Ce site web utilise des cookies afin d'assurer le confort d'utilisation de celui-ci.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies sur votre ordinateur/téléphone.

Toggle Sidebar
News Feed
Recent Updates
  • emo

    Cosplay de Laevateinn

    Merci pour vos messages Luvimi et SacriJuts ! Ca me fait plaisir ! Même si je pense que il y a plus simple à faire que Flandre à cause de ses ailes ^^' Sinon, étant en période d'examen blanc je n'ai pas pue avancée le cosplay de Hong Meiling.

  • emo

    Présentation korak

    bienvenu copain.

    piètre compétence d'informaticien? C'est si compliqué de cliquer sur lien?

    Sinon amuse toi bien.

  • emo

    Les death battle plausibles avec des personnages touhou

    Laevateinn est une arme. Ca fait pas partie de Flandre, sa magie est la magie de l'arme. Et si la Laevateinn de la spell card est celle qu'elle possède.
    touhou.wikia.com/wik...l:_Extra_Spell_Cards
    "A weapon demonstration with an ancient wand. Really Flandre, you shouldn't take things that aren't yours."

    Si Flandre pouvait nerfer les objets physiques qu'elle n'est pas supposé contrôler, elle pourrait basiquement nulifier toutes attaques lancées par son adversaire.

    Y'a quand même des trucs qui ont plus de sens, ou qui sont plus probables que d'autres. Je pense que quand on voit un train ou quelque chose du même genre, on doit pas se dire par défaut "c'est nerfé". De toutes façons, il a jamais été dit que les attaques étaient nerfées dans les duels de danmaku. C'est juste que les personnages ne lancent pas d'attaques trop puissantes. Pas besoin de les nerfer, vu qu'elles sont pas dangereuses de base. Donc la seule chose qui est "nerfée" techniquement, c'est les persos eux mêmes.

    ScrewAttack prennent beaucoup trop au sérieux les calcs idiotes comme ça. Donc franchement ça m'étonnerait même pas.

    Flandre ne génère pas Laevateinn. C'est une arme qui, comme c'est dit littéralement, ne lui appartient pas. La puissance de l'arme ne dépend pas de la puissance de son utilisateur, sauf évidemment si tu parles du fait qu'elle tape moins fort avec.
    Rien n'indique que Flandre a un pouvoir lui permettant de diminuer la masse ou la puissance magique d'un objet physique. Encore le fait qu'elle puisse se multiplier ou devenir invisible, ça je comprends que ce soit pas vraiment souligné, parce que c'est du à son statut de vampire. Mais j'ai jamais vu un seul mythe de vampires ou ils avaient ce genre de capacités, donc ça aurait été précisé. Créer des dimensions de poche c'est loin d'être OP, c'est un sort de base franchement. Une simple distorsion de l'espace comme même Marisa arrive à les percevoir. C'est du même niveau que de franchir une porte pour aller à Makai par exemple. Même pas créer, franchir.

    Tu déformes mes propos là. J'ai jamais dit que Marisa avait encaissé des attaques à pleine puissance, j'ai même dit l'inverse à de multiple reprises. La seule attaque qui était "à pleine puissance" c'est Laevateinn, et encore Flandre frappait pas à fond avec. Donc même si le contact de l'arme aurait sans nul doute possible fait cramer un humain non entraîné, y résister n'est pas spécialement impressionnant comparé aux autres trucs que Marisa a encaissé. Ce que je dis c'est que Marisa a réussi à satisfaire Flandre dans un duel de danmaku, et CA c'est impressionnant. Ca veut bien dire que Marisa est loin d'être aussi faible que ce que le fandom pense. Certains pensent sérieusement qu'on pourrait la TUER (même pas la blesser) avec un flingue random. C'est au dessus du concept de connerie là.

  • emo

    La Destiné de la Terre des Illusions (DdlTI)

    Chapitre 6
    Les festivités gâchées

    La fête battait son plein et tous s’amusèrent.
    Les onis commencèrent à être chargées en alcool, laissant sur le carreau et déjà en train de dormir celles qui avaient eu l’audace de les défier sur ce terrain : les tengus. Aya était affaissée sur la table et dormait, Hatate dormait sur le côté, une bouteille entre les mains et Momiji était allongée sur la table, les bras formant une croix et grognant à chaque ronflement.
    Kaguya, ayant visiblement trop bue, commença à insulter son ennemie, Mokou, elle-même ayant trop forcée sur la bouteille. La femme-phénix marcha vers la sélénite, enflamma son poing et lui donna un crochet qui manqua son coup et qui la fit s’effondrer. La seule encore debout se moqua d’elle jusqu’à se prendre les cheveux de son ennemie mortelle dans les pieds et tomber à la renverse. Keine, légèrement engourdie par l’alcool alla chercher Eirin qui venait juste de prendre une pilule et qui en proposa à l’amie de Mokou. Elle disait que c’était un médicament pour dégriser et qu’elles en avaient bien besoin. Elle accepta, la prit et l’avala avant d’aller chercher son amie, ce que la sélénite médecin fit de même.
    La fantôme Yuyuko dormait à poings fermés, une montagne de plats devant elle. Sa servante Youmu se tenait bien droite mais semblait plus figée par l’alcool que par sa droiture relative. La fée des glaces Cirno tentait de marcher à côté des tables mais finit par bousculer l’épéiste verte qui tomba raide sur le côté, complètement endormit.
    A la table des habitantes du Temple de Myouren, la sobriété était respectée. Seule une certaine yokai tanuki, allongée sur une branche surplombant la cour buvait grandement et fumait de sa pipe japonaise finement travaillée. Elle pensait au passé et imaginait l’avenir mais elle sentait bien que l’avenir devrait tarder.
    Le ciel était bizarre ce soir-là. Il y avait comme des sortes de reflets de miroirs dans ce ciel qui ressemblait à un vaste miroir brisé. Elle se tourna vers la table où Tom, Marisa, Reimu, Olivier et sa petite amie Rika se trouvait, accompagnés par Sanae et des deux déesses que celle-ci servaient. Elle cacha alors son visage avec sa feuille lui servant de chapeau et reprit une gorgée de sake qu’elle transportait dans sa jarre.
    Le clan du Manoir Ecarlate était bien fatigué. Remilia était en relative forme, ce qui était pareil pour sa jeune sœur. Cependant, Patchouli continuait de lire alors que Meiling et Koakuma dormaient, adossées l’une à l’autre. Sakuya restait près de sa maitresse malgré la fatigue évidente. La jeune maitresse vampire aimait cette fête mais elle sentait que l’ambiance avait beaucoup décliné alors qu’il était à peine deux heures du matin.
    A la table de Reimu, celle-ci pestait contre tous ses camarades de table. Tom, qui ne supportait pas l’odeur de l’alcool ne pouvait plus faire face à la miko tant elle dégageait un délicat fumet quand elle parlait, ce qui l’énerva encore plus. Elle le menaça de son gohei mais Sanae parvint à la calmer, en partie. Olivier et Marisa buvaient, probablement beaucoup trop car chacun tentait d’embrasser son amour. Alors que Rika buvait modérément, Olivier la prit dans ces bras, la regarda d’un air flambeur puis s’endormit sur elle. Marisa prit son chéri dans les bras et le colla contre elle tout en lui caressant ses courts cheveux noirs, ce qui le gênait et le fit rougir. Kanako s’en amusa et parla vaguement de l’amour et de la jeunesse. Il la regarda d’un air neutre, en lui disant que c’était l’alcool qui la faisait faire ça et que d’habitude elle se comportait mieux. Cela amusa d’autant plus la miko en vert qui s’amusa à en rajouter en parlant de célébrer leur mariage à son sanctuaire, ce qui déplut fortement à la deuxième miko. Elle protesta, s’enragea, prétextant qu’ils allaient se marier ici. Elle décida sur un coup de tête de les marier à l’instant, surprenant Tom mais amusant Marisa, visiblement ivre qui applaudit à cette annonce. Tom, rouge de gêne et de honte tira sur la manche de la miko qui se retrouva à terre. Il lui demanda comment elle pourrait organiser un mariage si elle ne pouvait même pas tenir debout. Mécontente, elle croisa les bras et détourna le regard en ajoutant que leur mariage se passerait à son sanctuaire. Il soupira et se mit la main sur le front avant de lui dire qu’il n’avait pas encore prévu de se marier. C’est alors que la miko du Sanctuaire Moriya commença à poser des questions qui gêna encore plus le jeune homme. Il lui donna un verre de sake en toute réponse et lui dit de boire en l’honneur de Reimu, ce que fit Sanae, déjà bien amochée.

    Soudain, une chose étrange apparut dans l’allée. Avec ses deux nœuds papillons rouges et une multitude d’yeux à l’intérieur, tous surent de qui ils s’agissaient.
    Trois créatures en sortirent. La première avait les yeux jaunes, des cheveux blonds courts et neufs queues de la même couleur. La seconde la suivit de près avait des yeux oranges, de courts cheveux bruns, des oreilles de chats ainsi que deux queues du même animal. Enfin, la dernière à sortir avait des yeux dorés, légèrement violacés et arborait une longue chevelure blonde.
    Reimu se releva, surprise mais également de mauvaise humeur. Sanae accueillit ses nouveaux invités.

    – Ce n’est pas la peine, répondit la femme aux cheveux dorés qui portait une ombrelle ouverte malgré la nuit.
    – Dans ce cas… je ne sais pas… répondit la miko, légèrement enivrée par le sake.

    Le regard de Tom et de la nouvelle arrivante se croisèrent. Le premier était extrêmement surpris de sa présence alors qu’elle était sereine mais distante.
    Après un court silence, elle demanda à son shikigami, dénommée Ran, de faire venir les personnes qu’elle voulait. Elle s’exécuta. La kitsune marcha à côté de la table de Reimu puis alla chercher Olivier qui discutait avec Mokou. Rapidement, il se rassit à sa place. Personne ne savait ce qu’elle voulait mais tous savaient que ce n’était pas pour la fête.

    – Déjà, pour commencer, je te salue, miko du Sanctuaire Hakurei. Cela faisait longtemps qu’on ne s’était pas vu.
    – Arrête tes euphémismes, tu sais mieux que moi que c’est faux, lança la miko.
    – C’est vrai. Je te remercie pour avoir sauvé Gensokyo. Sans ton aide, rien ne serait plus.
    – Arrête ton baratin, pourquoi tu te pointes à ma fête alors que t’avais disparu pendant des mois.
    – Hmmm… j’ai dû prendre un congé pour raison de santé, révéla-t-elle en regardant Tom du coin de l’œil.
    – Ne m’énerve pas. Dis pourquoi t’es là !
    – Si tu le prends comme ça… je suis venue vous prévenir.
    – Quel incident t’a provoqué ?! Lança Reimu.
    – Ce n’est pas moi le responsable… mais Tom, dit-elle en le pointant du doigt.

    Personne ne comprit ce que cela voulait dire. Marisa s’interposa, de même qu’Olivier alors que les autres ne comprenaient pas. A cet instant, un léger bruit se fit entendre puis des pas.

    – Je me disais aussi qu’il y avait un problème.
    – Toi ?! S’écria le jeune homme qui serait responsable d’un incident.
    – Je surveille Gensokyo et j’ai remarqué de nombreux changement.
    – Hmmm… Mamizou, je devine à quoi tu fais référence, répondit la yokai de la brèche.
    – Des changements météorologiques brusques et localisés, un nombre croissant d'humains du Monde Extérieur retrouvé en Gensokyo et un ciel qui parait fragmenté.
    – Tu as presque tout juste. Je devine que tu sais de quoi il s’agit.
    – C’est la barrière…
    – La Grande Barrière d’Hakurei est sur le point de se rompre, lança la youkai à l’ombrelle.
    – Quoi ?! S’écria Reimu.

    La foule n’en revenait pas de ce qu’elle avait dit. Tous savaient que la barrière était fragilisée mais nuls ne pensaient à son effondrement.

    – Je vais m’expliquer. Après ma défaite contre Tom, j’étais à la frontière entre la vie et la mort, et chose étonnante, je n’étais pas la responsable. Enfin, Ran m’a soignée et maintenu en vie par sa possession de kitsune, le temps que je me rétablisse. Une fois en meilleur forme, j’ai constaté que Tom avait provoqué un chaos sans nom en s’autoproclamant Empereur. J’ai donc choisit de rester à distance mais d’affecter durablement le cours des évènements.
    – C’est exacte, ajouta Yuyuko qui marchait vers son amie. Alors qu’il nous avait scellées dans le Royaume des Morts, Yukari nous a permis d’en sortir par ses brèches, nous permettant de l’occuper, le temps que la bataille se fasse sans lui, sans quoi, l’issue aurait été plus incertaine.
    – Et le rapport avec la Barrière ? Lança Reimu.
    – Il est simple. La bataille puis les deux affrontements contre Tom furent d’une telle puissance que des ondes magiques furent émises, celles-ci firent le même effet que les vagues contre les falaises. La Barrière recevait des coups à chaque attaque de Tom, de Marisa ou de toi. Cela a tellement affaiblit la Barrière qu’elle est sur le point de s’effondrer.
    – Que peut-on faire ?! S’affola Tom, se sentant responsable de ce désastre à venir.
    – Les mêmes ingrédients que pour la création de la barrière pourraient la réparer.
    – Je vois… murmura Reimu.
    – Qu’est-ce ?! Continua Tom.
    – Calme-toi, commença la miko du sanctuaire. Si je ne m’abuse, ma présence est nécessaire.
    – C’est un bon début mais pas suffisant. Il faudra quatre éléments dont les trois originaux : la miko du Sanctuaire Hakurei, disposant du pouvoir de son sang, de moi et du Dieu-Dragon.
    – Tu as parlé de quatre éléments, répliqua Tom.
    – Justement, le quatrième, c’est toi.
    – Quoi ?! Moi ?!
    – Ton âme a été choisie par le Dieu-Dragon pour le servir. Il devait se douter qu’il faudrait un jour revenir pour rétablir la barrière.
    – Il y a juste un problème : On ignore où il est le Dragon, révéla la jeune femme en rouge et blanc.
    – Il vit dans le Monde Extérieur, bien caché aux yeux du monde.

    Le silence s’imposa tant la gravité de la situation était grande.

    – Il faudra faire comment ? demanda Reimu.
    – Les trois entités originales transmettront leur puissance dans Tom.
    – Pourquoi faire ? On ne peut pas se passer de lui ?
    – Non, réparer une barrière est un travail à la fois de puissance et de précision. Tom servira à canaliser l’énergie en un point précis, la fissure originelle, celle d’où elles partent toutes.
    – Mais si le Dieu-Dragon est dans le Monde Extérieur, comment on va faire pour… commença Tom.
    – En y allant le chercher directement.
    – Quoi ?! S’étonnèrent tout le monde.
    – Il faudra que Tom y aille pour le retrouver. Cependant, il ne faudra pas qu’il y aille seul. Entre se perdre dans un endroit qu’il ne connait pas et se voir gagner de nouveau par la surpuissance que le Dieu-Dragon pourrait lui offrir, mieux vaudrait qu’un groupe l’accompagne jusqu’au Dragon. A partir de là, il faudra le convaincre de revenir à Gensokyo. On pourra ensuite, moi et Reimu, s’occuper de la Barrière avec Tom et le Dieu-Dragon.

    Yukari se retourna et ouvrit une brèche. Celles qui l’avaient accompagnée y entrèrent d’abord. Avant de les suivre, elle se retourna et leur parla une dernière fois.

    - On est environ deux heures trente du 16 novembre, pour le calendrier du Monde Extérieur. J’attends votre réponse pour ce soir, au coucher du soleil. Le temps presse.

    Elle disparut dans sa brèche, laissant tout le monde en train de réfléchir et de discuter sur ce qu’elle venait de dire.
    Reimu se leva et marcha vers l’escalier surplombé par le torii. Tom se leva et la suivit, se gardant une distance entre elle et lui. Une fois sous l’entrée du sanctuaire, elle regarda le ciel. Celui-ci semblait fracturer tel un miroir.

    – Ainsi… la Barrière Hakurei ne sera plus… murmura la miko.
    – Reimu…
    – N’approche pas ! Lança-t-elle en se retournant vers lui et en le menaçant de son gohei.
    – Mais… qu’est-ce que tu fais ?!
    – J’aurais dû te renvoyer chez toi sans hésiter et non t’écouter !
    – Personne ne pouvait prévoir l’avenir !
    – Tu es le responsable de ça !
    – JE LE SAIS !

    Une importante quantité de magie se dégagea de lui à ce moment. Cela imposa le silence et tous le regardèrent.

    – Je vais retourner dans le Monde Extérieur et je vais ramener le Dieu-Dragon ! J’ai commis des crimes impardonnables et je le sais ! Si je ne suis pas mort, c’est parce que je souhaite me racheter ! Reimu, avec ou sans ta permission, j’irai le chercher ! Ta réponse m’importe peu.
    – Tom ! Lança-t-elle en le pointant de nouveau avec son bâton.
    – Quoi encore ?
    – La fête va se terminer. Que chacun se prépare à rentrer. A midi, on reparlera de cela. Tom, tu n’iras pas seul.
    – Je le sais. Il se retourna et se dirigea vers le sanctuaire où il semblait qu’il allait passer la nuit.

    Les invitées finirent vite la fête et commencèrent à repartir, pensant constamment à ce que la yokai des frontières avait dit. Nulles ne savait comment la situation allait s’améliorer et nombreuses s’inquiétèrent.

    Loin de là, dans une contrée étrangère aux habitantes de Gensokyo, certaines personnes purent voir un ciel zébré de fissure. L’une d’elle se jeta sur son ordinateur malgré la nuit avancée et appela son amie.
    Après plusieurs appels infructueux, elle répondit.

    – Hmmm… c’est toi… pourquoi me réveil…
    – T’as vu dans le ciel ?!
    – Quoi dans le ciel ?
    – Regarde !

    Aussitôt, la personne s’exécuta et poussa un rideau et regarda le ciel. Celle-ci n’en revenait pas et se jeta de nouveau sur son ordinateur.

    – Mais qu’est-ce ?!
    – Des phénomènes qui vont prouver ce qu’on sait !
    – Tu en es sure ?
    – Bientôt, je pense qu’on pourra voir cet autre monde, Gensokyo.

  • emo

    Présentation korak

    Bienvenue a toi !! passe du bon Temp ici je pense pas que tu va t'ennuyer si tu va sur la SB et que tu reste un peu actif ^^

    korak écrit:

    cela doit faire plus d'un an que je me tâte a m'inscrire sur le forum je me décide enfin