Ce site web utilise des cookies afin d'assurer le confort d'utilisation de celui-ci.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies sur votre ordinateur/téléphone.

Erreur
  • JLIB_APPLICATION_ERROR_COMPONENT_NOT_LOADING
  • Erreur de chargement du composant : com_menus, 1

Touhou Koukishin – Adventure of Scarlet Curiosity, le Gameplay de YS mais dans Touhou

 

Touhou Koukishin – Adventure of Scarlet Curiosity est un Action-RPG  avec des mécaniques grandement inspirées par la franchise des YS, sorti le 16 août 2014 sur PC durant le Comiket 86, avant d’être remasterisé et porté sur PlayStation 4 deux ans plus tard, puis sur Steam le 11 juillet 2018 avec quelques petites améliorations.

Développé par Ankake Spa et publié par Marvelous USA, Inc. (pour la version améliorée du jeu), le synopsis du jeu nous est conté lorsque l’on décide de commencer une nouvelle partie. On apprend rapidement que Remilia Scarlet s’ennuie à mourir de sa vie, qui dure depuis maintenant plusieurs siècles, jusqu’à ce qu’un article du journal local annonce qu'un monstre énorme serait apparu à proximité du manoir. Remilia, désirant un peu d’action, se met en quête de découvrir quel est ce mystérieux monstre. Malheureusement, à son retour, elle trouvera son manoir fortement endommagé avec aucun indice sur qui pourrait être le coupable. Cela ne fait que renforcer l’intérêt de l’affaire sur ce mystérieux monstre. Remilia décide donc de partir en quête de réponses.

 

 

Avant l'introduction cependant, il est possible de choisir d’incarner dans le jeu l’un des deux personnages suivants : le démon écarlate, Remilia Scarlet, ou sa servante, Sakuya Izayoi. Le choix du protagoniste aura bien évidemment un impact sur le déroulement du jeu.

Adventure of Scarlet Curiosity est découpé en plusieurs zones à parcourir. Plus on avance dans l’aventure, plus on déverrouille de zones, permettant de progresser dans l'histoire. On retrouvera plusieurs lieux devenus récurrents à la franchise (la forêt de la Magie, le manoir du Démon écarlate, etc...).

 

 

Durant notre périple, on pourra récolter toutes sortes d’équipements séparés en trois parties : les armes, les armures, et les accessoires, permettant d’augmenter les caractéristiques du personnage. L’image ci-dessous décrit en détail les différentes caractéristiques évolutives au cours du jeu.

 

 

Chaque fois que le personnage gagnera en niveau, celui-ci verra chacune de ses statistiques légèrement augmenter, mais pas seulement ! Il déverrouillera également des pouvoirs spéciaux, lui permettant de se défaire de ses ennemis.

Durant tout le déroulement du jeu, Remilia ou Sakuya se verront amenées à affronter toutes sortes d’individus peu recommandables, que ce soit des fées, d’énormes insectes ou encore de dangereuses plantes. Pour les combattre, le jeu propose un "système de combos". Plus on donne de coups aux adversaires, et plus le nombre de combos augmente, et à partir d’un certain palier, les dommages infligés aux ennemis et l’expérience acquérie se verront amplifés jusqu’à atteindre un bonus de 25%. Attention toutefois : si vous n’assignez plus de coups, ou que vous subissez un coup et que vous n'en infligez pas un rapidement en retour à vos ennemis, votre combo et votre multiplicateur disparaîtront.

 

 

On retrouvera, durant notre périple, une flopée de personnages présents dans la franchise dont on vous laisse le plaisir de les découvrir.

 

 

Avant d'émettre un avis personnel concluant sur ce titre, je voudrais parler de la version Steam de celui-ci, qui est pour rappel sorti le 11 juillet 2018 pour le prix de 14$99 (comparé aux 19$99 de la version PS4). Quelques nouveautés sont à noter sur cette version :

- Le jeu supporte la résolution des écrans 4K (3840 * 2160).

- Le rajout de la difficulté Bullet Hell (Enfer de balles), rajoutant une difficulté supplémentaire au jeu (ce qui est bienvenue).

- Des nouveaux succès à déverrouiller.

 

MON AVIS SUR LE JEU :

Le Gameplay d'YS est assez bien amené dans ce jeu, les combats sont très dynamiques et on enchaîne rapidement les attaques. L'aspect RPG du jeu malgré qu'il soit assez simpliste (peu d'équipements, et l'amélioration de son personnage quasiment inexistante hors des moments où l'on monte en niveau), l'aventure reste suffisamment plaisante à découvrir afin d'en faire oublier ce détail. Attention, ça reste très répétitif, on fait souvent les mêmes actions en boucle durant les plusieurs heures qui composent Adventure of Scarlet Curiosity

Un défaut assez gênant pour le titre : les phases de plates-formes ont une maniabilité vraiment mauvaise, ayant pour cause des sauts très imprécis. De plus, les développeurs se sont amusés à mettre dans certains moments du jeu des plates-formes parfois très petites. Sachez qu’à chaque chute dans le vide, on revient un peu en arrière et on perd 5% de notre argent, argent au passage inutile car les objets présents dans la boutique qu’on déverrouille au bout d’un moment dans l’aventure sont souvent moins puissants que ceux que les ennemis peuvent laisser tomber. Le bestiaire du jeu est peu varié et on combattra la grande majorité du temps les mêmes ennemis en boucle.

Le jeu est graphiquement plutôt correct, surtout de nuit où c’est généralement plus beau que les environnements du jour. Malheureusement, on déplorera la modélisation 3D des personnages pas des plus réussies et des arrière-plans vraiment brouillons, à mon goût.

Les musiques du jeu sont en grande partie composées de remix. Une très grande majorité sont excellentes (Stirring an Autumn Moon, The Gensokyo the Gods Loved par exemple), malgré qu’une ou deux ne soient pas terribles (Nuclear Fusion). Mon avis là-dessus reste subjectif cependant, mais j’ai été conquis par la bande-son du jeu.

Adventure of Scarlet Curiosity est facile, beaucoup trop facile. L’unique phase difficile du jeu s’avère être le boss final. Les ennemis n'infligent pratiquement pas de dommages, on trouve de la santé partout et on vide la barre de vie d’un boss en moins de deux minutes chrono. La durée de vie s’en retrouve donc un peu affaiblie, même si de ce côté-là, avec les deux personnages jouables, elle reste relativement bonne. Comptez environ 6 à 8 heures de jeu pour chacun des deux protagonistes.

 

EN CONCLUSION :

S'il n’est pas excellent à cause de sa répétitivité, sa difficulté très faible ou encore de la modélisation 3D des personnages simplistes (à peine digne d’une PS2),Touhou Koukishin – Scarlet Curiosity  reste tout de même un bon jeu. Le plaisir du jeu est présent, et on parcourt la terre des Illusions sans trop s’ennuyer. la bande-son du jeu est très bonne et la durée de vie n'est ni trop longue, ni trop courte. Je vous recommande donc de vous procurer ce titre, surtout si vous êtes fans de jeux Action-RPG à la YS, car le titre s’inspire largement de cette franchise.