante que toi, dit-elle avant de tourner sa tête vers l'humaine, et je maîtrise bien mieux que toi cette attaque.
– Mais ?! Dit Marisa en se tournant vers le côté opposé où se tenait Yuuka.
– Tu le sais pourtant très bien.
– Vous ne pourrez rien contre moi ! S'écria Mima d'une voix affreuse et terrifiante.
– Prête ! Lança Yuuka alors qu'elle ouvrit son ombrelle, ce qui fit de même son clone situé de l'autre côté de Marisa.
– Tu l'as créé ! Mais je l'ai perfectionné ! Appréciez donc mon...
Twilight Spark !

Un gigantesque faisceau d'énergie de magie pur déferla en ligne droite vers Marisa et les deux Yuuka. Le tir était gigantesque et allait tout annihilé sur son passage. L'humain leva alors le bras droit vers le tir de son ancien maître et se tint prête.
La youkai des fleurs chargea ses ombrelles avec une lumière semblable à celle qui avait chargé le tir de Mima. Soudain, le réacteur hakkero réagit étrangement. Il commença lui aussi à émettre cette même lumière et à résonner de la même façon dont résonnait les ombrelles.

– Marisa, c'est maintenant !
– Okay... répond la jeune femme avant d'inspirer.
– Marisa !
– Trinity Spark !

A cet instant, trois puissants faisceaux de lumière furent émis des deux ombrelles et de l'hakkero. Ces trois rayons convergèrent en un point précis sur le gigantesque rayon de Mima et se fracassèrent dessus.
Le rayon de l'esprit maléfique ralentit soudainement avant de progressivement s’arrêter. Celle-ci y insuffla un second coup d'énergie, refaisant légèrement repartir le rayon qui continuait lentement de remonter ceux des deux héroïnes.

– Concentre toi ou on va crever !
– J'essaie...
– Tu veux revoir Tom ? Fais ce qu'il faut !
– Oui mais...
– Utiliser toute ta puissance bon sang !

A ces mots, l'esprit de Marisa se figea. Elle savait très bien ce que cela voulait dire. Elle devait redevenir ce qu'elle était quand elle était l'apprentie de Mima. Elle le refusait, refusant de s'abaisser à devoir utiliser cette magie si noire. Cependant, la situation ne leur donnait plus la moindre autre possibilité, le puissant rayon se trouvait juste devant eux et leur bouchait leur champ de vision. Dans un ultime cri de Yuuka appelant Marisa à le faire, celle-ci eut un flash et vit celui qu'elle aimait, Tom.

– Pour deux fois j'ai fait ça... et cela a toujours été pour toi...
– Marisa ?! Oui... continue.
– Par deux fois j'ai dû me laisser envahir par cela...

Les cheveux blonds de Marisa se changèrent lentement en une couleur rouge orangé. Elle ferma alors les yeux et une aura maléfique commença à entourer la jeune humaine. Sa main tenant son réacteur hakkero se contracta encore davantage. Lentement, son rayon allant du blanc au couleur de l’arc-en-ciel devint légèrement plus sombre alors que le tir de Mima ralentit jusqu'à se stopper de nouveau. C'est alors que l'humaine rouvrit ses yeux, devenus d'un même rouge intense que ses cheveux. Dès lors, le trio de tir commença à remonter celui de l'esprit maléfique. Le triple tir remonta alors de plus en plus rapidement alors que Mima se mit à comprendre ce qu'il venait de se passer. A la fois inquiète mais aussi amusée, elle tenta une nouvelle fois de renforcer son puissant tir mais cela provoqua une gigantesque explosion au point de contact des tirs, soufflant tout autour d'eux et provoquant une onde de choc qui se propagea loin du point d'explosion.

Plus loin et plus haut sur la montagne, les deux seuls membres du groupe encore en course se retournèrent. Au loin, ils entendirent puis virent cette déflagration. Sentant que cela arrivait vers eux, ils se réfugièrent derrière un rocher, attendant que l'énergie dégagée cesse. L’attente d'une dizaine de secondes semblait durée une éternité. Le vent soufflait dans leurs oreilles, les ondes de chocs faisaient trembler le sol et résonner leur corps. Cependant, quand cela se termina, Tom fut le premier à sortir de cette cachette improvisé pour regarder là d'où venait l’explosion, presque prêt à repartir vers le bas.

– Où tu veux aller comme ça? Lui demanda Olivier sur un ton ferme.
– C'était Marisa... je peux le sentir !
– Et alors ? Tu sais ce que tu as à faire, non ?
– Je m'inquiète pour elle... et pour les autres, dit-il en se retournant à la moitié de sa phrase.
– Moi aussi je suis inquiet, c'est pas pour cela que tu dois les abandonner. C'est ton combat que de sauver les mondes. Le nôtre, c'est de te faire monter jusqu'à ton combat pour le faire. Crois-tu qu'elle serait fière si tu rebroussais chemin ?!
– Je sais que je dois aller de l'avant... mais tu ne sais pas de quoi il est capable.
– Il est surpuissant.
– Pire que cela. Les dieux doivent le craindre ! Yukari ne peut rien contre lui !
– Tu as vaincu et presque massacré Yukari. Je ne vois pas le problème.
– C'était grâce à lui... quand il se trouvait en moi...
– Tu vas te taire un peu, lui rétorqua Olivier en se rapprochant de lui et en le saisissant par le col. C'est pas parce que tu es historien que tu dois ressasser constamment le passé ! Va de l'avant, bute cet enfoiré et rentrons en Gensokyo !
– Tu ne comprends rien ?! Il est trop puissant ! Il dispose de la puissance d'un dieu !
– Et toi donc ?!
– Quoi ?!
– Tu es leur « élu », celui qui doit restaurer la grande barrière grâce aux pouvoir du Dieu-Dragon. Il me semble que c'est lui qui t'a conçu. Il est peut-être un dieu, mais toi, tu en es un fils.
– Même avec les pouvoir divins, je ne sais pas les maîtriser !
– Tu vas arrêter ça ! Lui hurla Olivier avant de lui donner une claque
– ...
– Tu es un fucking putain de dieu ! C'est pas le dernier des ploucs qu'on va aller chercher dans le palais des Yama ! Reprends-toi ! Pour une fois, soit un sauveur.
– Je sais... c'est pas facile ma vie, tu sais...
– C'est vrai que passée d'une véritable merde à dictateur d'un univers fantastique avant d'être vaincu, puis de chercher la rédemption avant de devoir affronter un dieu maléfique et de sauver les mondes, c'est vrai que c'est pas facile.
– Et n'oublie pas que je suis déjà mort...
– Tu t'es élevé au rang supérieur de l'homme je dirais plus.
– Être un ermite n'est pas un chose facile... puis mon corps...
– Quoi ?
– Il n'est pas encore totalement sûr... il me fait mal, mon âme n'a pas repris l'intégralité de mon corps.
– Tu vas y arriver...

A ce moment-là, un gigantesque sceau verdâtre se forma au-dessus de la bouche du volcan. De celui-ci, une odeur pestilentielle s'en dégagea. Olivier indiqua alors à Tom qu'ils devaient reprendre leur marche vers le sommet et arrêter cela.
La suite de l'ascension devint de plus en plus difficile, l'air se raréfiant toujours davantage. Olivier aida Tom à continuer en le portant sous son bras. Le jeune humain aux revolvers tenta de détendre l’atmosphère alors que celle-ci devenait de plus en plus lugubre et effrayante alors qu'ils se rapprochaient de leur but.
Soudain, ils entendirent un drôle de bruit. Tom se demandait encore de quoi il s'agissait quand son ami le jeta à terre. Olivier se prit alors un projectile droit sur lui et le projeta dans le vide. Le jeune humain était encore sous le choc par ce qu'il venait de voir, son ami disparaître dans le vide. Quand il reprit ses esprits après quelques instants, il se précipita vers le rebord et cria le nom de son ami en essayant de le voir. La brume était épaisse. Ne sachant pas voler, il n'avait pas eu la moindre chance de s'en être sorti. Malgré cet état de fait, il tenta d'appeler son ami. Celui-ci ne répondit pas. A bout de force, Tom laissa alors à couler quelques larmes. Cependant, celle-ci furent rapidement interrompus. Il se retourna et vit une personne à laquelle il ne voulait pas s'attendre.

Plusieurs mètres plus bas, Olivier se posa péniblement sur une surface qui semblait être l'entrée d'une grotte. Il remercia alors son mentor, le chef tengu, de lui avoir, au moins, appris à planer et ralentir sa chute à défaut de savoir voler. Il regarda alors autour de lui. Il ne pouvait en aucun cas espérer escalader et descendre, quoique la possibilité la plus faisable lui ferait perdre des heures en quantité incommensurable. Dans la grotte dans laquelle il était, il y avait une grande quantité de matériel divers. Il en conclu donc que la grotte avait une autre entrée et décida donc de s'engouffrer à l'intérieur. Cependant, à peine venait-il de faire une dizaine de mètre qu'il vit deux yeux rouges étinceler dans le noir de la caverne. Il dégaina une lampe de torche et son revolver court. Ce qu'il découvrit le mit mal à l'aise. Face à lui, se tenait cette youkai qu'il avait affronté mais qu’ils n’avaient pas réussi à vaincre : Rumia.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 4 mois 2 semaines #33063

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 93
Affronter son pire ennemi

L'atmosphère était lourde. Le ciel zébré d'éclairs rosâtres. Le sceau verdâtre s’amplifiait au-dessus de la cheminée du volcan. Une odeur insupportable se répandait dans les environs. Au bord de la falaise, Tom se relevait. Faisant face à celui qui venait d'arriver, bientôt accompagné par deux spectres, l'un ayant une tenue soviétique, l'autre, celle d'un ancien soldat japonais. Quant à la personne entre ceux-ci, il n'inspirait que du mépris pour Tom. Avec son visage fin, ses très longs cheveux noir ténèbres et en mouvements perpétuels, ainsi que ses yeux rouges diaboliques et sa voix et son ton arrogant et hautain, il ne lui fallut pas plus pour reconnaître celui qu'il était venu arrêter : Corruption.
Tom regarda son Némésis du coin de l’œil alors que celui-ci semblait ravi de revoir son ancien « hôte ». Il fit un pas vers lui avant de s'arrêter, voyant le jeune humain s'emparer de la poigne de son arme. Les deux spectres s’apprêtèrent à réagir quand leur chef leur fit signe de ne rien faire. Il écarta légèrement les bras, les paumes vers le haut, en signe d’apaisement. Tom resta sur ses gardes, se méfiant de lui. Il savait que c'était lui qui était à l'origine de la chute de son ami.
Soudain, voyant qu'il restait sur le défensive, l'esprit de la corruption laissa tomber les bras et se désola de la réaction de celui qu'il appela « frère ».

– Je n'ai rien à voir avec toi ! Lança brutalement Tom.
– Et pourtant... on a tellement en commun.
– Tu as besoin de changer de lunettes !
– C'est très drôle de ta part, toi qui en portent. Aller Tom, ne fait pas cette tête. On est très proche, tu le sais bien.
– Tu propages la mort et la destruction. Je me bats pour préserver la vie et l'équilibre.
– Dans un sens, on est les même.
– Tu ne m'as pas écouté !
– Si ! Dit-il d'un ton imposant. Mais tu sais que nous sommes liés. Arrête de le nier ! Pourquoi est-ce que j'essaierais de te récupérer en vie sinon ?!
– Tu étais en moi mais il n'y a rien de plus !
– Tu es sûr ? Tu sais comment ça marche les âmes et tout le bazar de la réincarnation ? Je ne pense pas, vu comment tu me regardes. Sache que ton âme et moi, c'est une vrai... « passion » depuis longtemps. Nous étions mélangés, ta colère m'a réveillé, ta « mort » nous a séparé. Enfin, presque.
– Je crois déjà savoir...
– Un lien spirituel et vital noue lie tous les deux. A chaque instant, je savais où tu étais, ce que tu ressentais, comme là actuellement. Je peux ressentir ta colère, très forte. Mais il y a encore plus : ta peur. Tu es mort de peur. Tu as peur de ne pas être à la hauteur pour m'arrêter. Et c'est normal, puisque c'est le cas mon cher.
– Je t'anéantirai !
– Tu n'en penses que la moitié. Et puis, pas besoin de savoir ce que tu ressens. J'ai fait partie de toi. Je sais comment tu marches Tom. Tu ne peux rien contre moi. Je connais toutes tes stratégies, toutes tes faiblesses, je connais tout de toi.
– Je suis capable de te vaincre !
– Je peux sentir ta détermination faiblir, mon ami. Tu sais bien que ton arme est efficace quand ta volonté est forte. Là, elle se briserai sur un rien. Ecoute-moi mon ami, j'ai quelque chose à te proposer.
– Je ne négocie pas avec un mec portant un costard noir avec une cravate rouge et qui a des tentacules à la place des cheveux.
–Hohohoh... tu es drôle. Plus sérieusement, écoute-moi bien. Je peux te proposer une offre que tu ne pourras pas refuser.
– Tu es sûr de ne pas être plus Lucifer que l'esprit de la corruption pour me tenter comme ça ?
– Toujours aussi mauvais, c'est ce que j'aime bien chez toi. Je te propose la vie de tes amis, la sauvegarde de ton monde contre toi.
– Quoi ?!
– Tu as bien entendu. Rejoins-moi et ensemble, j'épargnerai tes amis, ton amour et ton monde : Gensokyo.
– C'est pas possible...
– En unissant nos pouvoir avec celui que j'appelle, on pourra tout faire, dont réparer cette barrière.
– Je...

Tom se mua dans le silence alors que Corruption, en face de lui, ne cessa de se rapprocher, profitant de la garde baissée de Tom et guettant le moment où il répondrait à sa demande. Le jeune humain releva alors les yeux vers lui et lui tendit lentement la main gauche. En réaction, Corruption sourit et leva sa main droite afin de saisir celle de son rival. Cependant, l'instant précédent la poignée de main, la main droite de Tom se serra et s'empara de son sabre. Dans un mouvement ascensionnel, il dégaina son arme et trancha la main de son ennemi.

– Jamais je ne serais avec toi ! Tu as tué mon ami ! Je vais te buter !
– Ton ami n'était qu'un simple humain. Il s'agit d'une perte... plus qu’acceptable.

A ces mots, il vit les yeux de Tom lentement devenir jaune sous l'emprise de la colère alors que ses courts cheveux s'allongèrent légèrement et devinrent noir corbeau. Alors que sa main se reformait lentement, il recula, inquiet par ce qu'il était en train de se passer.

– Tu ne peux pas faire ça ! C'était moi qui te faisait faire ça ! Tu ne peux pas te transformer sans moi !
– Corruption... je ne suis plus le même... j'ai forgé mon âme pour te tuer !
– Je ne pense pas que ta chérie aime que tu te mettes dans des états pareils.

A cet instant, Tom se déplaça à une vitesse incroyable et tenta de trancher Corruption qui bondit au-dessus de lui avant d’atterrir dans son dos. Tom se retourna mais son Némésis lui planta alors sa main au niveau de la poitrine. A cet instant, il commença à corrompre le cœur et l'âme du jeune humain. Alors que la substance gluante et noire commençait à recouvrir le torse et la poitrine de Tom, celui entra de plus en plus dans une colère sans nom. Il repensa à ses amis, à leurs sacrifices, aux pertes qu'ils avaient subies pour en arriver là. En lui, la colère et la vengeance se mêlèrent à la justice et à la droiture, renforçant davantage encore sa volonté. Sa magie, son âme et son corps entrèrent en résonance et une véritable aura commença à être émis du jeune humain. Dans le même temps, Corruption vit puis sentit que sa corruption était en train de refluer. Au début, il ne comprit pas mais quand il perçut le regard jaune mais maîtrisé de Tom, il comprit qu'il était désormais plus que ce jeune humain. Il comprit enfin ce que voulait faire Yukari de lui : remplacer la part que Corruption occupait dans le cœur de Tom par une partie propre à lui. L’empreinte laissée par l'esprit de la corruption était désormais remplit par l'âme Tom. Il retira violemment sa main et recula afin de rester à une certaine distance de lui. Il savait désormais qu'il ne pouvait pas le corrompre, il l'était déjà, mais par lui-même.

Plus bas sur la montagne, les combats faisaient rage. Marisa esquivait les projectiles mortels de Mima en surfant presque sur son balai alors qu'elle-même projetait un flot continu de projectiles. Au sol, Yuuka tirait une série de master spark par rafales depuis son ombrelle qu'elle tenait ouverte devant elle. L'esprit maléfique ne cessa jamais ses rafales de tirs et de lasers, et par maintes fois, Marisa faillit ne pas réussir à échapper aux déluges de projectiles. Rarement elle avait dû autant se concentrer pour esquiver une puissance de feu qu'elle avait rarement vue. Elle se dévia d'un coup sur sa gauche avant de se pencher rapidement vers la droite puis de monter afin d'esquiver toute les forces qui lui arrivaient dessus. Elle s'inquiétait car au loin, elle avait vu des explosions et des lumières, là où Tom et Olivier devaient être passés. Cependant, elle ne pouvait pas être vraiment s’inquiéter pour le moment, une gigantesque orbe violette, composée d'une magie très instable, se déplaça rapidement vers elle. Son réacteur hakkero en main, debout sur son balai, elle pointa son appareil vers l'objet et s'apprêta à tirer. Mais au dernier moment, un puissant laser envoyé par Yuuka passa entre elle et l'objet, celui-ci venant percuter le puissant rayon, il explosa. Marisa fut cependant protégée par le rayon de son alliée qui absorba l'énergie produite entre la jeune humaine et l'attaque de Mima. La jeune apprentie magicienne regarda alors Yuuka et lui sourit. Celle-ci lui répondit également par un sourire. Mais juste après, un rayon frappa la youkai sur son flanc gauche et l'emporta contre un mur qui s'effondra sur elle. Marisa écria alors son nom avant d'être elle-même touché sur l'extrémité de son balai par un rayon similaire. Chutant et tournoyant, elle se jeta au sol juste avant l'impact de son balai contre un mur. Elle roula sur plusieurs mètres avant de s'arrêter et quand elle se releva légèrement, Mima était au-dessus d'elle, la lame de son bâton au niveau de la gorge de son ancienne apprentie. Les instants semblèrent s'éterniser alors que Marisa eut le souffle coupé, incapable de réfléchir, incapable d'agir. Mais, alors qu'elle croyait que tout était finie, Mima ne l'exécuta pas mais lui parla.

–Tu es pratiquement devenue une sorcière accomplie. Je suis fière de toi.
– Quoi ?
– Je ne veux pas te tuer.
– Pourquoi ?!
– Je te l'ai déjà dit, je suis fière de toi, ma chérie.
– Ne m'appelle pas comme ça !
– Marisa, je t'ai appris la magie mais il s'est passé plus.
– Je refuse de croire que m'a aimée !
– Et cela continue... ma fille.
– Non...

Mima releva son arme et tendit son bras vers Marisa qui le prit et fut relevée par elle. L'esprit maléfique posa alors sa main sur l'épaule de sa « fille ». Elle commença alors à réciter une incantation que la jeune humaine récita à son tour. Là, Yuuka sortie des débris du mur et s'avança vers elles. Marisa se retourna d'un coup vers la youkai. Elle tendit son bras armé de son boîtier en direction de son alliée et commença à l’activer. Mima sourit alors, ravie de voir que Marisa avait basculé de son côté. Au dernier moment cependant, le regard de Marisa redevint normal. Elle se retourna alors brutalement et tira son master spark à bout portant contre Mima. Celle-ci fut projetée vers le ciel mais parvint à se dégager du rayon et à contre-attaquer. Yuuka arriva alors à côté de Marisa et la protégea des tirs de Mima grâce à son ombrelle. Là, la jeune humaine lui demanda pardon mais pour simple réponse, la youkai lui caressa les cheveux tout en lui souriant. Cependant, elle ressentit alors que les projectiles de Mima était devenus plus puissant. Elle exigea à l’humaine de se réfugier sur le côté et de reprendre des forces. Celle-ci protesta.

– Elle et moi, c'est professionnelle. Toi, c'est personnel. Va-donc te reposer un peu.
– Je suis la seule capable à pouvoir la battre !
– Et pourquoi ?! Parce que tu as été son élève ? Mauvaise réponse. Tu n'as pas encore son niveau. Laisse faire une puissance de la nature...

A cet instant, le sol commença à trembler de plus en plus jusqu'à que des tiges géantes sortent du sol et tentent de se saisir de Mima qui les esquivaient en les bombardant de ses attaques. Yuuka referma son ombrelle et exigea une nouvelle fois à Marisa de se reposer un peu. La concernée commença alors à marcher à reculons vers une zone qui semblait davantage à l'abri et cachée mais elle promit qu'elle reviendrait.

Dans un endroit sombre, Olivier esquiva les attaques de Rumia. Outre les ténèbres, c'était les coups de son épée de ténèbres qu'il devait le plus se méfier. Il recula sans cesse et il savait que cela n'était pas bon pour lui. Il ne cessa d'ouvrir le feu sur la créature, les projectiles semblèrent être comme avalés par l'obscurité, et se doutait bien qu'il pourrait lui arriver la même chose. Sentant au dernier moment qu'une sorte de colonne de substance noire allait bondir vers le haut derrière lui, il roula vers l'avant, se retrouvant nez-à-nez face avec Rumia. Il ravala sa salive alors que la langue de la créature lécha ses lèvres avant de commencer à ouvrir sa large gueule. D'un geste, il dégaina son revolver Buntline, l'enfonça dans la gueule de la youkai, tira sur le chien puis, pressa la détente, à plusieurs reprises. Repoussée par la munition sanctifiée, la créature des ténèbres recula en se tenant le visage et la gueule qui se déformait sous la douleur. Cela permit au jeune homme de se rapprocher du bord de la falaise en pointant ses deux armes vers la créature qui commençait lentement à retrouver ses esprits. Quand elle se retourna brutalement vers lui, elle fit un mouvement du bras, projetant cette substance noire. Cette chose atteignit Olivier et le fit tomber à la renverse, vers le vide. Cependant, il ne se sentit pas tomber. Après avoir fermé les yeux par réflexe, il tenta de bouger et sentit son corps en partie englué dans les ténèbres de la youkai qui formait désormais une sorte de plate-forme au-dessus du vide sur laquelle il était collé. Il vit alors la créature se rapprocher tout en se léchant les doigts. Olivier se débattit tant qu'il le put, n'arrivant pas à se dégager du filet du monstre. Celle-ci avait déjà posé pied sur la plate-forme et s'agenouilla devant le jeune humain avant de se rapprocher de lui, d’un air presque sensuel, le rendant mal à l'aise.

– Tu as l'air délicieux... dit-elle avant de lui lécher fortement la joue.
– Je te conseille de me libérer sinon...
– J'aurais préféré commencer mon festin par ton ami... mais tu n’es pas mal quand même.
– Tu ferais mieux de... te méfier. ! Je sais très bien m'y prendre avec les femmes ! Dit-elle en tentant davantage de se rassurer que d’impressionner la youkai affamée.
– Je ne suis pas n'importe qu'elle femme, dit-elle sur un ton presque langoureux alors qu'elle arracha d'un coup sec la chemise du jeune homme, faisant tomber ses affaires à côté de lui.
– Je ne suis pas chaud pour ça moi...
– C'est parfait... j'aime quand c'est... saignant...

Alors qu'il réfléchissait à comment s'en sortir alors que la créature rapprocha lentement sa gueule de sa jugulaire, il aperçut non loin de lui, la carte qu'il avait prise à Tom, l'une des drôles cartes de sort. Il se dit que c'était sa dernière chance. Il tendit son bras autant qu'il le pouvait mais elle était trop loin. Il ferma alors les yeux, sentant le souffle de la mort se rapprocher lentement de lui. Il tenta de se concentrer et essaya vaguement d’appeler la force. D'un coup, une explosion eut lieu, faisant trembler toute la montagne. La créature se redressa afin de voir ce que c'était. Les vibrations permirent à Olivier de se saisir de la carte. A cet instant, il l'a lu : Sceau de la prêtresse.
A cet instant, la carte s'illumina d'une lumière blanche éclatante. La youkai, presque éblouit par cela, se retira dans la grotte. L'emprise des ténèbres sur Olivier se détendit. Cependant, le « sol » qu'ils constituaient également, celui-ci se désagrégeaient. Il récupéra ses affaires les plus importantes et se jeta sur le rebord de la falaise avant de tomber dans le vide. Il se raccrocha alors de justesse et parvint à suffisamment remonter pour voir l’intérieure de la grotte mais fut surpris de voir la personne qui se tenait devant lui, le fixant, toute aussi étonnée que lui. Elle lui tendit la main et l'aida à remonter. Il n'avait pas réfléchi à la personne que cette carte de sort un peu spéciale allait appeler. Cependant, il était heureux que cela soit Reimu pour venir l'aider. Elle lui demanda ce qu'il s'était passé mais il n'eut pas le temps de répondre. Il poussa la miko sur le côté afin qu'elle évite de se faire transpercer par une lame de ténèbres. La prêtresse regarda alors vers l'intérieur de la grotte, où elle vit cette créature qui l'effraya légèrement. La réaction de la miko semblait étrange et Olivier décida alors de la couvrit en ouvrant le feu sur la youkai des ténèbres. Celle-ci dévia son regard vers le jeune humain mais resta malgré tout plus intéressée par l'humaine. D'un geste, elle se retrouva derrière Olivier, sans que celui-ci ne puisse avoir le temps de réagir. Il se tourna mais il fut trop tard. Il pouvait sentir la main de la créature autour de son cou et se retrouva soulevé au-dessus du sol alors que les ténèbres commençaient rapidement à l'engouffrer.
Une nouvelle puissante explosion lumineuse eut lieu, libérant le jeune homme presque inconscient qui retomba à terre. Rumia retourna plus profondément vers l'intérieur de la grotte alors que Reimu se rapprocha du jeune homme, toujours prêt à se défendre contre une nouvelle tentative de la youkai de les dévorer. Il récupéra rapidement connaissance pour voir la miko, prête à se battre contre la créature. Il se disait qu'ils avaient peut-être une chance de la vaincre.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 4 mois 1 semaine #33075

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 94
Bataille pour le sommet

Dans la montagne, les combats faisaient rage alors qu'une atmosphère de fin du monde se faisait sans cesse davantage sentir. Dans ce lieu éclairé par les puissants éclairs violets et par le gigantesque sceau vert, la violence régnait en maître.
Une nouvelle déflagration eut lieu. Tom recula alors sur plusieurs mètres en arrière, tentant de résister au souffle de l'explosion. Son regard rouge était empli de colère et de volonté de vengeance. Corruption avait beau avoir tenté de corrompre son cœur jusqu'à son âme mais il ne pouvait plus y parvenir. D'un coup, Tom se projeta vers l'avant et frappa avec son épée à pleine puissance sur lui. La créature de corruption bloqua le coup avec son arme créée à partir de sa corruption. Cependant, la puissance du coup était extrêmement élevée. La roche se fissura et il s'enfonça d'un demi-mètre dans le sol avant de parvenir à le repousser. Alors qu'il s’extrada du trou, les deux spectres se mirent à l'entourer. Il baissa la tête avant de soupirer et de les traverser sans difficulté. Sans se retourner, il ordonna qu'ils restent à leur place, ce qu'ils firent, obéissant aveuglement à lui.

– Pratique tes gardes du corps, quoique dépareillés, lui répondit Tom.
– Tiens, tu peux encore parler ? je n’aurais pas cru vu ton état, lui rétorqua son double maléfique.
– J'ai appris à me contrôler, comme tu le vois.
– Yukari a fait du bon travail, je l’admets. Mais tu as dû tellement subir. N'aurais-tu pas une rancœur contre elle ?
– Une haine, oui, mais contre toi seulement!
– C'est cela.
– Tu vas crever aujourd'hui, j'en fais le serment !
– Nul être mortel ne peut me détruire !
– Tu le devrais savoir... suis-je encore mortel ?
– Même un puissant ermite ne pourrait pas me tuer !
– Tu sais pourtant que je suis... une sorte d'élu : le fils du Dieu-Dragon ! Cela fait de moi son envoyé sur Terre et une sorte de dieu !
– Calme un peu tes ardeurs. Tu es certes cela, mais, l'être ne signifie pas que tu sois capable d'utiliser son potentiel à son maximum. Commence déjà par utiliser ceux de tes incarnations précédentes, peut-être que là, tu pourras espérer me survivre.
– Mes incarnations précédentes...
– Que dis-tu ? Ah oui, c'est vrai, je peux le savoir sans problème, lui dit-il d'un ton moqueur.
– Corruption ! Répondit Tom avec une voix légèrement plus aiguë.

Le jeune homme serra fermement son poing gauche qui commença à s'illuminer d’une légère flamme bleutée, d'un bleu étrange, du bleu de la Lune. Corruption recula d'un pas, méfiant quand à ce qui était en train de se passer devant lui. Les cheveux noirs corbeau de Tom s'allongèrent d'encore quelques centimètres alors que la flamme se mettait à grossir davantage. Tom put sentir la présence de Youki, comme s'il était à côté de lui, lui assurant son soutien total. Il pouvait presque sentir la main du fantôme sur son épaule. Soudain, la flamme prit de la puissance sans prévenir et se prolongea sur tout le bras gauche de Tom qui s'avança lentement vers Corruption.

– C'est impressionnant. De la magie lunaire, l'une des plus pure qu'on puisse trouver ! Je me demande comment tu peux avoir réussi à la maîtriser !
– Je suis venue le venger... murmura Tom avec une voix bien plus féminine que d’habitude avant de se reprendre.
– Te venger de moi ? Hihihi Ahahahhah ! C'est drôle tout, ça... dit-il avant de se stopper net, comprenant ce qu'il se passait.
– Tu as tué la personne la plus chère qu'avait ma première incarnation ! Hurla-t-il avec sa voix normale, quoique légèrement plus aiguë.
– La sainte princesse sélénite suicidée ?!
– Je vois que tu n'as pas oublié celle que tu fais souffrir, en tuant son futur époux !
– Je suis admirative de toi, mon cher hôte. Réussir à faire remonter ta première incarnation, une vie si forte, si pure, si puissante et si lointaine. C'est du prodige.
– Je vais te détruire !
– Malgré sa puissance, les souvenirs de ta princesse seront insuffisants. Cependant, ce combat sera des plus... intéressant.

Tom et Corruption restèrent de longues secondes à se regarder fixement, jaugeant l'instant opportun pour lancer l'attaque. Tom battit alors des paupières. Son ennemi en profita pour lancer l'attaque. Il se projeta alors vers lui, son épée corruptrice en avant. La vitesse du coup fut prodigieuse, dépassant de loin la majorité des choses qui pouvaient exister comme avoir existé, mais les réflexes de Tom le furent encore plus. Dépassant de très loin ses capacités humaines, il para l'épée sombre par son sabre clair, décalant le coup vers son bas droit et déstabilisant légèrement la créature. Tom en profita pour lui décocher un coup de poing gauche ascendant et d'une force surnaturelle, renforcée par la puissance d'une explosion de flamme bleue d'une pureté parfaite. Corruption s'envola vers le ciel avant de rapidement se stabiliser au-dessus de lui. Il se frotta la mâchoire qui se reconstruisait progressivement. Il fixa alors en dessous, là où se trouvait Tom, le regard fixer vers l'avatar de la Corruption, et le poing toujours levé. Le prince sombre sourit légèrement avant de reculer et de se poser derrière les deux spectres. Son épée disparut en un flot de corruption qui alla rejoindre le corps du Némésis de Tom.

– Occupez-vous de lui. Tâchez de me le ramener en vie. Toi, viens avec moi.
– Où vas-tu ?! Tu me laisses avec l'un de tes pantins ?!
– Ils sont bien plus que cela, et non, je ne te laisse pas. Je vais juste admirer un combat de toi avec une autre partie de nous.
– Qu'est-ce... débuta Tom avant de devoir esquiver les balles spectrales du fusil Arisaka Type 99 du spectre à l'allure de soldat japonais de la Deuxième Guerre mondiale.
– Tu ne sais pas ? Pourtant, tu en as déjà vaincu deux, non ? Dit-il alors que Tom essayait d'esquiver les rafales de tirs. C'est assez simple, mon cher hôte. Ils sont un peu de toi et moins. Quand tu as été « purifié », certaines parties particulièrement mauvaises se sont détachées, autant de toi que de moi, et ont formé ces choses, qui représentent ce qu'ils étaient de leur vivant. Je sais déjà que tu sais comment faire pour les tuer et ce que cela fait. C'est juste qu'ils reviennent à leur propriétaires d'origine, rapportant aussi la force qu'il avait perdu. Tu vas me demander comment je peux les contrôler et pourquoi je le fais ? Du moins, tu l'aurais fait si tu n'étais pas si occupé, mon cher.
– Tu vas te taire !
– Ce n'est point dans mes habitudes, mon cher. Ils sont invulnérables, sauf à la façon dont ils sont morts. Ils sont d'une loyauté totale, une fois contrôlée. Je pourrais acquérir leur puissance mais cela me sert moins que d'avoir ces quelques gardes pour empêcher les autres youkais de s'en prendre à moi pendant que je suis occupé. Ils me servent bien à les protéger aussi, ces abrutis.

En face de lui, Tom continuait d'esquiver le flot incroyable de projectiles. Il ne pouvait pas se rapprocher pour le tuer avec son sabre. De plus, il devait trouver la manière dont il a été tué pour le vaincre. Mais perdu dans ses pensées, il ne le vit pas suffisamment vite. Il venait de cesser son tir et de courir à toute allure vers le jeune humain, le fusil dans le dos et un kodachi prêt à donner un coup horizontal.

Plus bas sur la montagne, le site était dévasté. Yuuka tenait tant bien que mal avec son ombrelle alors que Marisa était exténuée et qu'elle ne voyait pas le moyen de vaincre Mima. Celle-ci, toujours aussi impressionnante avec ses gigantesques ailes noires qui semblaient couvrir le ciel zébré d'éclairs rosacé. Cette esprit de destruction pointa son arme vers Marisa, dont les yeux étaient d'un rouge intense et que la colère s’exprimait sur son visage. Celui de son ennemie, son ancien maître, Mima, c'était la satisfaction qui se lisait, la fierté d'avoir fait de cette jeune gamine une véritable sorcière capable de tout. Du moins, cela aurait été réalité si Marisa avait accepté de se soumettre à elle. Désormais, avec un soupçon de regret, elle s'apprêtait à annihiler celle qu'elle pouvait considérer comme sa « fille ». La partie en forme de croissant de lune de son bâton s'illumina d'une lueur sombre. L'esprit maléfique ferma les yeux. La puissante attaque déferla sur l'apprentie magicienne ordinaire dans un silence presque total. En entrant en contact, le tir provoqua une gigantesque explosion, qui signifiait la mort de cette jeune femme.
Mima baissa son arme et descendit lentement vers le point d'impact de son faisceau. Du coin de l’œil, elle regarda Yuuka, encore en train de tenter de se remettre debout. Cependant, plus le nuage de poussière se dissipa, plus ce qu'elle voyait la surprit. Là, devant elle, se tenait Marisa, sa chevelure cramoisie volant au vent, les yeux étincelant comme des rubis et elle, entourée par quatre gigantesque orbes qui ne cessaient de tourner autour d'elle. Elle écarta violemment son bras droit sur le côté, soufflant la poussière restante. Suite à cela, elle écarta les doigts de sa main avant de les contracter violemment. Dans le creux de la main de la magicienne, une boule de feu de la taille d'un ballon de foot venait de se créer. Elle écarta alors soudainement les doigts de sa main. L'orbe de feu tripla alors de volume. Là, elle projeta alors son orbe sur l'esprit maléfique qui n'eut aucun mal à l'esquiver. Cependant, une fois passée derrière elle, le projectile se stoppa et fit demi-tour. Quand elle s'en rendit compte, le projectile explosa en une centaine de projectiles bien plus petits qui tombaient telle une véritable pluie de feu, que Marisa contrôlait sans aucune difficulté. Mima commença alors à esquiver les attaques avant de parvenir à franchir le déluge de feu. Cependant, elle se rendit compte que tous ceux-ci la suivirent, contrôlées par son ancienne apprentie.
Non loin d'elle, la youkai des fleurs marcha dans sa direction afin de la soutenir. Celle-ci pouvait sentir la part d'humanité de Marisa s'envoler très rapidement. Elle arriva alors à côté d'elle, au moment même où Mima, excédent par sa course-poursuite, se retourna et projeta une puissante attaque sur laquelle les orbes de feu s'y écrasèrent. Une puissante explosion masqua la vue aux trois personnes présentes sur ce champ de bataille. Mais Marisa, excédée par ce combat, allait s'envoler en direction de son ennemie. A l'instant où elle allait souffler la poussière, son bras fut retenu par la youkai. Elle tourna la tête, les yeux emplit de haine envers cette personne qui osait l’interrompre.

– Que quel droit tu oses me toucher ?! Bas les pattes !
– Je ne pense pas qu'il aimerait te voir dans cet état.
– Qui ça « il » ?!
– Ta nature humaine est-elle déjà morte ? Je veux parler de la personne qui compte le plus pour toi. La personne qui est devenue une chose qu'il ne voulait pas et qui se bat pour redevenir ce qu'il était.
– Il comprendrait ce que je fais !
– Tu en es sûre ? Tu ne crois pas qu'il désapprouverait ta transformation en youkai ?
– Je n'ai aucun compte à lui rendre !
– C'est vrai. Mais est-ce une raison ? Comment crois-tu qu'il réagisse en te voyant métamorphoser en ça ?
– Je... je dois... je dois détruire Mima. C'est tout ce qui compte !
– Tu as donc bel et bien perdu ton humanité...
– C'est ce que tu crois ?! Mais je suis encore humaine !
– En es-tu sûre ?

A cette question, Marisa se mua dans le silence et se relâcha, repensant à cette question en boucle. Lentement, ces yeux devinrent moins rouges et ses traits moins marqués. Elle regarda sa partenaire et la remercia de l'avoir aidée. En réponse, Yuuka lui sourit.
Mais au même moment, le nuage fut dispersé et Mima était juste au-dessus d'elle, son arme en avant et fonça droit dans leur direction. La youkai poussa Marisa qui tomba à terre avant de prendre son ombrelle fermée à deux main, de la soulever au-dessus de sa tête et de l'abattre sur l'arme de Mima au bon moment, stoppant nette l'accélération de l'esprit maléfique. Voyant cela, celle-ci pivota son bâton et donna un coup dans l'omoplate de la créature des fleurs avec l'extrémité de sa hampe. Malgré la douleur, Yuuka répondit par une rotation du poignet, permettant à son ombrelle de glisser le long de la hampe de Mima afin de l'atteindre. Cependant, l'esprit maléfique évita la pointe acérée de l'ombrelle forçant sur la droite avec son arme, entraînant la youkai avec elle et l'éloignant sur le côté. Elles se faisaient désormais face-à-face, chacune prête à attaquer au corps-à-corps. La créature des rêves et des fleurs attaqua la première. Elle leva son ombrelle au-dessus de sa tête avant de l'abattre sur son ennemie. Celle-ci prit son bâton à deux mains au-dessus de sa tête afin de contrer l’attaque. Quand « l’arme » de Yuuka frappa celle de Mima, cette dernière n'eut que très peu de difficulté à faire pivoter son arme avant de se mettre en position plus avantageuse. Au dernier moment, elle fit pivoter son arme, faisant s'envoler celle de l'alliée de Marisa. A cet instant, l'esprit maléfique donna un puissant coup dans la créature. Celle-ci se stoppa. Elle regarda alors son ventre avant de sentir la terrible douleur qui venait de la transpercer. Mima retira la lame de son arme du corps de Yuuka. Celle-ci tomba à genoux mais gardait toujours un sourire inquiétant. Irritée par cela, Mima s'apprêta à frapper la créature au niveau de la gorge. Mais à cet instant-là, une brèche se forma et la youkai disparut dedans. L'esprit ne comprenait pas ce que cela pouvait signifier.
C'est à cet instant que Marisa en profita pour se ruer sur Mima et la frapper dans le dos. Celle-ci tourna alors légèrement la tête, l'air amusé mais également agacé, alors que Marisa la frappa dans le dos.

– Cette « attaque » me déçoit beaucoup. Je m'attendais à beaucoup plus de ta part. Même si je sais bien que tu es faible.
– Tu ne connais rien de moi...
– Bien sûr que si. Je sais déjà que ton coup était destiné à autre chose...
– Effectivement...
– Qu’est-ce...
– Il est grand temps que tout cela se finisse.... Fatal Spark !

A cet instant, le boîtier que tenait Marisa dans sa main et qui était collé au dos de Mima commença à s'enclencher. Celle-ci s'apprêta à s'éloigner le plus vite possible de l'engin main le bras de Marisa la retint au niveau de sa cape. Malgré les débattements de l'esprit maléfique, elle ne put s'enfuir du tir ultime.
Un puissant rayon d'une dizaine de mètre de diamètre se dégagea de l'appareil et frappa l'esprit dans le dos. Le laser propulsa celle-ci dans le ciel qu'il traversa sans difficulté, perçant l’épaisse couche de nuage et disparaissant nulle de savait où.
Marisa cessa le tir après une petite dizaine de seconde et s'écroula à genoux. A côté d'elle, il y avait le bâton de Mima qui semblait avoir été vaincue pour de bon.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 4 mois 1 semaine #33082

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 95
Tout ou rien

Un éclat lumineux d'une fraction de seconde se produisit, suivit d'un puissant souffle. Corruption, assisté de son spectre, observait la scène. Il esquissa un sourire. Non loin de lui, Tom venait de parer le coup surprise du soldat japonais à la dernière seconde avec son sabre spectrale, Seigenken. Il respira fort alors que ses pupilles rougeoyantes se contractèrent soudainement. Il repoussa violemment son adversaire avant de se jeter sur lui, multipliant les coups de son sabre, paré par l'arme de son adversaire spectrale. D'un coup, son adversaire parvint à stopper le flux, parant et plaquant l'arme contre le sol, la faisant glisser des mains de son propriétaire. Il suivit immédiatement cela par un coup horizontal au niveau de la gorge du jeune humain. Celui-ci se baissa au bon moment, lui permettant à la fois de récupérer son arme et d'esquiver le coup. La garde ouverte du spectre lui permit de le transpercer avec son sabre.
Hélas, il ne fit que le traverser sans aucune autre conséquence. Tom devait absolument trouver le moyen de le tuer une nouvelle fois afin de le vaincre. Il recula en esquivant les larges coups de son adversaire, parant ceux étant trop proches. Il évalua d'un rapide coup d’œil la technique de son adversaire : sommaire. Ce combattant était juste un soldat de l'armée japonaise qui connaissait les bases du maniement du sabre. Comprenant cela, il put exploiter les faiblesses de son manque de technique. Hélas, il avait beau le transpercer ou le trancher, cela n'était pas la cause de sa mort. Après un large geste de son adversaire, il se retrouva juste sur le rebord de la falaise. Il ne put plus esquiver, il devait parer. D'un coup d'en haut à droite, il dut rapidement passer à un coup sur son côté gauche. Après une énième parade, il dévia davantage encore la trajectoire du coup de son adversaire, lui permettant de le passer au travers et de se précipiter vers Corruption qui semblait se languir de ce spectacle. Le jeune humain prit appui au sol et bondit en direction de son Némésis.
Cependant, à la dernière seconde, celui-ci créa une sphère répulsive qui repoussa l'humain loin de lui, le faisant rouler au sol. Quand il s'arrêta, cela fut pour parer un coup vertical du spectre. Tenant son sabre, une main à chaque extrémité, il repoussa son adversaire, roula sur le côté puis se releva rapidement avant de lui face de nouveau. Chacun se tenait en garde, prêt à bondir à la moindre occasion. Malgré le manque de réflexe et d'efficacité du spectre, son invincibilité posait une grand difficulté au combattant de Gensokyo. C'est dans un soupir, qu'il sentit la présence de quelqu'un à côté de lui, Youki.

– Tiens bon, tu peux le vaincre.
– Pour cela, je devrais connaître le moyen de le tuer.
– Tu es le plus à même de le savoir. C'est ton l’histoire.
– C'est vrai...
– Qui est-il ?
– Un soldat japonais de la Seconde Guerre mondiale.
– Comment mourraient-ils ?
– Par le sabre pour éviter d'être capturé mais cela ne marche pas mais aussi...
– Prépare toi !

A cet instant, son ennemi se jeta droit sur lui, donnant un puissant coup latéral légèrement descendant. Tom roula sur le côté afin d'esquiver le coup puis se releva. Il avait une idée mais ignorait si cela allait marcher. Alors que son ennemi s'apprêta à lui porter un nouveau coup, Tom fit de même, le plus fort qu'il pouvait. L'attaque du spectre était insuffisamment puissante pour contrer l'offensive de l'humain. La lame fut déviée. C'est alors qu'il enfonça encore davantage son attaque. Le coup du disparu se retourna complètement contre lui et le traversa au niveau de l'abdomen. C'est alors que l'humain relâcha son attaque, espérant que cela l'achèverait.
Hélas, le coup porté, quoique très douloureux pour lui, n'était pas la cause de sa mort. Tom recula lors de quelques pas en voyant son ennemi prendre son fusil qu'il avait dans le dos. N'ayant plus qu'une seule idée en tête, il décida de la saisir, estimant que c'était la dernière possibilité qu'il avait. Dans un même geste, il rengaina son sabre, provoqua une boule de feu dans sa main gauche, se projeta vers le spectre avant de projeter sa main enflammée vers lui. Au moment où la gâchette de l'arme allait être pressée, la deuxième main de Tom rejoignit la première, amplifiant davantage encore son sort de feu qui se projeta vers l'avant tel le souffle d'un dragon. La créature spectrale se tordit de douleur et commença lentement à se vaporiser alors que son énergie même était en train d'être absorbé par Tom qui faiblissait sous la charge de ce qu'il venait de recevoir.
Quand la créature disparut complètement. Il arrêta son tir et tomba à genoux, fatigué par ce qui venait de lui arriver. Prêt de lui, son maître Youki le félicita alors que Corruption, accompagné du dernier spectre, se rapprocha de lui tout en souriant et en applaudissant mollement.

– C'est impressionnant, mais je n'attendais pas moins de toi. Tu as finalement deviné qu'il avait été tué au lance-flamme, bravo.
– Garde tes compliments pour toi-même ! Dit Tom d'un ton menaçant en se relevant difficilement.
– Pour un humain, le processus d’absorption d'énergie est quelque chose de difficile. C'est donc normal ce que tu ressens. Mais dans un sens, cela m'avantage.
– Où tu veux encore en venir ? Tu vas m'attaquer pendant que je suis faible ? Espèce de lâche !
– Exactement. Je n'ai pas l'attention d'attendre que tu retrouves toute ta puissance avec le temps. Je vais de vaincre et te capturer. Après la destruction de ton monde, tu seras mien.
– Je me vois obliger de refuser, je suis déjà pris.
– Hihi... tu es drôle, mon ami. Le seras-tu encore après cela ?!

A cet instant, il se précipita violemment sur lui, lui envoyant un coup de poing surpuissant le faisant s'écraser contre un rocher non loin de là, qui se fendit en deux. Cependant, immédiatement après, Tom se propulsa vers Corruption tout en dégainant son sabre. Au bon moment, il donna un coup surpuissant qui fut contré par l'épée de Corruption que son propriétaire venait de matérialiser lors du retour de Tom. Un puissant souffle se dégagea du point de contact des deux combattants, repoussant ceux qui étaient trop léger pour résister. Le jeune humain dégagea son arme et donna un autre coup d'une puissance extraordinaire, contré de nouveau par son Némésis.

– Je suis issu de toi, je connais toute tes techniques, arrête tes conneries !
– Cela doit marcher dans les deux sens alors !
– Si tu crois pouvoir pénétrer dans mon esprit, tu rêves !
– Je ne rêves pas, je le fais !

A cet instant, lors d'une nouvelle contre de Corruption, Tom chercha au plus profond de lui-même afin de chercher ce lien le reliant à son ennemi. Sentant que celui-ci était en train de le trouver, Corruption tenta de brouiller son esprit par une attaque sur ce même lien les unissant. Alors qu'ils restaient bloqués l'un contre l'autre, leurs esprits, se combattaient sur ce lien les unissant. Soudain, l'avatar de la corruption recula soudainement. Se voyant progressivement perdre du terrain, il préféra se retirer de cette confrontation et s'éloigner de lui, rendant ce lien entre eux plus difficile à exploiter pour le jeune humain.
A quelques mètres l'un de l'autre, ils se fixaient, Tom avec haine, Lassitude pour Corruption. Tous deux savaient que son adversaire était capable de grande chose. Malgré cela, Corruption estimait que sa force était bien supérieure à celle du jeune humain. L'épée noire en main, celle-ci suintant de cet étrange substance, il se mit en garde. Son air était extrêmement sérieux et méfiant. Son ennemi, Tom, l'était déjà depuis bien longtemps.
Il se jeta le premier. D'un bond vers l'avant, il franchit la courte distance qui les séparait. Corruption donna un puissant coup avec sa gigantesque lame noire de plus de deux mètres. Sautant, passant par-dessus l'arme, les bras croisés, il tournoya légèrement sur lui-même avant de tendre son bras, donnant un coup sec et puissant qui fendit l'épaule gauche de son ennemi. Stoppé dans sa rotation par sa nouvelle prise sur son Némésis, il en profita pour tirer son poing vers l'arrière avant de l’enflammer et de l’abattre au niveau du visage de Corruption.
Cependant, une masse noire ayant grossièrement la forme d'un bras attrapa le poing et l'engloutit dans sa substance, étouffant le feu. Tom était effaré par ce qu'il venait de se passer. Corruption, quant à lui, souriait. Son épaule sembla se mouvoir et finit par recracher la pointe de l'arme. Il relâcha ses bras et les laissa pendre sur le côté, alors que son « troisième bras » qui lui sortait du corps maintenait le jeune homme par la main, qu'il ne cessa de continuellement broyer. Celui-ci était à genoux devant Corruption, son visage tordu par la douleur, lâchant son sabre au sol. Dans la souffrance du jeune homme, il dut affronter également une tentative d'intrusion mentale via le lien les unissant. Voyant qu'il résistait de plus en plus, l'avatar de la corruption décida d'outrepasser ce moyen. Depuis sa chevelure, une sorte de tentacule noire de corruption s'allongea et se dirigea vers le front du jeune homme.
Alors que la chose allait l'atteindre, un bruit résonna. L'extrémité du tentacule explosa. C'est alors que les regards de Tom et de Corruption se dirigèrent vers l'origine du tir. Là, le jeune humain n'arriva pas à en croire ses yeux. Il y avait Olivier, assit avec Marisa sur son balai, l'arme pointant toujours la créature sombre. Il posa pied à terre et marcha d'un pas rapide vers la créature, le gardant continuellement en joue. Cependant, il se rendit compte qu'une meute de youkai, cachée derrière ce qu'il restait du lieu, sortirent de leur cachette et se mirent à entourer les quatre personnes. Le « troisième bras » de Corruption relâcha la main douloureuse de Tom avant de se faire absorber dans le corps de la créature, celle-ci s’éloignant en marche arrière, ne quittant jamais le regard d'Olivier. Il rejoignit alors le cercle de créatures et fut accueilli par le spectre. Marisa rejoignit rapidement Tom et Olivier, se pressant au secourt de celui qu'elle aimait et le voyant blesser.

– Alors.... Où t’étais passé ? Lui demanda Tom à son ami alors que Marisa l'aida à le relever.
– Je te raconterais tout si on s'en sort vivant.
– Comme j'ai l'attention qu'on survive, cela tombe bien.
– Mon cher ami ! S'exclama Corruption de loin. Je ne suis que moyennement ravi de voir les tiens ici.
– Ils seront toujours à mes côtés.
– Je vois... créatures, tuer les deux autres, je m'occupe de Tom.

A cet instant, la colère remonta d'un cran chez Tom qui venait tout juste de récupérer son sabre. Ses yeux devinrent rouge braise avant qu'il ne se propulse d'un coup vers son ennemi. Il trancha alors devant lui, tranchant les youkais entourant Corruption avant de l'atteindre, de l'attraper au niveau du ventre et de continuer sa course avec lui avant de finalement retomber sur le sol, faisant légèrement racler son ennemi sur un sol rocheux. Tom perdit sa prise et se laissa glisser sur encore quelques mètres avant de s'arrêter.
Il respira avec force avant de tourner la tête vers lui. Il était déjà debout et marchait vers Tom, sa gigantesque épée démesurée dans sa main droite. L'humain tenta alors de mettre à quatre pattes avant de se redresser mais il n'y parvint qu'après de nombreux efforts. Il entendit alors des tirs. Il regarda l'origine de ceux-ci et vit Olivier et Marisa au prise avec désormais des centaines de créatures dont un grand nombre de « possédés », ces corps humains sous la possession d'un esprit maléfique.
Cependant, face à lui, il y avait Corruption, marchant, se rapprochant sans cesse de lui. Il tendait désormais le bras droit à horizontale. Il tenait son arme avec une aisance extraordinaire. En voyant cela, Tom reprit force et posa un pied à terre alors qu'il était en face de lui. Il serra les dents, prit son arme à deux mains, malgré la douleur que lui provoquait sa main gauche puis fléchit les genoux. Il était debout, instable mais « prêt » à l'affronter de nouveau.

– On dirait presque un héros. D'ailleurs, c'est à ce que tu penses.
– Je vais t'exterminer et sauver les mondes...
– Tu as une telle force intérieure. C'est impressionnant. Mais même si tu y parvenais, tu devrais savoir que cela romprais notre lien. Les dégâts seraient incommensurables pour un humain. Tu n'y survivras pas. De toute façon, tu tiens à peine debout. On dirait presque un mauvais héros de shonen.
– Peux m’importe...
– Plaît-il ?
– Je vais gagner... je vais te vaincre... je vais sauver Gensokyo !
– Ta bêtise est de loin bien supérieure à mes pouvoirs. C'est désolant.
– Corruption ! Crains-tu alors un simple humain armé d'une simple épée en métal ?!
– Je ne te crains pas. Je te respecte.
– Je n'éprouve pas de respect pour toi, monstre !
– Je sais plus de chose sur toi que toi-même. Et ce que j'en sais me permet d'avoir de l'estime pour toi. Sache que tu es la seule personne pour laquelle j'en ai.
– Je m'en fous de ça ! Jamais je n'abandonnerai ! Jamais je ne renoncerai !
– Je le sais très bien, mon cher ami...

D'un geste, Corruption se retrouva derrière Tom. Il n'eut même pas le temps de se retourner que la main gauche de la créature attrapa l'humain par la nuque et le soulève au-dessus du sol. Ne pouvant se dégage, il fouilla dans la poche de son jean et en tira ce qu'il pouvait, une carte de sort dont il lut l'incantation à haute voix : Lance de la Destiné.
A cet instant-là, une brèche fut émise de la carte et une créature en sortie, facilement identifiable avec sa petite taille, ses larges ailes de chauve-souris, ses yeux rouges intenses et sa tenue ayant une légère teinte rosâtre. Sur le coup celle-ci ne comprit pas ce qu'il venait de se passer mais l'instant suivant, elle vit Tom dont la nuque était en train d'être broyée par une créature lui ressemblant vaguement. Elle fit alors apparaître en urgence sa célèbre lance Gungir et la lança contre la créature. Celle-ci fut transpercée de part-en-part et emportée par la puissance de l'arme jusqu'à la base d'une falaise où Corruption fut envoyé à l'intérieur, créant pratiquement une nouvelle grotte. Tom, se releva lentement en se tenant la nuque avant que la vampire ne se pose en face de lui et l'aide à se relever.

– Tu peux m'expliquer ce qui se passe ici ? Et pourquoi je suis ici ?
– Yukari...
– C'est évident. Mais lui ? Demanda-t-elle en montrant la grotte en la pointant du doigt alors qu'il ressortait lentement de celle-ci.
– C'est un très gros problème...

Désormais, Corruption se tenait devant la grotte, son corps totalement disloqué mais en train de se remettre progressivement en place, les blessures se refermaient et il put reparler de nouveau quand sa mâchoire inférieure se rattacha à la mâchoire supérieure. Il était de nouveau prêt, comme s'il n'avait jamais subi de dégât. Il se mit alors à projeter de nombreuses attaques noires dans leur direction. Tom et Remilia s'envolèrent afin de les esquiver. Les projectiles s'écrasèrent là où ils se trouvaient précédemment. Mais de cette grande flaque de corruption, de gigantesques tiges en sortirent et tentèrent de les rattraper. Tom, surpris par cela, vola en évitant de se faire attraper, alors que la vampire passa à l'attaque au corps-à-corps sur ces choses et les découpèrent en morceaux avec ses longs ongles effilés et tranchants. Profitant du carnage provoqué par son « amie », le jeune humain se rua sur Corruption, prêt à le trancher en deux avec son katana. Celui-ci sauta au dernier moment puis donna un large coup de pied dans le visage de Tom qui chancela en arrière, le nez en sang. Profitant de cet état de faiblesse, la créature se rapprocha soudainement de lui et planta de nouveau sa main dans la poitrine de Tom, tentant une nouvelle fois de le corrompre. Cependant, il n'y arriva pas, encore une fois. Pire, sa corruption ne parvenait même pas à s’étendre au-delà du point de contact. Le regard assassin, Tom leva son sabre et trancha le bras de son ennemi avant de se l'arracher de sa poitrine et de le jeter à terre. Corruption, tenant ce qu'il restait de son bras avec l'autre recula. Il esquissa un sourire amusé avant de se mettre à rire de plus en plus fort. Tom, excédé, se projeta sur lui et le transperça de part-en-part jusqu'à la garde juste en dessous du cœur. Mais à sa surprise, il vit que celui-ci n'était guère incommodé par cela. Dans le même temps, il vit son bras coupé se reformer par de la corruption sortant du reste du membre coupé.

– C'est bien pratique ça. Je peux te l'assurer.
– Quand vas-tu crever ?!
– Ce n'est pas si facile de tuer... un dieu, mon cher ! Dit-il avant qu'une gerbe de corruption n'expulse Tom proche de lui ainsi que sa lame.
– Je vais quand même te buter !
– Relève ton langage mon ami. Et puis, pour cela, il faudrait que tu maîtrises la puissance d'un dieu.
– Je dispose de cette puissance je te signale...
– Ah bon ? Moi, je ne la vois pas. Tu la vois toi ?
– Tu vas te taire !
– Tu ne trouves pas agaçante ton amie ? Elle en fait beaucoup de bruit. Je vais la faire taire.

A cet instant, il pointa son index gauche vers la mare de Corruption d'où sortait les choses tentaculaires que Remilia tranchait à tour de bras. A cet instant-là, la mare produisit infiniment plus de choses. La vampire ne put résister et fut saisit par la masse de choses avant de l'écraser violemment au sol. A cet instant, Tom se rua vers la jeune vampire, avant de bondir vers la masse immonde et de lancer une courte formule. Il trancha l'air devant lui à de très nombreuses reprises avant de les faire partir, tranchant l'intégralité de choses en moins d’une seconde. Il se reposa alors près du corps de son amie qui se relevait difficilement. Elle regarda Tom puis disparut dans une brèche avant qu'elle n'ait pu le remercier. Derrière la brèche qui se referma, Corruption marcha d'un pas tranquille vers Tom tout en formant son imposante épée dans sa main droite.
Là, Tom hésita. Il chercha dans sa poche une nouvelle carte, la regarda puis hésita une seconde supplémentaire. Il ne savait pas si l'aide de son amie pourrait être utile. Cependant, à chaque pas que son Némésis faisait, il semblait accélérer. Il incanta alors à haute voix le nom de la carte : Tornade ailée.
A cet instant, d'une nouvelle brèche qui se forma, une créature aérienne en sortie avec grâce, celle d'un livreur de journal. Quand elle revint à elle, la tengu ne comprit pas où elle était. Tom lui cria de faire attention. Là, Corruption s'apprêta à la frapper avec sa gigantesque lame. Mais l'instant où il allait le faire, elle avait disparu pour réapparaître juste derrière lui, lui donna un puissant coup de geta tengu dans la nuque. La créature de corruption tomba à genoux à quelques mètres de Tom, le sabre en main. L'ennemi de Tom se mit alors à sourire tout en se relevant. Il était entouré par l'humain et la tengu.

– Je suis bien heureux de te revoir ma chère.
– On se connaît ?
– Moi oui.
– Qui es-tu ?
– Une certaine part de Tom. Pas vrai mon cher hôte.
– Quoi ? Tom, qu'est-ce qu'il raconte là ?!
– On va dire que c'est ma part maléfique qui a quitté mon corps. Tu sais, quand j'étais empereur et tout.
– C'est extrêmement offensant et si réducteur. Mais on peut le voir ainsi.
– Je vois. On s'en occupe, j'en fais un article et tu m'expliques après comment je me suis retrouvée là.
– Ça marche !

A cela, la créature sourit de nouveau. Tout cela semblait beaucoup l'amuser. Il fit alors un geste vers Tom mais Aya déclencha une tornade qui fusait vers lui. Prenant son arme à deux mains, il se retourna d'un coup et donna un coup dans celle-ci, l'anéantissant sur le coup. Presque sous le choc, Aya projeta plusieurs autres grâce à sa feuille qu'elle agita sans cesse. Hélas, chacune d'elle fut réduite à l'état de vents printanier par la créature de corruption. Alors qu'il n'était plus à qu'à une poignée de mètres d'elle, Tom fusa droit sur lui et donna un puissant coup avec son katana Seigenken. Malheureusement, il planta sa large épée au sol derrière lui au dernier moment. La lame du jeune humain frappa avec violence sur l'arme ésotérique de Corruption. Cependant, dans le même geste, il lança sa lame sélénite à la tengu. Celle-ci attrapa le fourreau et dégaina l'arme avant d'attaquer la créature dont l'arme était plantée dans le sol. Il roula alors sur le côté avant d'éviter le terrible coup oblique de la créature ailée. Quand les deux combattants alliés virent que leur cible était désormais sur le côté, ils se mirent côte-à-côte, prêts à se battre ensemble et à abattre leur courroux contre lui. Cependant, celui-ci ne semblait être en aucun cas inquiété. Il fit apparaître une nouvelle lame depuis son bras et semblait apprécier ce nouveau combat.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 4 mois 2 jours #33083

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 96
La lutte des héros

Sur la montagne, un combat faisait rage. Les bruits des coups résonnèrent partout sur celle-ci. Les lames s’entrechoquèrent avec violence. Le ciel, zébré d'éclairs aux couleurs nullement naturelles, semblait donner le tempo des coups des trois protagonistes.
Soudain Aya fut repoussée par un puissant coup de pied arrière de Corruption, la faisant reculer sur plusieurs mètres, et laissant Tom seul face à la créature maléfique. Il se rua sur son Némésis et donna un puissant coup sur son flanc droit. Cependant, celui-ci fut largement bloqué par le bras gauche de la créature qui venait de se solidifier afin de contrer l'attaque. D'un mouvement du bras, celui-ci attrapa Tom par la tête. Le jeune humain s'apprêta à réagir mais il n'eut pas le temps, Corruption venait déjà d'essayer d'infiltrer une fois encore son âme.
Alors que les corruptions noires se répandaient depuis le front du jeune homme, Aya, de nouveau debout et voyant ce qu'il se passait, usa de toute sa vitesse afin de le sauver. Arrachant Tom de l'emprise de Corruption, elle le porta sur plusieurs dizaines de mètres avant de s'arrêter et de le poser au sol. Il se tenait debout mais avait légèrement le tournis. La tengu regarda alors leur ennemi. Celui-ci avait sa main partiellement brûlé par la résistance mentale de Tom. La créature se retourna alors vers eux, l'air plus menaçant que jamais. Il s'apprêta à se ruer sur mais au lieu de cela, il se retrouva juste devant eux, parcourant l'espace les séparant en une fraction de seconde, abasourdissant la tengu qui, malgré sa grande vitesse n'eut pas le temps d'esquiver le coup que Corruption donna avec sa gigantesque lame. Malgré sa parade, la pression était trop grande et l'alliée de Tom fut projetée contre un tas de débris. Ne pouvant pas s'occuper d'elle, Tom dut faire face à la créature seule, esquivant les coups les uns après les autres.
Les attaques de la créature furent d'une violence inouïe. Chaque coup semblait fendre l'air et la terre. L'anticipation du jeune humain face aux coups fut la seule raison de sa survie. Il n'osa plus tenter de frapper Corruption, de crainte d'être atteint par un retour de coup de celui-ci. Il ne put qu'esquiver et reculer, sans cesse.
Soudain, alors qu'un nouveau coup allait s'abattre sur le jeune homme, Aya arriva, la lame en main, et bloqua le coup qui était dirigé vers l'humain. Malgré la force de la youkai, la dureté de l'arme sélénite et la volonté de sauver un ami, elle ne put résister. L'onde de choc projeta Tom à plusieurs mètres, le faisant se retrouver au bord du précipice. Aya fut projetée contre un tronc avant de disparaître dans une brèche. Il était désormais seul face à Corruption. Celui-ci dirigea son arme sur le côté alors qu'il s'approcha lentement de son « hôte ». Le guerrier armé de Seigenken se mit sur la défensive, malgré le vide qui se trouvait juste derrière lui. Au loin, il pouvait voir Olivier et Marisa se débattre face à toujours plus de créatures et de « possédés ». En suivant le regard de Tom, Corruption jeta un bref coup d’œil derrière lui avant de lui sourire.

– Mon cher, tu sais bien que tu peux les sauver. Je ne veux pas me battre avec toi. Je suis peut-être bien plus puissant que toi, mais je ne désire pas perdre ma puissance dans un combat aussi vain. Rejoins-moi, et ensemble, on sauvera tes amis et ton monde. Et puis, on se partagera celui-ci, le nôtre. Après tout, tu n'es pas mal en empereur.
– Je préfère mourir et savoir ce monde libre que de vivre et opprimé un monde anéanti !
– Ce n'est pas qu'une histoire de mondes ou d'univers ! C'est tes amis, et plus important encore, ton amour.
– Laisse-les en dehors de cela !
– Tu crois que je ne sais pas à quoi tu penses ?
– Quoi ?!
– Nous sommes liés, je peux savoir à quoi tu penses. Il te reste certes une carte de sort d'invocation dans ta main. Mais sera-t-elle utile ? Même la tengu Shameimaru n'a pu me vaincre. Alors, qui penses-tu pourrais t'aider ?
– Nous allons le savoir très bientôt !

A cet instant, il apporta la carte froissée à son regard alors que Corruption s'apprêta à donner un puissant coup latéral sur Tom. L'humain s'écria alors le nom de l'invocation : Densité infernale.
A cet instant, une nouvelle brèche fut émise de la carte et une nouvelle personne en sortie. La puissante arme de Corruption s'abattit alors sur elle à ce moment, soufflant Tom au-dessus du vide qui se mit alors à faire du sur-place dans les airs. A quelques mètres du rebord, il vit la créature qu'il avait appelé, et était bien satisfait. Cependant, Corruption n'était guère plus impressionné par elle que par Aya. Malgré cela, la créature repoussa violemment l'arme et obligea son porteur à reculer de plusieurs pas. L'alliée de Tom venait d'être mise en colère. Elle se concentra et doubla puis tripla de taille avant de faire face au Némésis de Tom. Celui-ci était heureux que sa dernière carte soit celle d'une créature aussi puissante, Suika Ibuki.
La gigantesque créature rousse donna alors de puissant coups de poings à l'incarnation de la corruption qui usa de toute sa vitesse afin de les esquiver. Malgré la puissance destructrice des attaques de la oni, celle-ci ne parvenait pas à le toucher. Cependant, c'est là que Tom lui fonça dessus et le stoppa dans sa course autour de la gigantesque créature qui grandit encore davantage. Elle projeta le cube qui était attaché à sa queue de cheval sur l'ennemi de Tom et manqua d'écraser celui-ci. Corruption, quant à lui, s'était déplacé sur un monticule de rocher afin d'être à une plus grande distance d'elle et plus en hauteur. De là, il observait ses deux adversaires.

– Appeler un des quatre dévas de la montagne à ta rescousse, c'était une idée... intéressante.
– Tom, c'est qui ce type ?! S'emporta Suika, ne comprenant pas encore ce qu'il se passait.
– Notre gros problème, et on doit le résoudre.
– Mon cher ami, tu devrais te calmer un peu, c'est pas bon d'être constamment dans ton état. Tu pourrais, je ne sais pas, rester bloquer dans cette position. Crois-tu que ta douce et chère aimerait voir arriver un youkai à la place de toi ?
– Tu vas la fermer ! Hurla-t-il avant de projeter une orbe de magie pure sur lui qui pulvérisa le monticule de pierre.
– Quelle puissance ! C'est digne d'un dieu-dragon ça ! Dit Corruption qui était derrière eux, les bras croisés.
– Je vais t'exterminer !

Là, il se retourna brusquement et projeta une nouvelle orbe bleutée de magie pure. Encore une fois, Corruption l'esquiva sans difficulté. Il rejoignit Tom avant de le saisir par le bras et de lui faire une projection vers le rebord de la falaise. Suika, remarquant que l'ennemi était à ses pieds, tenta de l'écraser, en vain. C'était comme s'il pouvait se téléporter. Ainsi, il se retrouva juste derrière la oni, au niveau de la nuque et lui donner un puissant coup à cet endroit. La créature cornue fut projetée et s'effondra au sol. Elle tenta vainement de bouger avant de perdre connaissance. Quand Tom se redressa, il vit bien ce qu'il avait senti. Il pointa son arme droit vers Corruption et son regard s'embrassa de colère.

– Je te laisserai plus t'en prendre à mes amis !
– Tu sais bien que tu peux tout changer.
– Oui, en t'arrachant la tête !
– Au final, qui de l'homme de la corruption, est le plus sauvage ?
– Je vais purger ce monde du mal que tu représentes !

Se lançant vers lui tout en poussant un puissant cri de colère, il s'apprêta à donner un puissant coup en diagonale. Corruption se contenta de pointer son épaisse arme vers lui. Il se disait que s'il continuait sur sa lancée, il s'empalerait dessus. Cependant, le coup d'épée fut donné à l'extrémité de l'arme de l'avatar. Cette attaque, aussi surprenante qu'inutile à ses yeux, ne lui fit que provoquer un léger sourire. Mais celui-ci fut de courte durée. Une sorte d'onde de choc spectrale se propagea dans l'épée, traversa Corruption avant de se matérialiser sous la forme d'un fantôme derrière lui. Il tourna le regard vers cette entité qu'il reconnut.

– Toi ?!
– Corruption, je n'ai pas oublié ce que vous m'avez fait.

Là, le fantôme de Youki transperça le flanc de l'avatar de la corruption avec son arme. Cependant, celui-ci ne sentit presque aucune douleur. Il se mit même à rire avant de le renverser d'un coup de bras. Ce désintérêt pour Tom lui permit de passer sa garde et de l'atteindre au contact. Quand le Némésis du jeune humain tourna la tête vers lui, celui-ci avait déjà posé sa main sur son front et se concentrait autant qu'il pouvait afin de s'imposer dans l'âme du Corrupteur. Celui-ci résista de nombreux instants avant de repousser l'assaut de l'humain et de se ruer sur lui, absorbant ton épée juste avant. Il le saisit par le col et le fit tomber. Il posa alors à son tour sa main sur son visage et tenta, sous le coup de la colère, de le tuer par la corruption. Tom avait beau lutter, il ne pouvait s'en sortir seul.

– Il va falloir que je te tue. Mais avant toute chose, je vais m'emparer du plus possible de toi !
– Ja... mais !
– Arrête de résister, cela rend ta fin plus douloureuse. Tu aimes souffrir ?
–AAAAAAAAAAAhhh !

Tom poussa de terribles cris de douleur alors que le mal se répandit rapidement en lui. Soudain, Corruption fut projeté contre la montagne. Il venait d'être percuter par quelque chose de lourd et dur. Quant à l'humain, celui-ci rouvrit lentement les yeux et put voir la oni, le corps tremblant, s'interposer entre lui et la créature ténébreuse. Il tenta de se relever mais ne put pas. Une douleur lancinante lui traversait la tête et une partie du corps. Sa vision était trouble, gênée par la corruption qui continuait de se répandre en lui. Il tentait de résister, portant ses mains au niveau de sa tête et essayant de se concentrer pour faire refluer ce mal. Il pouvait sentir le sol trembler. Non loin de lui, Suika se battait de toutes ses forces afin de vaincre, du moins, retarder le retour de Corruption sur Tom. Avec difficulté, il parvint à se mettre à quatre pattes, cherchant au hasard quelque chose que lui-même ignorait la nature. A chaque fois que son Némésis tentait de se rapprocher de lui, son amie oni, le repoussa, permettant au jeune humain de continuer sa lutte intérieure. Il parvint finalement à se saisir de quelque chose. Il le rapprocha de son visage afin de mieux voir de quoi il s'agissait, son sabre Seigenken. Malgré la douleur, il put entendre la voix de son sabre, celle de Youki. Il se concentra autant que possible afin de combattre sa douleur. Les yeux fermés, il récita une petite prière. Son corps commença alors lentement à s'illuminer. Les tâches noires de corruption qui germaient partout sur son corps s'éliminèrent progressivement alors qu'il se relevait de plus en plus. Soudain, un grand choc eut lieu non loin de lui. Il pouvait sentir l'aura puissante de son amie s'affaiblir avant de disparaître dans une brèche. Elle venait d'être vaincue. L'avatar de la corruption se jeta à corps perdu, sa gigantesque épée prête à trancher le jeune humain.
L'instant précis où la lame allait le toucher, une explosion de lumière eut lieu. L'ennemi de Tom fut projeté loin en arrière alors que les dernières tâches de mal qui parcourait autant son corps qu'à l'intérieur s'estompèrent. Quand il rouvrit les yeux, il avait l'impression qu'il n'avait jamais été autant en forme qu'à ce moment-là.

Derrière lui, Olivier et Marisa commencèrent à se faire dépasser par le nombre d'ennemis, toujours plus nombreux quoique toujours plus faibles. Ils ne pouvaient plus tenir, ils étaient exténués. Armé de ses deux revolvers, il tira à tout-va sur les créatures hostiles. Marisa se prit un violent coup de griffes dans le dos et allait s'effondrer au sol alors que l'ami de Tom la rattrapa, ne lui laissant plus qu'un seul bras pour abattre toutes les créatures sans cesse plus nombreuses. Alors qu'il perdait tout espoir, que les créatures, les blessèrent de leurs griffes à ses bras et jambes, de puissantes attaques soufflèrent de nombreuses créatures. En tournant la tête dans la direction de celles-ci, il vit ses amies arriver le plus vite possible. Se sentant enfin délivré de l'emprise de la masse de monstre, il s'affaissa sur place, Marisa toujours dans ses bras. Il n'en pouvait plus, il était exténué.
Reisen et Sanae allèrent les aider pendant que les autres exterminèrent la masse grouillante de créatures hostiles. Il ne leur fallut qu'une poignée de secondes pour faire fuir les rares survivants. Marisa leur demanda comment elles avaient fait pour vaincre tout leurs ennemis. Ce fut Mamizou qui lui répondit.

– Après avoir enfin annihiler toutes ces créatures, on a entrepris la montée. Récupérant Youmu au passage.
– D'ailleurs, la cheffe oni avait disparu, rajouta la susnommée.
– On va donc devoir s'attendre à qu'elle revienne nous attaquer, répondit Olivier d'un ton déplaisant.
– Je ne pense pas. Je l'ai vaincue. Je pense qu'elle se tiendra loin de notre combat contre Corruption désormais.
– J'espère... Il faut aller vite l'aider ! S’écria-t-il avant de faire un pas et de s’affaisser.
– Tu es affaibli, il faut que tu boives, lui dit Reisen en lui tendant un gobelet contenant ce liquide « miracle ».
– Une coupe de sake aurait pu faire mieux et avec un meilleur goût, annonça l'humain après avoir bu le contenu.

Soudain, une nouvelle explosion eut lieu non loin du sommet. Là, Tom et Corruption se battait la rage au ventre l'un contre l'autre, dans un échange mortel de coups et de contres, ponctué d'attaques magiques. Cependant, le jeune humain, légèrement plus agile que son adversaire, portant une longue arme, passa dans une fenêtre de tir extrêmement réduite et toucha son ennemi de la pointe de sa lame au niveau de l'épaule. Celui-ci regarda la touche, sourit avant d'avoir un léger rire amuser.

– Tu crois que cette piqûre de moustique saurait m'infliger quoique cela soit ?
– La blessure non... mais ça, oui.
– Qu'est-ce... crevure !

A cet instant, l'extrémité de l’arme de Tom provoqua une puissante explosion qui repoussa Corruption loin vers le sommet de la montagne sur laquelle il se posa, observant son ennemi avant de lui tourner le dos et de se diriger vers le cratère.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 3 mois 3 semaines #33096

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 97
Pour la cause

A travers le ciel, visible depuis l'espace, brouillant les communications, commençant lentement à recouvrir une partie de l'Asie de son épais voile ténébreux, un puissant sceau verdâtre se forma au-dessus du cratère du volcan. Autour de celui-ci, des dizaines de personnes priaient en incantant des psaumes malsains dans une langue étrange et oubliée depuis avant même la naissances des civilisations.
Sur le rebord du cratère, Corruption se remettait de ses affrontements. Il savait qu'il devait tenir jusqu'à l'ouverture du portail mais il ne pouvait ignorer les pertes catastrophiques qu'il subissait. Il savait que les autres amis de son hôte allaient le rejoindre. L'inquiétude se lisait sur son visage. Il se tourna alors vers le rebord de la falaise, observant les alentours lointains. En soupirant, il sentit la présence glaciale du spectre qui lui faisait office de garde du corps. Cet être, à l'allure d'un soldat soviétique, était ce qui lui restait des cinq spectres-mémoires de lui et de Tom. Corruption s'approcha alors de lui avant de sourire. Il traversa le corps vaporeux du spectre avec son bras avant de commencer à le corrompre. La créature, souffrant sans parvenir à crier, fut rapidement absorbée par son maître, absorbant les brigues de puissances qu'il contenait. Il eut pendant quelques secondes des spasmes mais parvint rapidement à digérer l'énergie qu'il venait de prendre. Il savait qu'il devait disposer d'un maximum de puissance afin de vaincre son « hôte ».

Non loin de là, Tom et ses amis terminèrent l'ascension du mont. Chacun d'eux étaient fatigués, épuisés, et tous voulaient en finir. Cependant, chacun savaient qu'ils devaient absolument protéger Tom afin qu'il puisse vaincre Corruption. Cependant, tous ignorèrent comment leur ami allait parvenir à le faire. La puissance divine de l'avatar de la Corruption ne pouvait être contrée que par la puissance d'un dieu. Tous savaient qu'il avait reçu un héritage divin. Mais est-il capable de l'utiliser afin de vaincre une menace si puissante ? Telle était la question au sein du groupe. Tom était le porteur d'un si lourd fardeau. Il devait sauver la Terre des Illusions et détruire le seigneur de la corruption. Olivier, voyant que Marisa n'en pouvait plus de marcher, interpella son ami.

– Il faut s'arrêter.
– On ne peut pas s'arrêter, il faut continuer.
– Tu t'écoutes au moins ? Regarde-nous ? Marisa est à deux doigts de claquer ! C'est seulement grâce aux soins de Reisen qu'elle vit encore ! Et j'en parle pas des autres !
– Notre destin est de vaincre Corruption. Il est proche.
– C'est ton destin justement. Le notre est de t'y conduire et de te faire survivre.
– Nous sommes presque arrivés. Restez alors ici à l’abri. Je vais m'occuper de lui.
– Tu es con ou quoi ?! Tu ne peux pas le vaincre ! Tu es pas assez fort pour ça !
– Je dois le faire quand même.
– Et comment ?!
– Je trouverai, répondit-il en se remettant à marcher en direction du sommet.
– C'est vraiment un plan rassurant ça !
– Tu as d'autres idées ?!
– Oui. Rentrer chez nous.
– Rentrer chez nous ?
– On est dans le futur. Si on revient dans le passé rien de cela ne se sera passer.
– On ne peut pas.
– Et pourquoi donc ?!
– Cet espace-temps est directement relié à Gensokyo.
– Explique-toi.
– Maribel vient en Gensokyo, à notre époque. Notre présent. C'est le futur du monde extérieur qui vient nous rendre visite ! Qui te dis qu'il ne pourra pas utiliser un moyen pour utiliser les passages spatio-temporels pour arriver directement chez nous ?!
– Et comment tu comptes le battre alors ?!
– Olivier... s'il te plaît, reste avec les autres...

A ces mots, Tom reprit sa monté vers le sommet, laissant Olivier et ses amis sur une surface plus ou moins plane et désolée.
Pour lui, le combat final allait sonner. Il se concentra, récitant une infinité de mantras et d'incantations. Il pria rapidement la déesse Fuji afin qu'elle lui accorde son aide afin de chasser les intrus qui la profanaient. Les scènes de combats qu'il avait livré contre Corruption passèrent en boucle dans sa tête, essayant de trouver une faille dans sa technique.
Enfin, après les dernières longues minutes de son ascension, il arriva au sommet, au cratère. Il put y voir les dizaines d'humains en train d'effectuer l'étrange rituel d'invocation. Là, surplombant le vide, il y avait Corruption. Il tournait le dos à son ennemi juré alors qu'il avait les bras croisés et que sa chevelure étrange flottait dans le vent. Sans hésiter, Tom dégaina son arme avec sa main droite et enflamma son poing gauche. La lueur dans ses yeux changea, basculant d'un ton orangé vers un rouge vif. Il contracta ses muscles et se prépara à attaquer. Il comptait l'éliminer au premier coup et s'assurer qu'il ne se relèverait pas.
Ainsi, il se projeta de toute sa puissance, défonçant le sol à l'endroit d'où il partit. Allant plus vite que le vent, il s'apprêta à donner ce coup qu'il espérait capital. L'espace d'un instant, il vit le la pupille rouge de son Némésis.
D'un geste, il se retourna, projetant une vague de corruption comme jamais auparavant.

– Maintenant, Meurt !

La lame se dirigea à toute vitesse vers le jeune homme qui ne pouvait plus l’esquiver. Il venait de plonger tête la première dans un piège tendu par celui qu'il devait vaincre. Se sachant perdu, il ferma les yeux.
Un puissant tir se fit entendre dans la montagne.
Une formidable énergie fut produite.
Un souffle de vent passa devant les yeux du jeune homme.
Il les rouvrit, sans comprendre ce qu'il venait de se passer.
Il vit une personne s'interposer entre lui et la vague de corruption de l'avatar.
Il s'agissait d'Olivier.
Le temps semblait être au ralenti tout le long de la scène.
L'attaque frappa le bras de son ami.
Celui-ci fut projeté vers l'arrière.
En passant devant son ami, il lui fit un sourire alors que son bras était en train de se désagréger.
Il vit dans ce sourire, ce qui semblait être le dernier de son ami.
Il commença alors à ouvrir la bouche.
Son ami lui dit alors adieu.
Un long cri de désespoir s'éleva alors qu'il suivit son ami du regard.
Celui-ci fut projeté par-delà le rebord de la falaise où il chuta, le bras arraché et l'épaule infectée.
L'humain poussa un terrible cri de douleur alors que l'ennemi venait de comprendre la situation.
Celui-ci soupira alors qu'il se rapprocha de Tom.
Il fit apparaître sa gigantesque arme progressivement, sachant exactement ce qu'il allait faire. Dans une contraction unique, l'humain sembla se délivrer d'une emprise qui le dépassait. Il se projeta alors sur Corruption, le saisit avec son poing de feu, le projeta au sol tout en le traînant avant de faire exposer son poing et de le relâcher. L'humain s'arrêta quelques mètres plus loin et se retourna pour voir son œuvre. Il vit son ennemi se relever, la tête explosée en train de se reformer grâce à la corruption. Avant même que celui-ci ne se retourne ou que son visage ne soit totalement recréé, le jeune homme en colère poussa un cri de douleur et se jeta de nouveau sur lui, tranchant un bras puis une série de tentacule qui lui servit de cheveux avant d'être repoussé par une onde de choc. Corruption se tourna alors pleinement vers son hôte. Son bras repoussa, de même que pour ses « cheveux » pendant que son visage terminait de se reconstituer. Il réajusta sa cravate rouge avant de marcher vers son ennemi.

– Je peux sentir ta douleur, mon cher.
– Tu...
– Tu viens de perdre ton meilleur ami sous tes yeux, alors qu'il s'est sacrifié pour te sauver. Un acte si honorable.
– Vas...
– Il a connu une mort si douloureuse, j'espère que la chute l'aura achever avant de le faire trop souffrir...
– LA FERMER !!!
– Peu importe ce que tu feras, tu es loin d'être assez puissant pour me vaincre ! Bientôt, un nouveau seigneur foulera ce monde... Et cela sera moi !
– Tu vas la fermeeeeer !

Tom se projeta alors sur Corruption, le frappant violemment dans le torse de la créature qui venait de se reformer. Les coups de poings devinrent de plus en plus rapides et violents avant de commencer à provoquer des explosion à chaque impact. Soudain, il retint son bras en arrière, celui-s'enflamma intégralement avant de le projeter au niveau du cœur de la créature. L'explosion traversa Corruption de part-en-part et se fit entendre partout dans la montagne. La créature fut alors propulsée contre un pan de la falaise qui s'effondra sur lui. Suite à cela, Tom tomba à genoux, exténué et en criant le nom de son ami. De son bras droit, légèrement brûlé et désormais découvert de tout vêtement, il pouvait sentir les restes des flammes qu'ils avaient produits. Il se tint le bras tout en se relevant, tremblant.
Cependant, les éboulis qui formaient la falaise se vaporisèrent, laissant place à Corruption. Celui avait son corps en train de se reformer mais Tom pouvait voir dans ses traits du visage encore en formation, la colère et la haine. Désormais, ils se faisaient face-à-face et n'allaient épargner aucun coups afin de sortir triomphant de cet ultime combat.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 3 mois 3 semaines #33102

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 98
L'affrontement ultime pour l'humanité, Gensokyo et les dieux

Ils se faisaient face. Le ciel était toujours davantage recouvert par les ténèbres qui s'échappaient sans cesse du portail magique, s'accumulant au-dessus du cratère du Mont Fuji. Les éclairs zébrèrent ce ciel où le noir et des teintes de violets se mêlèrent. L'ambiance était apocalyptique. Corruption, lui, souriait. Dérangé par ce sourire à la fois malsain et inquiétant, Tom menaça de son sabre la créature. Celle-ci ne cacha guère davantage l'origine de son plaisir presque sadique.

– Tu vois, mon ami, ton combat prend fin aujourd'hui et maintenant. C'est ta dernière opportunité de me rejoindre.
– Je te détruirais ! Ensuite, je ferais cesser ce que t'as provoqué !
– Tu ne peux réussir ni l'un, ni l'autre. D'ailleurs, tu ne sais même pas ce qui se cache de l'autre côté.
– Je n'ai pas l'intention de le savoir !
– Tu devrais. Si tu connaissais son nom, ton âme se figerait sur place. Il se nomme...

Corruption n'eut pas le temps de terminer sa phrase car Tom, se projetant vers l'avant, donna un puissant coup avec le tranchant de sa lame. Son Némésis eut juste le temps de matérialiser son arme et de bloquer de justesse. N'ayant pas eu le temps de prendre appui, il fut brutalement projeté contre un rocher. Cependant, Tom ne cessa pas son action. A peine posa-t-il le pied au sol qu'il se projeta de nouveau vers la masse minérale brisée. Traversant le léger nuage de poussière, il taillada une nouvelle fois son ennemi. Malheureusement, celui-ci le repoussa par une projection de corruption, l'abasourdissant pendant quelques instants, suffisamment longtemps pour que celui-ci arrive à son niveau et ne commence à le frapper violemment à plusieurs reprises au niveau du ventre avant de le reposer avec force plus loin. Tom retomba alors sur le sol rocheux et toussa un peu de sang avant de se tenir le ventre avec son bras gauche. Corruption se rapprocha alors lentement de son « hôte » tout en le dévisageant.

– Pourquoi s'obstiner à vouloir les défendre ?
– Car je ne suis pas comme toi...
– Ah bon ? Dit-il avant de pratiquement se téléporter sur lui et de le redresser d'un coup. « Pas comme moi ? » Tu plaisantes ?
– Tu vas voir...
– On est plus similaire que tu ne le penses. Tu dois savoir, à moins que tu ne te le caches à toi-même.
– Je ne me voile pas la face...
– Mensonge ! Tu es comme moi ! Une incarnation d'un dieu ! Tu descends directement du grand dieu-dragon ! Je suis la corruption incarnée ! Et puis, tu n'es plus humain, tu le sais pourtant.
–Ça suffit ! Lança Tom avec fracas.

D'un geste, il fit un léger moulinet avec son arme puis transperça Corruption de part-en-part jusqu'à la garde. Celui-ci fut surpris par ce qu'il venait de se produire. Cependant, il esquissa un sourire. Il leva alors la jambe droite et donna un puissant coup de pied à Tom, le repoussant sur plusieurs mètres, lui faisant également perdre son sabre, restée fichée dans le torse de Corruption. Celui-ci tenta de la retirer mais une puissante magie l'en empêcha. Constatant que celle-ci était d'une façon ou d'une autre liée à Tom, il se décida que malgré le risque qu'il prenait, il allait devoir le supprimer. Il tendit son bras droit sur le côté et sa gigantesque arme se matérialisa à partir de la corruption et prolongea son bras. Il marcha alors lentement vers sa cible, bien décidé à en finir.
Tom se tenait encore son ventre, douloureux, avec son bras gauche. Cependant, malgré une vision qui se troublait, il voyait bien l'approche dangereuse de Corruption. Il tendit alors le bras droit vers lui, la paume ouverte dans sa direction puis ferma les yeux avant d'incanter un sort. Progressivement, chaque doigt de sa main commença à être d’une résonance magique différente. Corruption le perçut très bien et accéléra le pas à chaque fois qu'un nouveau doigt fut atteint par la résonance. Il se rua finalement sur lui quand le quatrième doigt fut activé. Quand ce fut au cinquième, il rouvrit les yeux, voyant que son ennemi se trouvait juste devant lui, près à lui trancher. Il termina l'incantation. La lame allait s'abattre quand la main du jeune homme s'illumina d'une lueur étrange. Il termina alors son sort par le nom de l'incantation : Pierre philosophale.
A cet instant, sa main droite projeta un puissant rayon aux couleurs arc-en-ciel sur Corruption. Malheureusement, celui-ci, malgré la faible distance, n'eut aucun mal à l'éviter par un déplacement sur sa droite. La lourde lame de corruption se dirigea alors droit pour trancher le bras émetteur de magie de Tom. Cependant, le jeune « humain » retira son bras gauche qui tenait son ventre douloureux pour se diriger vers la lame de Corruption. Au moment où celle-ci la toucha, toute la partie supérieure de l'arme se vaporisa. La créature ne comprit pas ce qu'il venait de se passer mais il vit alors Tom se tourner vers lui, les deux poings illuminés d'une énergie radiante. Avant même d'avoir pu redonner un nouveau coup avec ce qu'il lui restait de son arme qui se reformait, Tom saisit la poignée de son arme toujours fichée dans le corps de Corruption, la retira d'un coup, faisait jaillir de l'énergie magique avant de lui trancher d'un coup sec le bras armé de l'avatar de la corruption. Encore sous le choc par ce qu'il lui arrivait, Tom lui trancha la tête. Le corps décapité de Corruption fit des pas hésitant avant de tomber vers l’arrière.

Il fallut quelques instant pour le jeune homme afin de se rendre compte de ce qu'il venait de se passer. Possédé par la magie philosophale, il avait déployé une force extrêmement puissante, renforcée par son empreinte d'arcane divin, ce qui lui avait permis de terrasser son ennemi. Il recula alors du corps morcelé de la créature. Un sourire se dessina lentement sur son visage. Il rengaina son sabre. Il se retourna. Le jeune homme poussa un rire de soulagement, à la fois joyeux et inquiétant. Il se disait qu'il avait enfin réussi à vaincre ce qui était de plus mauvais en lui, qu'il n'aurait plus à s'en soucier et qu'il venait de sauver le monde.

– Pas si vite... mon cher...

C'était une voix étrange, une voix sifflante mais terriblement inquiétante. Tom se retourna et l'horreur pouvait se lire sur son visage. Le corps de Corruption s'était relever mais quelque chose avait changé. La corruption modelait ce corps semblable à celui de Tom comme s'il était fait en argile. Le jeune homme recula alors de quelques pas alors qu'il sentait qu'une puissante énergie malfaisante se dégageait du corps en activité.
Rapidement, le nouveau corps se forma. Désormais, il était torse nu, avait de très long cheveux noirs qui se mouvaient encore davantage et ressemblant véritablement à des tentacules qui semblaient avoir leur volonté propre. Son bras droit n'était plus qu'une hache noire et deux gigantesque ailes sortirent soudainement de sons dos. Il se souleva légèrement et lévita à quelques centimètres du sol pendant quelques instants avant d'ouvrir ses yeux, intégralement noirs. Partout sur son corps, des veinules noires de corruption de déplaçaient à la fois sur et sous la peau. Quand il ouvrit les yeux, une véritable décharge de corruption se propagea autour de lui. Désormais, Tom ne savait plus quoi faire face à cette chose qui ne tarda pas à se présenter.

– Me voilà enfin... sous ma véritable forme... du moins... presque...
– Qui êtes-vous ?! Lança Tom d'un ton menaçant.
– Ne t'inquiète pas... mon cher hôte... enfin, ce n'est plus la peine de t'appeler comme ça...
– Corruption...
– C'est bien moi, sous une forme me mettant plus en valeur.
– Et qui ressemble bien plus proche de ce que tu es.
– C'est exact. Je te remercie d'ailleurs d'avoir percé le « cocon » qu'était l'apparence de ton corps. Maintenant, mon potentiel est sans limite. Je ne suis plus limité par une misérable enveloppe « charnelle ».
–Tu es donc sans défense !
– Hélas pour toi, ce n'est point le cas, dit-il en projetant son bras gauche qui s’allongea sans limite sur Tom avant de l’attraper et le plaquer au sol.
– Salo...
– Garde tes paroles de mortels pour toi. Je suis à l'aube de mon accomplissement. Je ne compte pas être ennuyé par toi.
– Je t'arrêterai !
– Toujours la même rengaine. C'est fatiguant à la fin, tu sais ? Je sais que tu disposes d'une puissance divine, du moins, presque. Cependant, tu ne peux plus rien contre moi. Les ténèbres que je suis vont engouffrer la pâle lumière de bougie que tu es.
– Il suffit d'une bougie pour vaincre les ténèbres !
– Tu me fatigues... je vais en finir avec toi.

A ce moment-là, Corruption marcha vers Tom, bloqué au sol par son bras extensible. L'humain se débattit, en vain. La créature leva son bras-hache au-dessus de Tom. Alors que la panique prenait rapidement le dessus, il commença à réciter à toute vitesse une longue incantation dans une langue perdue, autant des humains que des youkais. Plus il avançait dans le sort, plus ses paroles devinrent fortes. La hache s'abattit alors au niveau du cou de l'humain. Cependant, elle s'arrêta nette juste à quelques centimètres de celui-ci. Il ressaya encore une nouvelle fois. Cependant, la hache fut stoppée encore plus loin de Tom. La créature put sentir puis voir une énergie rayonnée de sa cible. Sa main qui le retenait au sol commençait à le faire souffrir. Il relâcha alors le jeune homme qui ne cessa son incantation. Corruption recula de quelques pas avant de comprendre ce qu'il se passait. Tom se redressa. Son corps entier était illuminé d'une étrange lueur. C'est alors qu'il cessa son incantation, fatigué par l'effort que cela lui demandait.

– Tu as beau être doté d'une telle puissance, ne pas savoir la maîtriser te rend risible.
– Avec ou sans cette puissance divine, je vais te buter !

Tom, son sabre Seigenken en main, se précipita vers Corruption. Celui-ci fit de même. Chacun d'eux projeta alors son énergie contre l'autre. Au point de contact des deux déferlantes de magies, une puissance exposion se produisit. Cependant, celle-ci n'eut aucun impact sur eux deux, qui croisèrent le fer. Tom donna un puissant coup en diagonale alors que Corruption le para avec sa hache avant de repousser l'arme de l'humain et de tenter de lui fendre le crâne. Un large coup d'épée au-dessus de lui permit à l'homme de dévier le coup. Voyant que les prochains coups n'allèrent pas atteindre sa cible, le jeune guerrier dégagea son bras gauche de son arme, contracta puissamment son poing, le tira vers l'arrière avant de le décocher dans le bras-hache de Corruption qui tenta dans le même temps une décapitation. L'instant qui suivit l'impact sembla durer une éternité mais quand il se termina, le poing s’enflamma. Une puissante surpression se produisit, soufflant tout vers l'extérieur. Et quand il ouvrit la main, une puissante détonation eut lieu. La masse en recomposition qu'était Corruption fut projetée dans les airs. Mais avant qu'il ne se soit totalement reformé et qu'il ait stoppé sa course folle, Tom s'était projeté vers le ciel et taillada avec violence la masse qui se reconstituait sans cesse et qui se défendit par des attaques de Tom par ses « tentacules » qui prirent la forme de piques.
Soudain, après une multitude de coups, une main humaine sortit de la masse pour arrêter l'arme. Suite à cela, le visage de Corruption se dessina puis se sculpta dans la « glaise » de corruption. Il semblait exprimer de la satisfaction. Tom comprit immédiatement pourquoi. En relevant les yeux, il vit une masse, formant vaguement une main prête à le saisir. C'est alors qu'il poussa un cri, un nom : Youki.
A cet instant, la main se ferma sur lui. Celle-ci contracta ce qu'elle venait d'attraper mais Tom résista. Des puissantes attaques se firent sentir dans la main gigantesque de Corruption, quand soudain, des plaies venant de l'intérieure se formèrent de plus en plus rapidement jusqu'à provoquer la dislocation du membre. A la stupeur de Corruption, presque reformé, il vit une forme spectrale aux côtés de l'humain qui parvint finalement à arracher la lame tenue par une main sortant de la masse. Une fois dégagé, il recula et se tourna légèrement sur le côté avant de hocher de la tête avant de fixer de nouveau son ennemi. Tom reprit son arme à deux mains et la forme fantomatique fusionna avec l'humain. Suite à cela, sans prévenir, en un instant, il se retrouva sur Corruption et asséna un nombre de coups presque infini en ce qui semblait être une fraction de seconde. Ceux-ci furent à chaque fois parés par les bras-lames de cette créature infernale. Chaque choc entre la lame et la corruption provoquait une nouvelle décharge magique qui s'accumulait autour d'eux tel un nuage d'électricité statique.
Sentant cette menace se préciser, il se dégagea par un mouvement d'une grande rapidité vers l'arrière. Cependant, cela ne fut pas assez. Chacun d'eux sentir alors le nuage de magie statique se rompre par le décharge d'énergie que venait de dégager Corruption pour tenter de fuir. Là, un gigantesque éclair rose sortit des nuages qui s'étaient mis à tourner au-dessus d'eux et vint frapper le nuage de magie. Au point de contact, une nouvelle explosion éblouit le ciel sur des dizaines et des dizaines de kilomètres à la ronde. Le « corps » décharné et désarticulé de Corruption, encore fumant, s'écrasa contre le flanc de la montagne, provoquant une petite secousse dans celle-ci. Quand il rouvrit les yeux et se redressa, il vit Tom, essoufflé, blessé mais vivant à l'intérieur d'une sphère de protection d'un bleu d'une clarté parfaite posée devant lui. La bulle éclata et l'humain tomba à genoux, le corps fumant légèrement. Son sabre lui glissa des doigts et tomba devant lui.
Alors que l'incarnation de la corruption allait se rapprocher de Tom, il se retourna vers le sommet de la montagne. Là-haut, il entendit les cris de démences des adorateurs qui semblaient être sur le point de terminer le rituel. Le sceau s'illumina toujours plus et son aura malsaine se propagea toujours plus loin. Tout en regardant Tom, il pointa du doigt l'objet avant de parler à son ennemi.

– Tu vois ?! C'est la porte qui conduira à la fin de ce monde !
– Mais... qu'est-ce ce bordel...
– C'est la fin ! Tu ne pourras plus rien ! Tu ne pourras pas vaincre deux dieux, là où tu survis à peine face à un !
– Qui...
– Tu le sauras bien assez tôt... Je te laisse, je dois aller l'accueillir.

Là, Corruption reforma deux gigantesques ailes de corruption ayant l'apparence de celles d'une chauve-souris puis s'éleva dans les airs avant de se poser au sommet du Mont Fuji. Le sol se mit alors à trembler, à trembler de plus en plus. Tom tentait de se relever mais n'y parvint que très difficilement. C'est alors qu'il sentit qu'on l'aida à se relever. Il regarda sur son côté gauche, il vit Marisa. Il regarda sur son côté droit, il vit Youmu. Il regarda alors autour de lui, il vit les autres membres du groupe, à l'exception de Mamizou, et de son ami, Olivier. Les deux jeunes femmes l'aidèrent à l’asseoir sur le sol avant que l'apprentie magicien ordinaire ne s'agenouille devant Tom, espérant le motiver.

– Tu m'entends ? Allo la terre ? Tu vas me répondre oui ?!
– Marisa... je ne suis pas sourd...
– Je vois surtout que tu es à plat. Tu ne peux plus continuer !
– Si...
– Et comment ?! Même la camelote de Reisen ne pourra rien te faire vu ton état !
– Ma chérie...
– N'essaye pas de m'amadouer, charmeur !
– Tel est mon destin...
– Conneries ! Tu crois que ton « destin » est d'aller crever contre un sceau maléfique ?!
– Marisa...
– Tu vas m'écouter !
– Non... c'est toi qui va m'écouter...
– Tu te prends pour qui là ?! Je tiens à toi, je ne veux pas que tu crèves !
– Si je ne fais rien, on va tous crever ! Marisa... écoute-moi... je dois y aller... je dois l'arrêter et l'empêcher d'invoquer son truc de dieu...

Marisa ne pouvait plus dire quoique ce soit tant elle fut rongée par la colère, la tristesse et le désespoir. Reisen tenta alors de l'en dissuader mais il se releva malgré ses protestations. Il marcha, chancela, manquant de trébucher. Il demanda à Reisen la dernière potion de soin accélérée. Malgré ses veines désapprobations, il finit par obtenir gain de cause. Il absorba le contenu d'une traite et se sentit très légèrement mieux. Il se retourna vers le groupe et leur demanda de se mettre à l'abri. Il regarda alors Marisa qui fuyait son regard. Il lui lança un dernier « je t'aime » puis pris son envol vers le cratère, avant d'aller arrêter le mal qui était en train d'émerger.
En se rapprochant rapidement du sommet, il vit Corruption contempler la « chose » qui était sur le point d'en sortir. Depuis le sceau, de gigantesque vapes de brumes en sortir, finissant par pratiquement masquer le sommet de la montagne et formant un cône allant jusqu'au sceau. Là, dans cet espace semblant devenir étrange, une puanteur sans nom s'éleva. Les adorateurs devinrent de plus en plus fous, certains allant jusqu'à se jeter dans le volcan. La seule zone qui restait relativement à découvert formait un cercle parfait de trois mètres autour de Corruption. Celui-ci regardait Tom qui volait au-dessus de lui, défiant l'humain de son regard avant de le jeter vers le passage qui était en train de s'ouvrir. Une chose traversa le sceau, une chose qui poussa un terrible cri, un cri qui semblait de venir de l'Enfer, un cri qui déchira le ciel, un cri que nul ne pouvait imaginer qu'il pouvait venir d'une créature réelle. Dans la brume, l'impensable se réalisa. Le jeune humain, volant à plus d'une dizaine de mètres de haut, vit alors deux points briller d'un ton orangé s’élever lentement vers le ciel. Quand son regard croisa celui des deux points lumineux, il comprit qu'il venait de croiser le regard d'une créature gigantesque mais également effrayante. Là, les derniers adorateurs n'ayant pas encore succombé à la folie cessèrent leur adoration pour réciter en boucle une sorte d'incantation, encore plus étrange et effrayante que ce qu'ils avaient pu dire auparavant.

Non loin de là, les amies de Tom virent à leur tour ces yeux dont l'éclat traversaient l'épais brouillard en formation continue. La stupeur les envahit. Marisa comprit la nature de la chose, mais terrifiée par cela, elle n'osait rien dire. Soudain, autour d'elles, les jeunes femmes originaires de Gensokyo entendirent les plaintes de nombreux youkais. Ceux-ci étaient très fortement troublés par la venue de cette entité. Toutes se demandaient si Tom allait pouvoir vaincre cette chose.

Alors que les douleurs à la tête ne cessèrent d'augmenter, Corruption s'éleva lentement vers Tom, esquissant un léger sourire moqueur vis-à-vis de l'humain. Tom poussa alors de légères plaintes, des lamentations alors que la créature semblait continuer inexorablement son ascension hors du sceau. Corruption, toujours plus amusé par l'état de son meilleur ennemi, lui posa sa main sur l’épaule.

– Tu sais, c'est déjà beaucoup de tenir aussi longtemps à sa vue, d'autant plus que tu es vraiment très proche de lui.

Tom donna un coup d'épaule vers l'arrière afin de se dégager de la main de corruption tout en essayant de retrouver le contrôle de son esprit alors que dans sa tête, des voix se mirent à lui parler dans une langue étrange.

– Je doute que tu puisses résister à la folie malgré tes tentatives mais ce combat est perdu d'avance. Tu ne tiendras pas.
– Je... vais... te détruire... je vais vous... détruire... ahhhh !!!

Tom poussa un terrible cri de douleur qui traversa le ciel et qui fut entendu par les autres membres de son équipe. Inquiètes de ce qu'elles venaient d'entendre et redoutant le pire, Marisa allait enfourcher son balai quand Mamizou la retint par l'épaule. La jeune humaine se retourna, en colère mais également emplit de tristesse. Elle ignorait si elle pourrait un jour le revoir.

Dans les airs, Corruption regarda attentivement Tom se tordre de douleur et résistant à la folie toujours plus présente. Il était grandement impressionné par la volonté de l'humain malgré le fait qu'il connaissait la force de volonté extraordinaire du jeune humain. Cependant, après s’être brutalement redressé, il se figea, le regard dans le vide. Au fond de lui, il n’étendait plus les voix de la folie. Il n'entendait plus rien. Il ressentait la présence bienfaisante de son ami Youki. Cependant, il sentit autre chose, une force beaucoup plus lointaine mais également beaucoup plus puissante. Celle-ci semblait se rapprocher depuis le néant. Il entendit une voix, une voix particulière. Il ignorait si c'était une voix d'homme ou de femme mais sentait que ce n'était pas une voix mortelle. Plus il entendit cette voix, plus il pouvait de nouveau sentir autour de lui et plus la folie semblait s'éloigner. Se ressaisissant, il reprit conscience, et voyant Corruption, dégaina son arme et se rua sur lui. Celui-ci n'eut juste le temps que de parer. Le coup porté par Tom fut d'une grande violence et déstabilisa la créature de corruption qui dut se résoudre à reculer. Profitant de cette état de faiblesse, Tom lui envoya presque à bout portant une orbe de feu de la taille d'un ballon de foot contre lui. Ne pouvant pas l'éviter davantage, il se le prit de plein fouet dans le ventre, sans véritable impact. En réaction, la créature projeta un véritable mur de projectiles de corruption contre Tom. Le jeune humain n'esquiva pas. Lorsque les nombreux projectiles lui arrivèrent dessus, il les tranchant à la vitesse du vent, aidé par le fantôme de Youki qui habitait son arme.
Visiblement agacé par ses échecs consécutifs à le vaincre, Corruption se rua sur lui et le saisit au niveau de la taille avant de s'élever dans le ciel avec lui. Tom ne comprit pas ce qu'il voulait faire et se débattit comme un diable afin de se délivrer de son emprise qui ne cessait de croître. Cependant, il se rendit compte que son Némésis comptait lui faire subir la pire chose qu'il puisse être possible dans la situation dans laquelle ils se trouvaient. Corruption finit par le projeter vers le haut. Tom s'arrêta moins d'une poignée de mètres après mais il se retrouva pile en face du regard orangé de la créature dont d'étranges appendices sortaient de la brume. Il connaissait les légendes de cette créature dont la simple vue rendait les gens fous. Croiser le regard avec cette chose venue d'ailleurs était la pire chose que quiconque pouvait subir. Il sentit alors la folie revenir à toute vitesse sur lui. Il se tint alors la tête et poussa des cris de douleurs, parfois mêlés avec des cris de démences. Il résistait de tout son âme qui semblait être sondée, profanée, par le regard presque incandescent de la créature. Il se sentit quitter son corps comme si le regard de la créature était en train de le tuer sur le coup. Son corps se figea dans le ciel, suspendu dans le vide par l'âme qui restait encore attaché au corps.
Il se sentait mort, triste de quitter ses amis, en colère d'avoir échoué à sauver le monde. Cependant, il entendit de nouveau cette voix, de façon plus claire. Il s'agissait de trois voix distinctes qui se fondaient en une. Elles lui demandaient de se relever. Il répondit qu'il ne pouvait pas. Il sentit alors ses jambes être pénétrées par une énergie nouvelle. Il demanda ce qu'il se passait. L'une des voix lui répondit qu'ils l'aidaient à chercher au fond de lui sa puissance originelle. Tom sentit alors un souffle chaud lui parcourir le corps. Dans le même temps, il sentait revenir progressivement dans son corps alors que les voix de la folie s’estompèrent brutalement. Il remercia les voix mais celles-ci lui demandèrent de continuer le combat. Tom répondit d'un air hésitant. L'une des voix lui annonça qu'il devait compter sur les objets dont ils étaient l'un des légitimes propriétaires afin de vaincre ce mal. Il ne comprit pas sur le coup mais il sentit alors la présence de Youki disparaître. Cependant, il sentit rapidement à sa ceinture, une énergie nouvelle et une puissance extraordinaire. Ensuite, il sentit une force semblable au niveau de son cou puis une autre au niveau de son torse. Là, il sentit que ces trois forces l’attirèrent de plus en plus rapidement vers son corps.
Là, le corps de Tom se braqua et il se réveilla. A l'instant où il rouvrit les yeux, ceux-ci émirent une puissante lueur blanche qui fit sourciller le regard de la créature. Tom dégaina alors son sabre, se rendant compte qu'il ne s'agissait plus de son Seigenken mais de Kusanagi, l'arme mythique qui était restée à Gensokyo. Il vit ensuite qu'il portait le miroir kagami sur son torse et magatama autour du cou. Il put sentir l’énergie magique, spirituelle et divine de ces trois artefacts le pénétrer au plus profond de lui-même et réveiller sa part divine enfouie au fond de lui.
Son aura ne cessa de grandir, chassant les ténèbres de Corruption et de la créature invoquée. Plus bas sur la montagne, ses amies purent voir ce cercle de lumière terrasser progressivement les ténèbres. Là, Tom sentit une présence, suivit d'une voix, une voix de femme, il se tourna légèrement sur sa droite, il vit la présence d'une manifestation divine. Il s'agissait d'une belle femme, élégante ayant l'air chaleureuse. Depuis ce ciel désormais lumineux, une fine pluie se fit sentir. L'eau tombant du ciel était d'une grande pureté. Mais avec cette pluie, le tonnerre se fit entendre. Au cœur de cet orage, il entendit une voix, celle d'un homme. Il tourna la tête vers la gauche et vit une nouvelle apparition divine. La lumière devint alors plus pâle et une ambiance de nuit se ressentit sur la montagne baignée par la douce couleur de la Lune qui devint enfin visible derrière les épais nuages de ténèbres. Tom entendit alors la troisième voix juste au-dessus de lui. En levant la tête, il vit un homme, très élégant. Celui-ci baissa la tête vers le jeune humain et le remercia. Tom ne comprit pas.
C'est alors que les trois objets sacrés s'illuminèrent de plus en plus en présence de ces trois personnes. Il comprit alors que ces trois êtres étaient des divinités et pas m’importe qui, Amaterasu, Susanoo et Tsukuyomi.
Cependant, il sentit alors une énergie colossale au loin, venant de la mer et se rapprochant à toute vitesse. L'embrun marin envahit rapidement l'air. Corruption, sentant que les présences n'étaient autres que celles de dieux, se posa rapidement au sol et se précipita vers le dernier adorateur encore « sain d’esprit ». Celui-ci tomba alors à genoux et lâcha ce qu'il cachait sous sa tenue de cérémonie, le nécronomicon. La créature s'en empara et acheva l'humain en lui déchiquetant la gorge d’une simple pression de sa main sur celle-ci. Une fois l'ouvrage entre ses mains, il se retourna vers le sceau qui ne cessait de s'agrandir. Il ouvrit le livre à une page précise et commença à réciter une incantation. Au même moment, une gigantesque ombre se fit voir au-dessus des nuages. Un puissant cri se fit alors entendre pendant que cette masse colossale descendait lentement de cieux. Les orages de ténèbres firent place à des orages de colère, ceux à la fois de Susanoo mais aussi à ceux de cette dernière divinité qui venait d'arrivé.
Personnes n'arrivèrent à croire ce qu'il voyait. Il était tel qu'on le décrivait dans les légendes. Une créature d'une beauté sans pareille, d’une taille indéfinissable, d’une aura incomparable. Le Dieu-Dragon venait de se manifester.
Sans ouvrir sa gueule plus vaste d'un temple, tous, Tom, les divinités et les membres du groupe purent entendre ce qu'il avait à dire.

– Divinité du soleil, de la lune, du tonnerre, je vous demande d'aider l'âme à qui j'ai confié mon goshintai afin de vaincre cette créature impure. Mortels, je vous demande de lui offrir toute l'énergie dont il aura besoin pour réaliser sa destinée. Tom, l'heure de ta raison d'être est venue.

A cet instant, le gigantesque divinité dragon se transforma en un arc électrique qui frappa violemment le jeune humain. Celui-ci poussa un cri de douleur incommensurable avant de se mettre à légèrement convulser dans les airs devant la créature au regard terrifiant. Cependant, rapidement il retrouva le contrôle de son corps. Celui-ci s'illumina et produisit une radiance qui souffla les ténèbres, laissant de nouveau passer les rayons du soleil.
Tom était désormais loin au-dessus du sceau d'où la créature était presque sortie. Le corps de Tom brillait, reflétant le puissant éclat du soleil. Tom tendit lentement son bras gauche et ouvrit sa magie en direction de la créature gigantesque. Aux côté de l'humain enveloppe du dieu-dragon, les trois autres divinités se fondirent dans un rayon d'énergie qui pénétra son bras gauche. La main de Tom ne cessa de s'illuminer de plus en plus alors qu'une gigantesque orbe d'énergie de toutes les couleurs se forma dans le creux de celle-ci. L'orbe, toujours plus grosse, devint rapidement plus éblouissante que le soleil. Là, Tom, ayant toujours les yeux fermés depuis l’absorption du dieu-dragon, commença à parler. Sa voix sembla être un écho qui se mit à résonner dans tout le pays et au-delà.

– Par la puissance des éléments, de la terre, du bois, du métal, du feu et de l'eau, entourée par la Lune et le Soleil, je te scelle à jamais, créature impie. Par la force que m'offre la Lune, le Soleil et le Tonnerre, je t'exile de ce monde et des autres. Par le courage et les efforts de mes amies, je t'enferme dans ta prison à jamais !

A cet instant, l'orbe, ayant dépassé la taille de la montange située dessous, fut projeté à toute vitesse sur la créature. Celle-ci ne put résister à la puissance de l'attaque et, malgré sa résistance, fut renvoyée dans le portail. Dès que la créature était complètement retournée à l'intérieure, Tom, le bras toujours tendu et la main ouverte, ferma la brusquement, provoquant l'explosion de l'orbe. L'énergie fut si puissante que le portail fut dispersé et que l'explosion se fit voir sur des milliers de kilomètres à la ronde. Tous les youkais maléfiques furent également soufflées par l'explosion.
Dans le ciel, une orbe de lumière descendit rapidement vers le sommet de la montagne, il s'agissait de Tom. Ses amies arrivèrent juste avant qu'il ne pose le pied au sol. Toutes eurent du mal à croire ce qu’elles voyaient. Marisa hésita à s'approcher de lui. Mamizou voyait en lui le pouvoir pour sauver Gensokyo.

Soudain, Corruption se matérialisa devant eux. Elles ne comprenaient pas comment il avait fait pour survivre à l'attaque qui venait de se produire. Il était extrêmement en colère et fou de rage. Cependant, il semblait également craindre Tom. Celui-ci, les yeux toujours fermés tourna la tête dans sa direction et parla.

– Je n'ai cessé de t'écouter. Tu n'as cessé de me dénigrer. Tu pensais que je ne savais pas utiliser mon pouvoir divin. Tu vois désormais que tu avais tort. Mon pouvoir est désormais illimité. Je peux créer et détruire, alors que toi, tu ne peux que corrompre. Il est temps d'en finir.
– Tu es certes devenu fort, mais ce n'est pas grâce à toi ! Je te signale que sans la puissance que t'accorde les dieux, tu n'es rien !
– C'est ce que tu crois...
– Quoi ?!
– Tu as parfaitement entendu. Tu crois que je suis faible seul mais fort ensemble mais ma véritable puissance, c'est d'être aidé par ceux qui veulent la même chose que moi : sauver ces mondes ! Je ne suis qu'un homme. Un homme seul est faible mais un homme dans un groupe, avec ses alliés, avec ses amis, il peut bouleverser le cours du destin.
– Toute ta vie n'est que ce mensonge, tu es faible et c'est tout ! D'ailleurs, savez-vous pourquoi tout cela se produit ? Vous croyez que j'ai simplement bouleversé le futur ? Non ! Le futur est le suivant : les youkais envahissent le monde car vous allez échouer !
– Quoi ?! S’esclaffa Marisa.
– Oui... Vous avez beau me vaincre, quand vous retournerez en Gensokyo, vous allez vouloir réparer la Grande Barrière. Hélas, cela ne marchera pas. Savez-vous d'où viennes ces youkais ? Ils ont été créé par les humains car avant eux, il y a eu les premiers !
– Comment ça ?! S'étonna Mamizou.
– Vous allez réparer la barrière mais cela ne sera qu'une illusion. Un jour dans le futur, elle se rompra et vos deux mondes seront réunis, déversant le flot de créatures sur le Japon, créant la première génération de nouveau youkais dans le pays. Ceux-ci seront rapidement tués par les humains qui se mettront de nouveaux à les craindre, faisant naître de nouvelles générations. Et ces youkais sont vos amis, vos maîtres ou vos enfants !
– Qu'est-ce que tu racontes ?! S'emporta l'humaine apprentie magicienne.
– La vérité sur ce qu'il va se passer... dans votre futur. Dans quelques années, les deux mondes ne formeront plus qu'un. Savez-vous que vous êtes en train de sauver ceux qui ont tué vos amies ? Ceux qui ont tué vos familles ou parfois vous-même ?!
– On va empêcher cela, répondit la tanuki avec fermenté.
– Cela n'est pas possible. J'ai compris que c'était le destin de Gensokyo que de disparaître, et vous avec. Malgré la mort sacrificielle de Tom, rien ne changera.
– Quoi ?! S'écria Marisa, manquant de s'étouffer de peur.
– Vous ne pouvez plus sauver votre monde, il est déjà condamné ! Tous ce que vous avez fait n’a servi à rien !

A ces mots, Tom marcha vers Corruption. Marisa se jeta sur lui, malgré les puissants arcs magiques qui se dégageaient de lui. Elle l'enserrait de toutes ses forces, les joues noyées de larmes, tentant de le retenir.

– Je t'en supplie, ne fait pas plus...
– Tom, je t'ai dit que tu vas mourir, pour rien de plus. Tu sais. On peut toujours sauver votre monde.
– Vraiment ?! Lança Marisa exténuée.
– Mon ami, rejoins-moi. Ensemble, conquerrons ce monde et modifions les couloirs du temps. Si nous sommes assez puissants, nous pourrons modifier le passé de ce monde afin que quand Gensokyo reviendra sur terre, elle découvrira un monde tel que lui. Tes amies souhaitent le meilleur pour Gensokyo, et pour toi. Joins-toi à moi.

Le silence s’abattit sur le sommet de la montagne, un silence lourd. Marisa murmura à Tom, hésitant sur cette offre. Cependant, il baissa la tête et prit enfin la parole avec sa voix mais modifiée par une sonorité céleste et bien grave.

– Corruption, tu portes vraiment bien ton nom. Tenter de corrompre l’esprit des gens en leur racontant des mensonges, c'est vraiment tout ce que tu as trouvé de mieux ?
– Tom ? Murmura sa petite-amie.
– Tom, si tu savais ce que j'ai découvert ! Gensokyo...
– Va tenir !
– Quoi ?!
– Insuffler le doute dans le cœur des gens, même des plus forts est une arme redoutable. Mais comme toute les armes, elle n'est pas sans faille.
– Que veux-tu dire ?! Tu remets en cause ce que je raconte ?!
– Comment pourrais-je croire un individu de ton espèce ? Ton seul but dans la vie est de répandre la corruption, autant par pure plaisir de destruction que par nécessité.
– Non, ne parle pas de ça !
– C'était clair pourtant. Tu te nourris de la corruption et elle te rend plus fort alors qu'à l'inverse, plus elle s'affaiblit, plus du faiblit également. Je peux le voir maintenant. Tu n'es plus grand chose après que j'ai chassé la corruption à des milliers de kilomètres à la ronde. Tu tentes alors de survivre en corrompant nos cœurs car tu sais très bien que ta seule véritable faiblesse c'est l'absence de corruption !
– C'est peut-être le cas, mais cela ne peut pas être possible ! Ce monde est naturellement corrompu et tant que cela sera vrai, je survivrais à tout ! Même si tu m'annihile avec ta puissance divine, je reviendrais ! Dans 100 ans ou dans 1000 ans mais je reviendrais et nul ne pourra me vaincre à ce moment-là !
– Tu te trompes Corruption.
– Quoi ?!
– Je peux le voir. N'oublie pas que nos âmes demeurent encore connectées.
– Mais... où veux-tu en venir ?!
– Je peux désormais lire ton âme comme si c'était un livre ouvert mais toi, tu ne peux plus !
– C'est pas vrai ! C'est du bluff ! Je ne te crois pas une seconde !
– Que tu me crois ou pas, cela n'a aucune importance. Désormais, je connais le moyen de te détruire !
– Nul ne peut me détruire !
– Si, toi-même !
– Quoi ?!

A cet instant, Tom tendit le bras devant lui et forma une sorte de spectre sombre dont les trait mélangèrent à la fois ceux de Corruption et du jeune humain. Effrayé à la vue de cette chose, l'avatar recula de quelques pas. L'humain-dieu esquissa un léger sourire.

– Nous sommes encore liés, tu le sais bien. Alors, voilà notre part commune !
– Cette chose dégage une si mauvaise aura... comment je ne l'avais pas ressenti plus tôt... Mais alors... c'est pour cela !
– Tu vois juste. Si tu n'arrivais plus à me corrompre, c'est parce que je l'avais déjà été par moi-même.
– C'est impossible ! Je peux sentir tellement de rage, de colère, de haine ! Comment l'as-tu tant refoulé sous une carapace de bien ?!
– Je n'y serais jamais arrivé sans celles qui m'ont entraîné.
– Qui ?!
– Tu le sais déjà, du moins, tu les connais.
– Cette peste de Yukari... j'aurais dû l'achever quand j'en avais eu l’occasion.
– Merci de voir que je n'étais pas seul contre elle lors de ce fameux combat mais elle n'a pas été seule. Yuuka, Kasen m'ont également beaucoup aidé à concentrer cette mauvaise partie de moi dans une extension de mon âme.
– Tu veux dire que cette chose n'est presque plus rattachée à toi ?!
– C'est le cas, sa destruction ne me provoquera que des effets mineurs... mais pas pour toi, d'autant plus que tu es devenu faible.
– Je te déconseille de le détruire ! Tu ne connais pas les répercussions que cela pourra avoir sur toi ! Tu crois que cela n'aura presque aucuns effets, mais c'est faux !
– C'est toi qui à tout faux ! Désormais, je suis davantage lié au dieu-dragon qu'à cette ancienne partie de moi. Et puis, cela constitue un excellent moyen de t'atteindre directement.
– Attends, ne me dit pas que tu vas utiliser ce lien entre cette chose et moi pour...
– Ce n'est pas une possibilité, c'est une chose que je vais accomplir immédiatement !
– Jamais !

Corruption créa un pique avec sa matière et le projeta sur Tom. L'objet fila à une allure incroyable et percuta, transperça la cible de part en part. Cependant, ce fut l'horreur qui s'inscrivit sur son visage. Au dernier moment, Tom avait déplacé la chose qui contenait le lien entre lui et Corruption. Sans dire un mot de plus, Tom dégaina son sabre dont la lame émit une lumière éblouissante. D'un geste lente et méticuleux, il tint son arme à deux mains puis transperça la chose de part en part au niveau du cœur. Corruption, déjà à genoux par le premier coup, se cabra alors qu'il commençait à s'évaporer. Cependant, une énergie se mit à irradier autour du point d'impact de l'épée alors que Tom incanta un sort.

– Après la nuit vient le jour, après les ténèbres viennent la lumière, après le chaos revient l'ordre. Sur ordre des divinités protecteurs de l'ordre du monde, je vais t'exterminer !

A cet instant, une puissante décharge d'énergie passa des bras de Tom à l'arme avant d'atteindre la chose qui explosa. Immédiatement après, l'attaque irradiante traversa le lien unissant cette chose et Corruption et se déversa directement dans l'âme de la créature de corruption. Dans un ultime cri la créature s'évapora dans une colonne de lumière qui s'éleva très loin dans le ciel et fut visible à des milliers de kilomètres à la ronde. Quand celle-ci se stoppa, il ne resta plus rien de l'entité immortelle. Là, les esprits divins quittèrent le corps de Tom et celui-ci tomba à genoux avant de s'effondrer. Ses amies se précipitèrent alors autour de lui, inquiètes.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 3 mois 2 semaines #33106

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 99
Une dernière action à réaliser

Un vent frais soufflait. Emportée par celui-ci, une feuille virevolta entre les obstacles, manquant souvent de peu de les percuter. Elle fut emportée ainsi jusqu'à que le vent ralentisse. Progressivement, elle retomba vers le sol, tout en douceur. Elle se posa alors délicatement. Elle atterrit sur le front de la jeune personne étendue dans l'herbe. Celle-ci ouvrit alors les yeux et expira lentement, faisant repartir la feuille vers le ciel infini. La personne est calme, apaisée. Son esprit ne pense à rien. Ses sens sont tous en éveillent afin de capter le mieux possible son environnement, si calme et serein. La personne se détendit alors les membres avant de se relever le dos et s’asseoir. Elle observa les nuages qui passait à sa gauche et à sa droite.
Cela intrigua la personne avant de l'inquiéter. Elle regarda autour d'elle afin de savoir où elle était puis marcha vers des rebords rocheux. Au fois arrivé, l'individu comprit qu'il était sur un îlot rocheux qui volait. La peur s'empara de la personne. Elle savait que ce lieu n'était autre que le Paradis qui flottait au-dessus de Gensokyo. La personne tomba à genoux et porta ses mains à son visage dont les larmes s'écoulèrent.
Il se sentait extrêmement mal pour plusieurs raisons et savait qu'il n'avait pas accompli tous ce qu'il devait faire de son vivant.

Il ne fallut guère longtemps avant qu'une voix l'interpelle derrière lui. La première fois qu'on l'appela, il n'entendit pas, il était perdu dans ses pensées. Mécontente de ne pas avoir été entendue, la personne l'appela une nouvelle fois mais de manière beaucoup plus forte. Là, il se retourna et vit la personne. La vision de celle-ci ne le réconforta guère. Avec ses cheveux bleus et sa tenue assez colorées mais surtout avec son chapeau avec des pêches, il n'eut aucun mal à reconnaître Tenshi Hinanawi.
La céleste était surprise du comportement du jeune humain qui se trouvait devant elle, attendant plus d'une personne ayant une telle prestance. Elle se dirigea vers lui et s'assit à côté de lui, tentant de lancer une conversation.

– Pourquoi es-tu si triste ? Tu ne devrais plus l'être.
– Tu sais bien pourquoi je suis dans cet état...
– Tu te souviens de quoi avant d'arriver ici ?
– J'affrontais Corruption, un méchant dans le monde extérieur. J'ai obtenu la puissance des dieux et je l'ai terrassé... mais après ça, je me souviens plus de rien...
– Je sais ce qu'il s'est passé, tes amies en ont parlé à travers toute la Terre des Illusions.
– Je suis là depuis combien de temps ?
– A peine une journée.
– C'est étrange... je n'aurais pas pensée qu’elles m’auraient aussi vite oublié pour parler de notre histoire à tous...
– Mais elles ne t'ont pas oublié ! Tu as été pendant plusieurs jours à Eientei où elles t'ont soigné.
– Malgré leurs soins, elles n'ont pas pu me sauver...
– Comment ça ? Si tu es là c'est parce qu'il te fallait du repos et un air bien particulier !
– Quoi ?
– La lapine et ta copine sont venues te déposer ici car tu avais besoin d'un air pur et revigorant. Et on m'a chargée de te surveiller. Tu pourrais en être un peu plus reconnaissant.
– Attend... cela veut dire que... je ne suis pas mort !?
– Évidemment idiot !

Sans avoir entendu la réflexion de Tenshi, il la prit dans ses bras, fou de joie, heureux d'être encore vivant. Mais immédiatement après, il demande plus d'explications à la Céleste, bien incapable de faire face au déluge d'interrogations de l'humain. C'est alors qu'une brèche s'ouvrit juste derrière eux et qu'elle sortit. En la voyant, Tom se releva immédiatement, même s'il manqua de retomber et observa la nouvelle arrivée avec un regard méfiant.

– Je suis heureuse que tu ailles mieux. Tout le monde s'était inquiété pour toi.
– Je pense plus qu'ils étaient inquiets que je ne sois plus là pour m'occuper de ce que je dois faire.
– C'est vrai que tu as encore une dernière tache à réaliser. Après cela, tes crimes passés seront effacés dans l’esprit des gens.
– Mais la Yama ne les effacera pas.
– C'est une autre histoire ça.
– Si tu le dis...
– Je sais ce que tu vas me demander : que s'est-il passé après que tu as perdu connaissance ? J'ai senti que c'était bon de l'autre côté, en 2045. Je suis donc allée vous récupérer. Au passage, j'ai en profité pour déposer les blessés à Eientei.
– C'était trop aimable.
– Sache que cela m'importe peu la façon dont tu me voies. Je fais ce qu'il faut.
– Les autres vont comment ?
– Globalement mieux que toi.
– C'est bien...
– Tom, il est l'heure d'organiser la cérémonie.
– Afin de restaurer la barrière, je sais...

Tom marcha vers la brèche. Une fois au niveau de la youkai, celle-ci fit demi-tour et l'accompagna jusqu'à l'ouverture avant de passer à l’intérieur et que celle-ci se referme, laissant Tenshi seul sur son rocher.

Quelques heures passèrent, ainsi que la nuit. Bien avant l'aube, des cérémonies se réalisèrent partout dans la Terres des Illusions, du Manoir du Démon Écarlate au village des Tengus en passant par le village des humains. Au Sanctuaire Hakurei, il y avait foule. C'était là, dans une pièce sanctifiée par Sanae que Tom se préparait seul. Il savait que de l'autre côté du mur, il y avait Reimu qui se préparait également. A côté de lui, il regardait sans cesse les instructions données par Yukari sur la marche à suivre. Il savait que de la survie de Gensokyo, la réussite de la cérémonie en dépendait. Il toucha alors l'arme Kunasagi qui se trouvait également à côté de lui, espérant que la force de cette arme lui donne suffisamment de force pour accomplir sa dernière mission.
Derrière l'horizon, l'aube se manifesta. C'était l'heure de débuter la cérémonie. Les deux portes du temple s'ouvrirent et Tom, portant une grande tenue cérémonielle, ainsi que Reimu, dont la tenue rivalisait de splendeur avec la sienne, sortirent du bâtiment. Ils durent franchir toute la cour avant d’atteindre les Sages de Gensokyo. Face à Tom, se tenait Yukari et face à Reimu, se tenait Okina. Kasen récitait une très longue incantation sur le côté. Après que les deux humains aient salué les créatures supérieurs, Okina se retira, laissant Tom, Reimu et Yukari marcher vers le sanctuaire avant de s'arrêter à mi-chemin. Là, devant la foule dont l'extrémité visible se trouvait sous le torii et descendait le long de l'escalier, les trois personnes formèrent en triangle tout en présentant leur objet respectifs au ciel, Kunasagi pour Tom, Kagami pour Yukari et Magatama pour Reimu. Kasen incanta alors une formule.

– Puissante divinité protectrice de Gensokyo, je fais appel à vous. Revenez sur cette terre que vous aviez jadis fondée. Revenez sur cette terre qui a tant besoin de vous de nouveau. Revenez puissante divinité, nous vous implorons de revenir afin de nous sauver et afin de restaurer la Grande Barrière qui menace de s’effondrer.

A cet instant, tous regardèrent vers le ciel et virent de nouveaux ces phénomènes étranges qui signifièrent la fin prochaine de Gensokyo. Tous purent voir le Monde Gensokyo à l'envers dans le ciel. Tous purent voir la ville de Tokyo. Là, la youkai des frontières regarda Tom et l'incita à jouer son rôle. Les trois détenteurs des objets les posèrent sur un piédestal qui avaient été préalablement installé puis Reimu et Yukari se retirèrent alors que Tom s'avança vers le centre de l’ancien triangle. Là, une étrange lueur commença à s'émettre des trois objets. Tom se mit à implorer l'aide du Dieu-dragon.

– Puissant Dieu-dragon, je t'implore. Je t'implore de revenir en Gensokyo afin de restaurer la Barrière sans cesse fragilisée. Je t'implore de revenir afin de sauver ce monde. Je t'implore de revenir afin de réparer mes fautes, et cela quelque en soit le prix.

Les objets se mirent soudainement à vibrer. Le ciel s’obscurcit de lourds nuages d'orage que rien n'annonçait. De puissants éclairs se mirent à zébrer le ciel. Par-dessus ce ciel, un ombre pouvait se faire sentir, une ombre plus vaste encore que les nuages d'orages, à la fois menaçant et à la fois réconfortante.
Dans la première rangée de personnes venue assistée à la cérémonie, il y avait les amies du jeune héros, et plus particulièrement, la personne pour qui il avait le plus de place dans son cœur. Celle-ci était inquiète mais tentait de masquer ses émotions. Mais lors de l'arrivée de l'ombre, une puissante rafale se fit sentir à travers tout Gensokyo depuis le sanctuaire. Les chapeaux s'envolèrent et Marisa eut bien du mal à retenir le sien. L'ombre se fit de plus en plus sombre au-dessus des nuages avant que la créature aux dimensions divines ne commence à émerger des nuages. Tom, voyant le dieu-dragon arrivé, se retourna vers Yukari. Celle-ci lui fit comprendre qu'il devait continuer la cérémonie comme elle lui avait enseigné.

– Puissant dragon sacré, exauce le plus sincère de nos veux : rétablit la Barrière Hakurei qui menace de se rompre. Je suis prêt à en payer le prix s'il le faut.

A ces nouvelles paroles, des larmes se mirent à s'écouler sur le visage de Marisa alors que Tom s'agenouilla et se prosterna devant la divinité, rapidement suivit par les Reimu, Yukari et Kasen avant que cela ne soit l'ensemble des individus présents en Gensokyo ne l'accomplissent. La tête gigantesque du dragon sortit alors des nuages et sa voix se mit à résonner à travers l'ensemble de la Terre des Illusions.

– Mortel, j'attendais ce jour depuis le premier jour. Es-tu vraiment prêt à risquer ta propre vie afin de sauver la leurs ?
– Puissant Dieu-Dragon, je suis prêt à tous les sacrifices afin de sauver ce monde, ces habitants.
– En particulier une...
– Puissant Dieu-dragon ?
– Mortel, dit-il alors que les trois objets sacrés se mirent à vibrer et à briller de plus en plus fort, j'accepte ton souhait. Nous allons réparer la Grande Barrière Hakurei.
– Merci, puissant Dieu-dragon.

A cet instant précis, les trois objets se projetèrent sur Tom et s'attachèrent à lui. Yukari se releva alors et invita Reimu à faire de même. Kasen rejoignit alors le duo. Le jeune homme commença alors à s'élever lentement vers le ciel, vers la puissante divinité. Plus il se rapprocha de lui, plus il put sentir l'énergie divine pratiquement l'écraser. Cependant, ce sentiment semblait à la fois être compensé par une grande sérénité. Alors qu'il se trouvait au niveau des yeux e la créature, celle-ci se transforma en pure énergie et transperça Tom qui poussa un terrible cri de douleur qui fit zébrer le ciel d'éclairs. Après quelques instants de terreur, il sentit alors la présence de la divinité en lui. Il ressentait la puissance du Dieu-dragon. Cependant, il ne pouvait plus bouger et continua son ascension vers le ciel, par-dessus les nuages.
Aux côté des trois personnes restées au sol, une sorte de porte s'ouvrit, à l'étonnement général, à l'exception de Yukari. Okina sortit alors de celle-ci et rejoignit le groupe en se mettant à côté de la jeune femme des frontières. Une fois le groupe formé, elles s'élevèrent dans le ciel, à la poursuite de Tom, imprégné de la puissance divine.

Quand elles traversèrent à leur tour les nuages d'orages, elles découvrirent un ciel bleu et magnifique. Du moins, le serait-il complètement si elles ne voyaient pas dans celui-ci, la ville de Tokyo à l'envers. Non loin d'elles, elles virent le jeune humain habité par l'esprit du Dieu-dragon. Celui-ci observait l'étendue et semblait même voir par-delà celle-ci. Les quatre personnes le rattrapèrent et l'entourèrent avant de commencer à réciter une longue incantation.

– A la frontière du réelle et de l'illusoire, il existe une grande barrière. A la frontière entre le mortel et le divin, il existe une forme. A la frontière de l'humanité et les youkais, il existe un être. A ces trois frontières, il y a un point précis. De ce point, Gensokyo existe. Aussi fragile soit la frontière de Gensokyo, nous la réparerons. De cette frontière, nous sommes protégés. De cette frontière, nous pouvons exister. De cette frontière, une limite est tracée entre l'Homme et le non-Homme. C'est pour cela que nous t'implorons, puissant Dieu-dragon, d'une nouvelle fois, dévoiles l'étendue de tes pouvoirs afin de nous sauver une fois encore. A travers le corps de cet être au carrefour des formes, rétablit la Barrière qui nous séparent. Rétablit une frontière entre ces deux mondes et fait-là durer à jamais. Puissant Dieu-dragon, de ton nom connu, Ryūjin, fait déferler ta puissance sur la barrière, non pas pour la détruire, mais pour la restaurer. Nous t'implorons d'exaucer notre vœu.

A cet instant, Reimu dressa son gohei vers le ciel alors que Yukari fit de même avec son ombrelle, avec son bras bandé pour Kasen et Okina leva son étrange miroir-tambour. De chacun des quatre objets, un puissant flux d'énergie fut émis et traversa le ciel pour atteindre l'image de la ville à l'envers dans le ciel. Suite à cela, Tom longea les rayons en s'approchant sans cesse du point d’intersection des quatre faisceaux. Il savait ce qu'il avait à faire et n'avait pas peur. Il se glissa alors lentement dans la pointe formée par les quatre rayons et commença à concentrer l'intégralité de son énergie et de l'énergie du Dieu-dragon.
Partout en Gensokyo, les nuages, dont les nuages d'orages qui se trouvaient juste au-dessus du Sanctuaire Hakurei furent de plus en plus rapidement attirés par la convergence des énergies. Plus il accumulait de l'énergie, plus il souffrait, allant jusqu'à lâcher un terrible cri de douleur qui résonna comme le tonnerre. Cependant, il ne s'arrêta pas, il concentra toujours plus d'énergie, dépassant de très loin ce que son corps mortel pouvait supporter. Avec difficulté, il dressa son poing vers la « faille » de la Grande Barrière Hakurei puis ouvrit soudainement sa main. Dans un déluge de lumière, la totalité de l'énergie se trouva propulsée en un point précis. Tel un laser cautérisant une plaie, la colonne d'énergie ferma progressivement la brèche ouverte entre les deux mondes. Alors que le corps de Tom commençait à se faire vaporiser, transformé en énergie pure, il se projeta avec les quatre flux d'énergies, qui se cessèrent à leurs bases, vers le reste de la cassure de la barrière. Tom contracta avec difficulté son poing en arrière alors qu'il ferma sa main alors qu'une grande partie de son être ne faisait déjà plus qu'un avec le rayon de magie. Il projeta son poing fermé devant lui, percutant l'invisible et provoquant une onde de choc qui traversa la Terre des Illusions. Il poussa alors un ultime cri alors qu'il força de plus en plus sur son poing afin de l'enfoncer et de refermer la dernière ouverte qui restait dans la barrière. Son cri fut entendu à travers ce monde et Marisa leva les yeux vers le ciel où tous purent voir ce spectacle incroyable.
Dans un ultime effort, ce qui restait de son être se vaporisa en se concentrant dans son bras qui donna la dernière détonation magique. Une explosion se produisit. Le souffle traversa la Terre des Illusions.
Quand celui-ci cessa, tous regardèrent dans le ciel, un ciel magnifique, sans nuage, et sans gratte-ciels à l'envers. La Grande barrière venait d'être restaurée, et Tom, venait de se sacrifier.
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 3 mois 1 semaine #33110

  • BintekSparadrap
  • Portrait de BintekSparadrap
  • Hors Ligne
  • Easy
  • Messages : 23
  • Remerciements reçus 1
Allez! presque 100!!!
Screugneugneu
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI) il y a 3 mois 1 semaine #33111

  • LeSavant
  • Portrait de LeSavant
  • Hors Ligne
  • Phantasm
  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 58
Chapitre 100
La destinée de la Terre des Illusions

Le calme était revenu. La Terre des Illusions était de nouveau calme. L'agitation des jours passés et des fêtes successives s'étaient estompées, même si une dernière festivité était en pleine préparation. Un vent léger soufflait dans cette terre oubliée. Une terre de mythes, de mystères et de merveilles.
Dans une humble salle, une personne se releva brutalement, en sueur. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, ni où il était. Il regarda autour de lui mais ne vit rien d'autre que la chambre dans laquelle il se trouvait. Cependant, une terrible douleur lui traversa le haut du corps. Il tenta alors de lever son bras gauche, enveloppé dans de lourds et épais bandages, mais n'y arrive pas. D'ailleurs, il ne ressentait plus rien de son bras qu'il parvenait avec peine à faire bouger les doigts. Il tenta alors de le soulever mais celui-ci lui sembla extrêmement lourd par rapport à ce qu'il devait être.
Avec difficulté, il se releva de son lit en tenant son bras gauche par le droit et chancela jusqu'à la paroi de la chambre. Là, il s'arrêta afin de reprendre son souffle qui vint lui manquer. De par sa forte respiration, il put sentir les odeurs de senteurs qui brûlaient un peu partout dans ce lieu. Il s'agissait d'odeurs calmes et apaisantes. Cependant, il refusa de se laisser embrumer l’esprit par quelques encens. Il ouvrit alors délicatement la paroi et sortit de la pièce. Il se retrouva dans un très long couloir qui ne lui semblait guère inconnu. Il marcha d'un pas hésitant, tentant de se souvenir de ce qu'il lui était arrivé avant de se retrouver ici. Après de longues minutes de marche, il arriva à la paroi au fond du couloir. Il l'ouvrit et se retrouva dans l'enceinte du lieu. Il quitta alors le couloir et prit appui sur l'un des piliers extérieurs, tout en essayant de calmer sa respiration. Il ferma les yeux, se remémorant tous les événements qui s'étaient produit avant d'arriver dans ce lit. Cependant, il n'y arriva pas, mais il entendit de drôles de bruits, comme si on frappait quelque chose. Avançant d'un pas à demi-silencieux, il se tint contre l'angle du bâtiment avant de jeter un regard. Non loin de là, il vit des lapins frapper le mochis. Il n'avait plus le moindre doute sur l'endroit, Eientei, mais se demandait toujours sa présence ici et comment il s'était retrouvé ici. Il marcha en arrière avant de s’asseoir contre la marche du pourtour du bâtiment puis se mit à réfléchir.
Il ne fallut qu'une poignée de seconde avant qu'il ne se rende compte que quelqu'un venait de franchir la paroi et le regardait. Il se retourna lentement et vit cette personne, Eirin. La sélénite était à la fois mécontente et rassurée. L'expression de sévérité était amoindrie par le soulagement qu'elle exprima quand il lui sourit.

– Je suis heureuse de te voir en meilleure forme et capable de marcher mais ce n'est pas une raison de partir en vadrouille comme ça, on s'est toutes inquiétées pour toi.
– Je vous remercie...
– Même elle était complètement morte inquiétude.
– Qui elle ?
– Bah, Rika. Elle est venue souvent nous voir. Elle a pris grand soin de toi. D'ailleurs, elle n'a pas été la seule.
– Que voulez-vous dire ? Demanda-t-il sur un ton légèrement inquiétant et sombre avant de que la paroi ne s'ouvre et que Rika et Nitori ne sortent à leur tour.
– Vous deux ! Pourquoi... Nitori ?!
– On avait... besoin de mon aide... Répondit la timide kappa.
– Comment ça ?! Eirin, pourquoi mon bras est dans cette...
– Olivier, garde ton calme, on va t’expliquer, lui répondit Rika.
– C'était un sacré problème ton bras... aussi, il n'y en avait plus vraiment... répondit Nitori avec un sourire gêné.
– Quoi ?!
– Je t'en prie, garde ton sang-froid... Quand elles t'ont ramené ici en urgence... il manquait ton bras... lui répondit sa copine mécano tout en cherchant ses mots.
– Mais... c'est pas possible ! S'écria Olivier tout en s'arrachant l'épais bandage avant de découvrir un membre mécanique.
– Ton bras était manquant, l'épaule était infectée par une substance étrange et difficile à traiter. D'ailleurs, celle-ci se répandait lentement sur ton corps, lui répondit la médecin.
– Une substance... de la corruption ?!
– C'était ce que nous a dit Kasen. Elle a réussi à te sauver.
– Mais quand je t'ai vu dans cet état, j'étais terriblement mal. Aussi, j'ai cherché partout de l'aide pour t'aider et je me suis souvenue de cette kappa, Nitori. Je savais qu'elle était talentueuse. Aussi, j'ai parlé de mon projet te concernant et elle a accepté immédiatement. Il nous fallut des jours et des jours pour parvenir à ce résultat. Le plus dur étant de créer les réseaux électriques qui se relieraient aux nerfs, affirma Rika avec fierté et joie tout en prenant son chérie dans ses bras.
– Une fois le prototype délivré, il m'a fallu de nombreuses heures d’opération afin de lier ton nouveau bras à ce qui restait de ton épaule, continua Eirin.

Olivier se releva sans dire un mot, la tête baissée. Eirin garda le silence alors que Rika s'inquiéta de son air si ténébreux. Des larmes commencèrent à couler sur son visage avant qu'il ne se mette à courir vers la sortir du lieu. Elle s'apprêta à le poursuivre mais la main de la médecin se posa sur son épaule. Elles se regardèrent, sans dire un mot alors que celle-ci lui fit un non de la tête avant de se retourner et d'ouvrir la porte menant au couloir. La kappa tenta alors de réconforter la jeune humaine qui fondit en larme.

Durant de longues minutes, il courut. Il courut toujours devant lui, sans jamais changer de cap. Tous les bambous se ressemblaient et derrière certains, se cachaient des youkais. Cependant, il courait encore et toujours, ne sachant pas où il allait. Il ne savait pas pourquoi il courait mais il courait. Les arbres succédèrent aux bambous. L'herbes succéda au arbres. Et enfin, le vide succéda à la terre. Après une interminable course dont il ignorait la durée et la distance, il s'arrêta, obligé de s'arrêter. Il était sur le sommet d'une falaise. De là, il pouvait voir une bonne partie de Gensokyo. De l'autre côté, commençait les bordures de Gensokyo, cette zone infinie où l'espace et le temps sont des notions floues, la zone où vivent les reclus. Là, il tomba à genoux. S’emparant d'une pierre, il arracha ce qui restait du bandage et découvrit son bras d'acier. Celui-ci était composé de rouages légèrement orangés, de plaques de métal sombres et des pistons, certains visibles et d’autres non. Il caressa ses doigts métalliques tout en essayant de les contracter. Il se concentra et progressivement, millimètre par millimètre, ses doigts se refermèrent. Alors que la sueur commençait à perler sur son front, il parvint dans un ultime effort à contracter son poing avant de l'abattre au sol avec force tout en poussant un cri de délivrance.
Après son effort, il put sentir sa présence. Cette personne l'observait et attendait ce moment, il le savait. Il se releva difficilement puis se tourna vers celle-ci. Il n'était guère ravi de la voir. Cependant, il apprécia avoir de la compagnie au bras bandé, d'autant plus si c'était avec la personne qui l'avait sauvé.

– Je sais que cela va être difficile.
– Ce n'est pas toi qui a un bras en métal...
– C'est tout comme...
– Merci de m'avoir sauvé...
– C'était normal. Olivier... je sais que cela sera assez compliqué...
– Très.
– Très compliqué. Mais je vais t'aider à passer ce cap. D'ailleurs, tu ne le passeras pas seul, Rika, comme les autres, seront là pour t'aider.
– Où est Tom ?

Le sanctuaire était bien calme. Après plusieurs nuits de fêtes, le lieu retrouvait son caractère sacré. Seule dans la cour, la miko du lieu balayait comme à son habitude. La fatigue se lisait sur son visage, mais ce n'était pas la seule émotion que la prêtresse ressentait en ce moment. Le vent balaya son visage. Elle leva les yeux vers le ciel, vers le ciel de Gensokyo. Il était d'un bleu infini, tâché de quelques nuages blancs. Après avoir longuement soupirée, elle se remit à la tâche.
Une forme apparaît, comme sortit de nul part. Cette personne marcha vers le miko qui n'était pas sur ses gardes. Sans se faire répéter, elle s'approcha de sa proie. Et puis, d'un geste, elle l'attrapa par les épaules et lui fit peur. Comme un chat, Reimu sursauta. Se projetant vers l'avant, elle se dégagea de l’emprise de son agresseuse. Dans le même temps, la colérique femme en rouge et blanc lui envoya d'une traite, trois longues aiguilles anti-youkais. Cependant, celles-ci n'atteignirent jamais leur cible, disparaissant dans les brèches de celle-ci. Quand Reimu posa pied à terre, elle rumina sa colère avant de l'exposer au grand jour alors que la personne en face d'elle se retenait de rire tout en prenant à la fois un air innocent et farceur.

– Tu vas voir ce que je vais te faire... je vais t'ex...
– On se calme Reimu.
– Et pourquoi je devrais me calmer ? On ne fait pas des coups comme ça aux gens !
– C'est ce soir.
– Ce soir pour... ah oui... Tom...
– Oui.
– C'est pour cela que tu es venue ?
– Oui, je suis venue voir si le sanctuaire serait prêt pour la cérémonie.
– J'aurais préféré éviter ça.
– Beaucoup l'aurait voulue.
– Mais je ne pense pas que cela fasse grand-chose pour toi.
– Je ne vois pas de quoi tu veux parler.
– Tu le manipulais. C'est aussi simple que ça ! Comme tu l'as fait à nous tous ici un jour ou l'autre. Sauf que cela l'a conduit à la mort !
– Il était destiné à sauver Gensokyo, voire à mourir pour cela. Ce n'est pas à moi d'en vouloir. Je ne fais que ce qu'il faut.
– J'ai des doutes là.
– Je l'ai envoyé à une époque où il y avait une forte connexion avec la nôtre, si tu veux savoir. De plus, deux auras opposées s'en dégageaient. Il était plus que certains que le dieu-dragon se trouve à cette époque.
– Il faudrait que t'explique cela à Marisa.
– En parlant d'elle...

Étonnée par la réponse de Yukari, Reimu se retourna et vit son amie Marisa. Celle-ci portait une tenue intégralement blanche. Sur son visage, on pouvait y lire la détresse, la peine, le chagrin et une tristesse profonde. Sur son visage, on pouvait voir les marques de journées entières de larmes. Son amie se rapprocha d'elle et lui demanda comment elle allait. Cela faisait depuis la disparition de Tom qu'elle ne l'avait plus vue et que c'étaient d'autres personnes qui lui donnait des nouvelles sur son état. L’éplorée, d'une voix hésitante et remplit d'émotions, demanda à la miko si les préparatifs avançaient bien. La prêtresse lui répondit uniquement par l'affirmatif. Cela lui suffisait.
Après quelques instants de silence, Reimu lui demanda si elle voulait boire quelque chose. Toujours d'une voix hésitante et faible, Marisa accepta. Les deux jeunes femmes se dirigèrent alors vers le bâtiment principal du sanctuaire. Pendant ce temps-là, la youkai prit ses aises sur l'urne à offrande dont elle y versa une poignée de pièces. Elle regarda vers le ciel, l'air sérieuse, pensive, sachant que des personnes allaient très prochainement arriver ici-même, des personnes peu susceptibles d'être attendues.
Quand Reimu revint la voir, elle vit au loin, sous le torii, cinq personnes arriver. Yukari baissa alors le regard sur le côté, semblant ne pas apprécier la venue de ces personnes. La maîtresse des lieux fut étonnée de voir Eirin, Reisen accompagnées par les deux princesses sélénites, Watatsuki no Toyohime, Watatsuki no Yorihime et leur animal de compagnie, Rei'sen.
La miko les accueillit avec scepticisme, étonnée de les voir ici et se demandant la raison de leur venue en ce jour important pour de nombreuses personnes. Elle ne tarda à exprimer ses pensées d'une manière extrêmement franche, ce qui déplut fortement aux princesses sélénites mais qui amusa Yukari en silence. Eirin expliqua alors les raisons de leur venue.

– C'est grâce à Tom que le coup d’État monté par certains proches du seigneur Tsukoyomi a été arrêté. Sans sa volonté de vouloir me sauver, moi ainsi que la princesse Houraisan, il n'aurait jamais attaqué la Capitale lunaire. Ainsi, les princesses Watatsuki souhaitent rendre hommage, en leur nom, mais également au nom de la population lunaire, une oraison funéraire.
– Et c'est tout ? Demanda Yukari avec malice.
– C'est tout. Pourquoi vous posez cette étrange question ?
– Pour rien... dit-il d'un ton narquois en pensant aux événements qui se sont déroulés dans le futur, où elle-même, aidée par les deux sœurs sélénites durent s'en prendre à l'armée de Mima afin de laisser le champ libre pour Tom et ses amis.
– Nous assisterons à l'ensemble des cérémonies de ce soir, insista Yorihime.
– Je ne vois pas problème à ça. Mais vous savez, il y aura beaucoup de d'humains et même des youkais, il y aura beaucoup d'impuretés, dit Reimu avec un ton légèrement effrayant, essayant de faire peurs aux deux princesses afin de les faire partir.
– Ce n'est pas la peine d'essayer de nous faire peur ainsi, à moins que vous vouliez qu'on vous « purifie », répondit Yorihime sur un ton menaçant.
– Ça suffit, dit Eirin avec force et autorité, faisant taire les deux personnes. Je ne souhaite pas que la soirée soit gâchée pour quiconque. Nous allons rendre hommage à Tom, comme il l'aurait mérité.
– D'ailleurs, j'y pense, répondit la miko, il devient quoi Olivier ?
– Il s'est réveillé et s'est enfui, Kasen veille sur lui pour le moment, le temps qu'il accepte l'ensemble des événements qui se sont produits.
– Bien... Quelqu'un pourrait m'aider à préparer la soirée ?

Le soir venue, les invités se firent de plus en plus nombreux. Même s'il s'agissait d'un événement commémorative et funéraire, la couleur blanche du deuil était loin de faire l’unanimité. Cependant, malgré l'aspect festive de l'événement, il n'eut aucun débordement, à des différences des fêtes précédentes. A la lueur des torches, la miko accompagna sa consœur bouddhiste, Byakuren, jusqu'au bâtiment principal du Sanctuaire Hakurei, où, en lieu et place de l’urne à offrande, était disposé une table où était posé de nombreuses senteurs d'encens ainsi qu'un portrait de Tom, prit par Aya il y avait de cela un certain temps. La moniale commença alors à réciter des sutras dans un léger bruit de crépitements des torches. La foule, innombrable, autant composée de youkais que d'humains ou de divinités se massait autour de la cérémonie, autant dans la cour du sanctuaire que sur les marche menant à celui-ci. La lecture des sutras dura longtemps, et Byakuren inséra ses impressions propres à l’intérieur. Suite à cela, les deux religieuses permirent à de nombreuses personnes de déposer des offrandes sur la table. La première vague fut celle des humains du village, déposant de menus offrandes à une personne qu'ils pouvaient considérer, autant comme un protecteur qu'un danger, mais surtout comme une source d'inspiration philosophique sur la vie, la repentance et la barrière fragile entre le bien et le mal. La deuxième vague de personnes se composa des sélénites. Eirin, Kaguya, les sœurs Watatsuki, leur animal de compagnie, Tewi et Reisen se présentèrent devant le portrait du jeune humain. Les princesses offrirent des biens précieux, originaires de la Lune, que Reimu observa avec insistance. Cependant, une certaine émotion naquit quand ce fut la lapine sélénite, Reisen, qui y apporta son offrande à Tom. Il s'agissait de l'arme de Kaguya lui avait offert pour ses services rendus lors du coup d’État sur la Lune et de son enlèvement. Cette arme fut ramenée à Eientei par Aya qui fut rappelée de force vers Gensokyo, emportant l'arme du jeune homme avec elle. De nombreuses vagues se succédèrent, rassemblant à chaque fois les individus originaires des mêmes lieux. Au groupe du Manoir du Démon Ecarlate, succéda celui des fantômes, puis ceux de la Montagne des Youkais avant que les sœurs Komeiji et leur entourage ne se recueillent à leur tour.
Cela donna un spectacle impressionnant. Tous les habitants de Gensokyo, et d'au-delà, se retrouvèrent, pacifiquement, afin de communier ensemble. Elles purent voir que le vœu de Tom, une paix entre les individus, qu'ils soient humains, youkais ou autres, fut en partie réaliser par sa disparition.
L'avant-dernier groupe à passer fut celui de Marisa, accompagner par ses amies, Reimu et Marisa ainsi que par Rinnosuke, venu lui apporter son soutien. Dans la foule, le père de l'humaine vêtue de blanc pour l'occasion, la supportait dans l'ombre, aidé par son ami. Ceux-ci restèrent longtemps devant la table, sur lequel était posé un long coffret en bois ouvert, symbole du cercueil de Tom qui ne faisait plus qu'un avec la barrière. Les larmes ne cessèrent de couler des yeux de la magicienne si ordinaire alors que Reimu, portant le sabre mythique entre les mains, le mit dans le coffre avant de commencer à y déposer l'ensemble des offrandes. Une fois cela fait, tous exécutèrent une dernière prière avant que les membres du groupe ne rejoignirent la foule.
Reimu tourna alors le dos au coffre. Là, une brèche s'ouvrit et le dernier groupe en sortit. Il s'agissait des Sages de Gensokyo, Yukari, Kasen et Okina. Loin dans le ciel, l'ombre du Dieu-dragon se dessina et sembla également rendre hommage à Tom. Les trois anciennes femmes rendirent également à l'humain qui venait de sauver leur monde. Yukari s'avança alors, posa les mains sur le coffret et le ferma avant de poser conjointement avec Reimu, un sceau le fermant.

Suite à cela, Gensokyo fêta l'événement, de manière propre et élégante, malgré la forte consommation d'alcool. Marisa préféra s'isoler avec ses proches. De gigantesque feux crématoires se produisirent partout, comme pour symboliser la crémation du corps disparu de Tom.
C'était dans cette ambiance de fêtes mortuaires que Yukari s'assit sur le toit du sanctuaire Hakurei, vidé de sa population, de même sa prêtresse. Elle semblait alors veiller sur le coffret funéraire de Tom. Arrivant presque par surprise, Okina la rejoignit. La divinité s'assit alors juste à côté de la youkai qui n'avait pas un seul instant détourné le regard.

– Tu devrais fêter ce jour, ma chère. Après tout, la Grande Barrière a besoin de beaucoup moins d'attention de ta part. Tu vas pouvoir de reposer un peu plus.
– Gensokyo est sauvé. J'en suis soulagée.
– Alors, pourquoi ne pas davantage fêter cela ? Après tout, tu es encore une youkai à ce que j'en sache, tu devrais aimer t'amuser.
– Je ne m'amuse que quand je le souhaite. Je n'ai guère envie de fêter ce jour.
– Je ne crois pas que la disparition de Tom t'impacte vraiment. Alors pourquoi restes-tu dans cette posture aussi peu festive ?
– Tom n'était qu'un outil afin de restaurer la barrière. Néanmoins...
– Cela faisait longtemps, dit une voix derrières elles.
– Je ne m'attendais à ... votre venue... Seigneur... répondit Okina en se relevant et en s’inclinant de manière extrêmement respectueusement à un vieil homme qui les avait rejointes sur le toit.
– Je vois que mademoiselle Yakumo n'a pas ton respect envers moi. Cependant, je peux sentir que tu n'as pas les idées claires, ma petite. Pour toi, c'est vraiment exceptionnel et cela te trouble vraiment.
– Noble seigneur, je n'ai guère le cœur à fêter ce grand jour.
– Il est vrai qu'on honore dorénavant une personne assez particulière.
– A moitié bon, à moitié mauvais. A moitié humain, à moitié youkai. A moitié mortel, à moitié... divin...
– Il est vrai que pour une youkai des frontières, il brouille considérablement les cartes. Et pourtant, toi-même tu sais que tous cela n'est que relatif.
– J'essaie de maintenir cet équilibre fragile. Et lui, il a menacé de tout détruire. En quelques mois, il a failli réduire à néant des siècles d'opérations complexes.
– Mais il n'est plus, répondit Okina.
– C'est vrai... il a encore une fois brouillé le jeu. Entre le matériel et l'immatériel...
– C'est rare de te voir dans cet état. J'espère que tu t'en remettras vite, ma petite, lui rétorqua le vieil homme.
– Pour une fois dans ma vie, j'arrive à douter.
– N'exagère pas, ma petite. Tu doutais il y a bien longtemps.
– Il y a si longtemps...
– Si peu de temps pour nous en fin de compte.
– Il est difficile d'apprécier le temps qui passe quand on côtoie autant les humains. Dans le même temps, un siècle peut durer une éternité, comme le temps d'un battement de cils.
– C'est la force des humains.
– Comment ça ?
– En un siècle, nous on met en place notre plan. Eux, ils conçoivent des empires.
– Qui s'effondrent presque aussitôt.
– Ou qui peuvent durer, changeant de forme, voire de nom.
– C'est bien passionnant tout ça mais on ne va quand même pas oublier de fêter cela, rétorqua Okina qui se sentait mise de côté.
– Tu sais, avec mon âge et mon rang, je ne peux pas si facilement prendre part à des fêtes humaines. Quoique. Faire la fête, prendre l'apparence d'un beau et séduisant jeune homme et séduire toute la nuit, c'est pas un programme si mal en soi. Okina, tu peux nous devancer, on arrive.

Elle s'inclina respectueusement puis disparut derrière une porte, laissant le vieil homme et Yukari seuls sur le toit du sanctuaire.

– Vous n'y allez pas mon seigneur ?
– Tu sais, prendre soin des autres est bien plus importants au final. Tout le long de ma vie, j'ai été loin d'être un modèle.
– Vous ne pouvez pas dire ça...
– Tu connais pourtant mes légendes.
– Oui.
– On s'assagit avec le temps, même s'il faut des milliers d'années pour cela.
– Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été aussi belle la barrière, annonça Yukari en regardant par-delà le ciel.
– Depuis sa création, effectivement.
– J'étais vraiment fier de ce que j'avais réussi à faire.
– Crois-moi, vous tous vous pouvez l'être.
– D'ailleurs... que se passe-t-il pour...
– Pour notre héros ? Il ne lui arrive rien là où il est.
– Il a évité l'Enfer ? Je savais bien que son âme allait se vaporiser et se fondre avec la barrière.
– Il est désormais près de nous, pour toujours. Et même, plus proche que jamais.
– Je ne sais pas pourquoi, j'ai du mal à penser à lui.
– Tu as trop longtemps été avec les humains, tes émotions s'humanisent.
– C'est un point de vue intéressant mais je le réfute. Nous savions tous qu'il n'était qu'un simple outil servant à vous donner un corps et une énergie supplémentaire afin de restaurer la barrière.
– Il l'était mais pour beaucoup d'autres, il n'était pas ça.
– Le point de vue de Reimu ou de Marisa ne nous intéressent pas.
– Il ne s'agit pas que simplement d'humains. Les Sélénites par exemple. Voire même des dieux, ici comme sur la Lune. Beaucoup de gens appréciaient Tom.
– Certaine trop, répondit Yukari sur un ton sombre.
– Celle-là eset un danger pour eux comme pour nous. C'est d'ailleurs mieux qu’il ne rejoint pas le plus profond des Enfers et qu'elle le retrouve.

Le silence s'imposa alors sur le lieu que seul les bruits des feux d'artifices firent gronder la terre et les cieux.

– Ils sont pas mal, tu ne trouves ?
– Pour des humains, oui.
– Tu sais pourtant bien que les humains manient bien mieux la poudre que les youkais.
– Oui...
– Tu as une question, ma petite ?
– Maintenant, je dois changer mes prédictions pour notre avenir mais je voudrais savoir quelles sont les vôtres?
– Les miennes ? C'est une question délicate. Mais je pense que ce sont les habitants de cette terre qui disposent de cette réponse.
– Où voulez-vous en venir ?
– Tu sais bien que les habitants de cette terre peuvent surprendre.
– Je ne trouve pas.
– C'est parce que tu les connais si bien que tu sais de quelle manière, parfois mais sans qu'ils le sachent eux-mêmes, comment ils vont agir. Mais regarde Tom. Combien de fois il a échappé à tes prédictions.
– Il ne s'est jamais échappé ! Il a juste fait l'action que je jugeais le moins probable.
– Ce n'est pas forcément son caractère qui est en cause, mais celui de cette terre.
– Seigneur ?
– Gensokyo n'est pas régit par des lois purement mathématiques ou psychologique, tu le sais plus que quiconque. Il existe une certaine dose de mystère que même les dieux, que même moi, on ne peut calculer. C'est la destinée de la Terre des Illusions.

A cet instant, le corps du vieil homme commença lentement à s'évaporer dans le ciel alors que des écailles se mirent à remplacer sa peau. Il fit ses adieux à Yukari avant de disparaître dans une pluie d'étoiles montant vers le ciel. Elle regarda les festivités se produisant aux quatre coins de ce monde puis esquissa un léger sourire.

– Autant en profiter pour s'amuser un peu.
Fin
"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Derniers messages sur le forum